La série d’articles “Les films que tu peux pas mourir sans les avoir vus”  comporte des films à voir absolument selon NOUS. Et d’ailleurs nous sommes toutes disposées à écouter votre propre liste.

Avant de rédiger ces articles, nous les regardons à nouveau ou pour la première fois et on revient vous raconter…

Cette fois, Gangs Of New York.

38608

pitch

On est en Amérique, en 1846, dans le quartier new-yorkais des Five Points. Les Américains, appelés les Natifs, combattent avec acharnement les immigrés irlandais.

William Cutting (Daniel Day Lewis), dit Bill le Boucher, tue le chef d’un gang irlandais, le Prêtre Vallon, chef des Lapins Morts, sous les yeux de son petit garçon, Amsterdam.

Ce dernier est envoyé en orphelinat d’où il ne sort qu’adulte, décidé à venger son père.

Bill est devenu le chef des Five Points.

tumblr_nmuvtjdrUl1tamedoo1_500

Amsterdam (Léonardo di Caprio), méconnaissable, va alors se rapprocher de lui jusqu’à devenir son bras droit. Mais dans quel but?

tumblr_md6yadjgsi1qj5kbpo1_500

avis

Gangs Of New York, c’est cornélien. C’est la lutte entre des hommes qui éprouvent un profond respect les uns pour les autres pour des raisons qui, finalement, ont si peu d’importance dans le temps. Les liens entre les personnages sont étudiés et fouillés avec intelligence et humanité. Pas de manichéisme de base, pas de sentimentalisme cucul. Juste des liens puissants.

C’est aussi un grand jeu d’acteurs, un Daniel Day Lewis terrifiant qui n’a aucune preuve à faire, un Léonardo di Caprio qui confirmait son incontestable talent et une Cameron Diaz à qui le sérieux ne va pas si mal.

tumblr_mga4evJ0Jm1qjg8iro1_500

C’est une épopée tragique, historique mais sans la moindre once d’ennui, c’est de la cruauté bestiale, primaire, c’est l’Histoire avec sa vision romancée la plus joliment mise en scène dans des décors époustouflants.

Puis c’est Martin Scorsese, le monsieur de Casino ou des Affranchis, sans doute un des plus grands réalisateurs de notre époque.

C’est, enfin, une bande son merveilleuse et surtout, surtout, d’après moi, une des conclusions de film les plus bouleversantes.

tumblr_mczn4zsgLV1qj5kbpo2_500

Vous ne pouvez pas mourir sans l’avoir vu. Ah ça non.

signature