Alors je vous arrête tout de suite : non, je ne viens pas faire ici une PUB payée par Gicopa pour vous parler de la marque. Je suis payée rien du tout et ils ne savent même pas que je vais vous en parler, mais ça me tenait VACHEMENT à coeur. Je pense que tous les Belges devraient lire cet article. Pas moins.

Pourquoi tu nous parles de Gicopa Chrys?

Je vous raconte le truc. En fait c’est ma pote Nadia, du blog Too Belgista (bon, elle écrit un article tous les six ans, mais soit), qui un jour a changé de boulot. Elle est allée travailler chez Gicopa. Alors perso, elle serait allée bosser chez Sturtluxsutb que ça aurait eu autant de sens à mes yeux hein. Gicopa? CONNAIS PAS.

Puis là, elle me dit (hystérique, parce que Nadia est TOUJOURS hystérique) “Mais siiiiiiii GICOPAAAAAAAA, les VIOLETTES!”.

On est bien d’accord que ce sont les meilleures du monde…

Voilà, Gicopa, ce sont les violettes!

Je n’avais JAMAIS percuté que les violettes qui te liment le palais quand tu en manges 64, elles avaient un nom.

Alors Nadia t’en parle un peu comme si elle travaillait au centre névralgique de la recherche contre le cancer hein. C’est un peu comme si elle avait une MISSION vitale de sauver la violette (et tous les autres produits de la marque).

Je comprenais pas trop cet enthousiasme et cette implication de dingue parce que bon, pour moi, tu vois, les violettes, c’est un truc immuable. Ca ne peut pas disparaître. C’est comme les pommes de terre quoi. On n’en manquera jamais tu vois?

Et puis Nadia m’a dit :

Ouais ben y a des gens qui pensaient comme toi pour les bonbons ananas hein.

 

Et là, je me suis rappelé ces petites sucreries carrées à l’ananas que je mangeais quand j’étais enfant.

Je sais que certains d’entre vous se rappellent.

Je suis au regret de vous annoncer que SANS QUE PERSONNE NE S’EN SOUCIE, ces trucs ont disparu de la surface de la Terre et tout le monde s’en est foutu.

Ben Gicopa, c’est pareil.

Gicopa, en vrai, c’est une toute petite entreprise liégeoise. J’étais sûre que c’était mondial moi en fait. Mais non, c’est fabriqué en Belgique dans un petit truc. Et comme toutes les entreprises un peu régionales, ben ça n’a pas des budgets de ouf.

Et donc tenez-vous bien : NON, LES VIOLETTES NE SONT PAS IMMUABLES!

Alors rassurez-vous, ils ne sont pas en péril hein. Mais comme toutes les entreprises, celle-là mérite bien qu’on en parle.

Et elle mérite bien qu’on achète tous des tas de sachets de Gicopa. Des violettes ou autre chose, hein, je suis pas raciste…

Alors, qui va acheter des GICOPA cette semaine pendant ses courses?