J’ai vu pas mal de truc ces derniers temps et je m’en vais vous filer mes tuyaux à voir sur Netflix, au cinéma ou “en location” (hum).

The Good Place

Sur Netflix, il y a pleiiiiiin de chouettes trucs à découvrir. Ces derniers temps, j’ai enchaîné tous les épisodes disponibles de cette petite série cute et fun qui a largement détendu mes week-ends : The Good Place.

C’est donc l’histoire d’Eleanor Shellstrop, morte par accident, qui se retrouve parachutée au Paradis, le “bon endroit”. Elle comprend très vite que sa place était en réalité au “mauvais endroit” puisqu’elle n’a pas accumulé assez de “bons points” durant sa vie terrestre puisque le moins qu’on puisse dire est qu’elle n’était pas une sainte. Elle décide donc de tout faire pour y rester…

Histoire de ne pas vous spoiler, je vous dirai juste que si l’intrigue est légère et délassante, il n’en reste pas moins qu’un retournement totalement inattendu m’a définitivement conquise et que je vous la conseille doublement depuis que j’ai achevé les épisodes disponibles. Foncez, c’est du mignon surprenant!

Suits

Une série qui ne révolutionne pas l’univers des séries mais qui a le mérite d’être portée par un super chouette casting.

On va être clairs : j’aime chacun des personnages, même les méchants.

C’est donc l’histoire de Mike Ross, une sorte de petit génie qui se retrouve assistant avocat d’Harvey Specter, un illustre avocat ultra compétent. Sauf que Mike n’a pas fait Harvard, n’est même pas avocat et doit planquer ce secret coûte que coûte. 

Ce qui me plaît tant? La relation amicale qui se développe entre les deux héros et les liens noués même avec leurs ennemis. Je suis une grande fan de Louis, que vous adorerez détester et de Donna, l’assistante d’Harvey, qui est une petite perle piquante dans la série.

Puis bon, Harvey. Juste Harvey.

Black Mirror

Un petit bijou!

Il s’agit donc d’une série futuriste où chaque épisode est totalement indépendant.

Un futur si proche de notre présent qu’il n’en est que trop crédible, un univers où les technologies nous ont poussés au pire, un monde étrange où les réseaux nous ont mangés tout crus.

Entre l’épisode où une nana fout sa vie en l’air pour des likes, celui où il faut pédaler dans des jeux vidéos pour vivre, celui où les hommes ont des caméras intégrées qui leur permettent de revoir chaque instant de leur vie, tout fait frissonner et… réfléchir.

Black Mirror n’est pas gai, pas relaxant, mais qu’est-ce que c’est bon!

Wind River

Au cinéma cette fois : une bonne surprise.

Oui, un bon film avec Elizabeth Olsen.

Dans un lieu inhospitalier vit une communauté de personnes accoutumées au grand froid et à la solitude. Cory, chasseur en charge d’éliminer les prédateurs les plus dangereux de la région, découvre le cadavre d’une jeune femme à plusieurs kilomètres des plus proches habitations. Elle est morte de froid, après avoir couru des kilomètres pieds nus dans la neige. Après enquête, elle a été violée. Une jeune agent du FBI, Jane, est envoyée pour enquêter. 

C’est une sorte de huis-clos dans la neige rebondissant entre les communautés vaguement ennemies de cowboys et d’indiens qui se conclut dans une chute violente et douloureuse. Un film à ne pas mettre devant les plus sensibles. J’y pense encore quelques jours plus tard.

 

Ca…

Comment ne pas en parler?

 

Je vais être franche, je ne sais pas s’il faut aller le voir. Sur le coup, j’ai aimé sursauter. Après coup, je crois que c’est un peu tout ce que ça provoque au fond. Loin de valoir le roman, comme toujours, l’essentiel du film se compose de monstres effrayants, certes, mais on passe à côté de toute la beauté du récit de King. Si vous n’avez pas lu les romans, sans doute pourrez-vous apprécier. Si vous les avez lus, vous saurez ce qui manque. La nostalgie de King est là, en partie, mais insuffisamment. Les enfants sont formidables avec une mention spéciale pour Sophia Lillis qui fait une Beverly Marsh incroyable.

C’est un chouette film, mais un chouette film ne suffira jamais pour un grand livre. Et à mes yeux, Ca est sans doute le roman d’horreur le plus abouti qu’il m’ait été donné de lire donc je suis mauvais juge.

 

Et vous?

Je veux bien vos must du moments, j’ai bientôt fini mes séries, il est temps que j’en trouve de nouvelles!

Allez, courage sinon : on est VENDREDI!