Pour les nouvelles, le Bree Van de Kamp, c’est quoi? C’est un challenge hebdomadaire avec plein de conseils pour se retrouver au final dans une maison super organisée qui vous laisse pleeeeeeeeeeein de temps pour PROFITER DE LA LIFE… La liste complète des articles déjà présents est dans cet article…

Cette semaine, on s’occupe des chaussures…
C’est bon quoi, cache ta joie, Micheline!

rubyslippers

Un jour ou l’autre dans la vie d’une femme vient ce moment ardu où elle constate que ok, bon, oui, PEUT-ÊTRE que j’ai trop de chaussures mais bon, au pire, c’est un investissement pour le jour où elles vont devenir vintage et puis pourquoi tu m’agresses, d’abord, tu comprends rien à la vie!

On va les garder et les ranger hein? On est d’accord?

Pour ça, on va suivre un processus en 5 étapes que même pas ça va te prendre du temps.

Step 1 : On fait la cueillette.

On fait le tour de la maison et on récolte TOUTES les pompes. Faites gaffe, certaines sont sournoises et se planquent. Vérifiez donc sous le canapé et le lit, dans votre sac de sport, dans vos valises (bon sang mais c’est là qu’elles étaient mes super compensées????), sous votre bureau (vous ne me ferez pas croire que vous n’avez jamais fait sauter vos stilettos un jour de surmenage…), etc, etc.

Step 2 : on trie (bah, si, il faut un peu quand même, courage…)

Pas de panique, Pépette, tu pourras en garder plein.

Pas de panique, Pépette, tu pourras en garder plein.

On crée donc trois piles :

  • Adieu : elles sont irréparables ou vous ne les avez pas portées depuis des lustres parce qu’elles sont has been.
  • Les chéries : on les aime, on les porte, on en a besoin.
  • Les Un jour Peut-être : elles sont toujours perfect mais has been. Un sixième sens vous dit qu’elles reviendront à la mode un de ces 4.

Si la pile “Adieu” vous fait mal, envisagez quand même un tour chez le cordonnier. Demandez-vous quand même si ça vaut le coup puisque de vraies réparations coûtent un bras et demi. Par contre, remettre un talon, ça peut être sympa et pas trop coûteux.

On déplace ensuite directos la pile “Adieu” vers les bulles Terre. Autant qu’elles servent à d’autres si elles sont portables.

Step 3 : on classe…

Sois précise, Marcelle : chaussures de travail, neige, chaussures habillées enzovoort (et à nouveau ce PARFAIT BILINGUISME…).

On classe également en fonction du proprio : chez nous, malheureusement, on ne peut pas échanger nos chaussures à cause d’une malheureuse pointure de différence (mais je travaille Gabrielle au corps pour qu’elle achète du 37 et des semelles… quelle idée de faire du 36 aussi???…). Donc, nous avons les catégories Gab, Chrys et Lola (la minipousse de la familia).

Step 4 : on range!

Et là, c’est open bar niveau idées. Chez nous, nous avons les chaussures de tous les jours en bas, séparées entre propriétaires, et les chaussures de soirées (nos chéries), dans le dressing pour faire joli.

Cela dit, il y a pleiiiiin de solutions classy…

Une solution qui me branche bien, j'avoue... Sauf que je n'imprime JAMAIS mes photos...

Une solution qui me branche bien, j’avoue… Sauf que je n’imprime JAMAIS mes photos…

Pas hyper cute, mais pratique...

Pas hyper cute, mais pratique…

Classique...

Classique…

Pas du tout classique!!!

Pas du tout classique!!!

Organisation de porte...

Organisation de porte…

Step 5 : On prend soin de ses bébés…

Pour qu’elles conservent leur forme, on envisage de les bourrer de papier absorbant. Pour les bottes, on peut aussi garder le carton qu’elles contiennent à l’achat pour les garder droites dans le placard, ça leur évite les mauvaises rides.

On achète un chouette cirage transparent et on les garde clean toute l’année… On n’oublie pas l’imperméabilisant.

Voilà 🙂

Puis si tu t’appelles Céline D., t’as quelqu’un qui s’occupe des les ranger et donc tu ne me lis pas. Je me permettrai donc de te dire “DONNE-LES-MOI!!!!!”

Bienvenue dans le dressing à chaussures de Céline D.

Bienvenue dans le dressing à chaussures de Céline D.

Allez,

à tout bientôt…

Love Peace Flex,

Chrys