Avoir le sourire, la banane, la pêche… ça dépend de petits détails tout bêtes parfois. Et comme j’ai la chance de compter une communauté plutôt cool, je me suis dit, partant d’un constat quotidien étrange, que je pourrais peut-être vous inciter à apporter vos pierres à l’édifice.

C’est l’histoire d’une journée…

C’était un lundi. Bon déjà rien que ça en principe ça part mal. C’est parti encore plus mal quand :

  • un con klaxonne parce qu’il y a un embouteillage (tu penses que je vais faire quoi ? Monter sur la voiture de devant parce que t’es pressé ?)
  • une méchante vieille madame avec un caddie ultra plein me dépasse dans la file alors que j’ai juste un pain pour midi et que ma pause de midi ne dure que 30 minutes et pas la tienne madame et tu viens de gâcher ma viiiiiiiie
  • un méchant type fait des appels de phare parce que je ne suis qu’à 125km/h sur la troisième bande et que lui il veut faire du 200.000 à l’heure…

Et puis, un peu plus tard, dans un autre bouchon (oui, Liège, c’est bouchonné – évitez de penser au même mauvais jeu de mot que moi merci), je laisse passer une camionnette qui ME REMERCIE EN FAISANT CLIGNOTER SES FEUX ARRIERE.

Un peu plus loin, je laisse passer un gars qui sort de l’autoroute et qui fait manifestement la file depuis trois plombes sans que personne ne le laisse s’engager. IL ME FAIT SIGNE MERCI !

Au rond-point suivant, C’EST MOI QU’ON LAISSE PASSER !

Des attitudes…

J’ai donc croisé sur ma journée 3 personnes déprimantes et 3 personnes chouettes. Qui m’ont rendu le sourire. Sur la même journée (je vous jure, je n’invente pas du tout).

Je vous promets que si cette vieille madame, ce con et ce méchant type n’avaient pas été ce qu’ils sont ou n’avaient pas réagi comme ils ont réagi (ne les réduisons pas à une attitude), ma journée aurait été bien meilleure encore.

Nos attitudes envers les inconnus ont donc autant de valeur que cela !

Nous pouvons tous choisir d’être le gros con ou le gars sympa.

Et je doute franchement que l’attitude gros con apporte quelque chose de constructif à celui qui l’adopte.

Et donc je vous propose de répandre le sourire

Eh oui… Imaginez une seconde que les 25.000 personnes de la communauté Facebook ou les 16.000 d’instagram ou MIEUX les gens qui passent en nombre sur mon pinterest décident tous de devenir les sympas permanents !

Ce serait fou non ? Imaginez le nombre de sourires répandus ! Imaginez le nombre de journées améliorées !

Ca me paraît plus important que bien des combats au fond parce que, tout simplement, ça les rendrait tous moins nécessaires.

Je m’engage donc solennellement ici à

  • être sympa pendant mes courses
  • être sympa au volant

Ce sont deux lieux où j’ai du mal à le rester, comme pas mal de gens.

Et vous ? Vous proposez quoi ?