Pour celles qui me suivent aussi sur Instagram, vous avez pu suivre ma journée complète de jardinage qui date du weekend passé.

J’ai été uuuultra étonnée de l’engouement de cette story et du tas de questions que j’ai reçues. Alors j’ai promis à beaucoup de mettre toutes les infos dans un article pour compiler le tout.

Ce sera donc chose faite!

Pour rappel, j’ai construit ma maison avec un tout petit jardin il y a 10 ans. Mais bon, vous connaissez l’histoire, une fois les investissements finis, on n’a pas forcément de quoi dépenser pour faire un joli jardin. Je n’ai donc jamais vraiment terminé ça et je le regrettais pas mal. Ayant achevé ma colocation avec Didier en septembre, je m’étais promis de me lancer dès les beaux jours. Je devais terminer de décorer la clôture qui est encore un grillage d’un côté en grande partie et je voulais habiller le reste qui était encore très limité.

Objectif : sentir bon!

J’ai donc placé tout le long du grillage du chèvrefeuille. Il a l’avantage d’être persistant en hiver, donc mes voisins ne me verront plus en passant dans la servitude qui les mène chez eux.

Le chèvrefeuille, ça sent divinement bon, sans effort.

J’ai ajouté du jasmin, pour le moment en pot sur la table du jardin, mais je le replanterai plus tard en pleine terre.

Pour le moment, quand il fait moche, je le rentre et on profite de son parfum de dingue dans tout le salon. Ca embaume jusqu’au premier étage!

Et évidemment, j’ai pensé au muguet. Il ne dure pas très longtemps mais, planté à l’ombre d’un arbre, il se multiplie. J’espère qu’il en aura assez là où je l’ai mis pour entourer le dessous de l’arbuste qui l’abritera. Quand j’étais petite, mes voisins en avaient partout partout et j’adorais ça. Je croise les doigts!

Objectif : des fleurs tout autour du jardin!

J’ai commencé par du genêt (Cytisus Zeelandia). Il fera entre 1 et 2 mètres de haut et de large une fois adulte et sera fleuri pendant plusieurs mois. Il survit aussi à l’hiver et je peux compter le garder 5 ans environ. Dans trois ans, je prévoirai de le bouturer pour avoir de quoi le remplacer.

 

J’ai ensuite choisi un viburnum boule de neige. Il peut atteindre 5 mètres mais je devrai le limiter à 2 puisque en haies, on ne peut pas dépasser cette hauteur d’un point de vue légal. Son feuillage devient roux à l’automne ce qui donnera de jolies couleurs dans le jardin.

 

Près de mon abri-bûches, j’ai planté un hortensia blanc. Je suis une grande fan de ces jolies énormes fleurs. Il sera protégé du soleil par l’abri et devrait atteindre un mètre de hauteur ce qui ne sera pas trop haut pour gâcher la vue puisqu’il est au bord de la terrasse.

 

Parlons de la terrasse!

J’ai une terrasse de 7 mètres de long sur 3 mètres. Elle est entourée de billes de chemin de fer et est située en dessous du jardin.

J’y ai mis des plantes herbeuses et des fleurs. J’avais déjà des vivaces qui courraient autour mais pas encore assez. Les herbes ne demandent aucun entretien.

J’ai ajouté de la lavande blanche, des vivaces partout, en pots ou en pleine terre.

Ensuite, j’ai préparé d’autres pots.

Un petit érable japonais que je transvaserai dans un plus grand pot d’année en année…

Une pivoine, qui devra retourner en pleine terre dès que possible…

J’ai aussi un camélia et un gros rhododendron qui est là depuis longtemps et dans lequel j’ai mis de petites lampes qui s’éclairent quand la nuit tombe.

Et quelques petits pots sympas…

Voilà, on a fait le tour…

La question que j’ai reçue le plus : où trouver tout ça???

Pour ma part, je ne vais pas dans les jardineries type Brico. J’aime bien les vraies pépinières.

Donc ici, tout vient de chez La Pâquerette à Herve et de la Pépinière de Fléron. Ils sont de bons conseils et super accessibles.

Alors, vous, vous jardinez aussi?