Si vous me suivez sur les réseaux, vous aurez forcément vu qu’on parlait épilation et rasage suite à une collaboration avec Braun et Gillette Venus. Vous avez toutes participé avec acharnement à ces échanges et c’était vraiment fun. Donc d’abord merci à vous pour votre collaboration et votre enthousiasme ! Vous avez posé des dizaines de questions et raconté tout un tas d’anecdotes à mourir de rire !

La question des poils

J’ai reçu aussi pas mal de messages me disant qu’en tant que féministe, je ne devrais pas conseiller des outils pour l’épilation. Sachez qu’avant d’être féministe, je suis pour la bienveillance et l’acceptation des choix des gens : chacun fait ce qu’il veut avec son corps en fait.

Mais aussi, avant d’être féministe, je suis historienne de formation et à mes yeux, si l’épilation est généralisée chez la femme actuellement (mais quand même très présente chez l’homme aussi), historiquement, c’est plus une tradition historique.

Les hommes préhistoriques utilisaient déjà une pince à épiler les copains hein. Chez certains peuples, l’épilation représentait clairement l’hygiène, chez d’autres la puissance. Dans l’Egypte antique, tout le monde s’épile ou se rase et se trimballe avec des postiches (plutôt dans les couches élevées de la société, je vous l’accorde). Chez les Romains ? On les brûle (des malades, les Romains). Même les Gaulois utilisaient la pince à épiler.

Vous savez quand on a arrêté de s’épiler ? Pendant la période la plus moche de l’histoire : le Moyen Age. Pourquoi ? Par dévotion : Dieu t’a donné des poils et tu dois les garder. (Je ne vous raconte pas comme ça me donne envie de les enlever un à un).

Aujourd’hui, l’homme se rase en ayant souvent la tronche en feu, va chez le barbier pour avoir une barbe tip top, s’épile le torse quand il en a envie, la femme fait tout un tas de trucs de toutes sortes dans le domaines et ce qui est, à mes yeux, à mettre en avant, c’est que chacun doit se sentir libre d’aimer les poils ou pas.

Moi, je n’aime pas. Je n’aime pas la sensation des jambes poilues, en tant que féministe, j’ai quand même essayé. Je n’aime pas les poils sous les aisselles en ce qui me concerne parce que (et je sais que beaucoup vont dire que scientifiquement, j’ai tort), je ne trouve pas ça hygiénique et je trouve que les odeurs peuvent être plus fortes avec des poils (alors que des tas d’articles démontrent le contraire je vous l’accorde, j’exprime ici mon avis totalement personnel). Et pour finir, je trouve vraiment que trop de poils pubiens, c’est plus emmerdant qu’autre chose. Bref, historiquement, j’aurais eu ma place en Egypte antique.

Donc pour résumer : faites comme bon vous semble et si vous aimez être lisse, continuez à lire. Sinon, merci d’avoir lu jusqu’ici : je vous aime avec vos poils tant que vous me laissez enlever les miens.

Où on répond à vos questions

Vos questions ont été très nombreuses mais également très semblables (ce qui est très bien puisque ça me permet de limiter quand même). Voyons-les point après point.

Épilation ou rasage ?

Aaaaah l’éternelle question…

Bon, on va être claires : ça dépend de ton objectif et de ton cas.

Tu es pressée

C’est sûr que dégainer la cire ou l’épilateur, c’est un peu trop tard. Donc le rasoir (électrique ou sur peau humide) est ton ami. Tu retrouveras des conseils dans la suite de cet article.

Attention que le rasoir électrique aura un résultat moins durable que le rasoir à lames comme le Venus Extra Smooth Platinum.

Tu veux avoir la paix longtemps

Forcément, tu le sais, l’épilation est ta solution. C’est la seule qui permet une paix de quelques semaines.

Tu as la peau sensible

Alors déjà, tu évites à tout prix la crème dépilatoire (pour moi, c’est le diable : quelque chose qui DISSOUT mes poils ne peut pas être sans conséquence sur ma peau me dis-je). Et, lorsque tu utilises un rasoir, tu ne fais pas ça avec du simple savon mais avec un gel de rasage qui protègera votre peau et l’hydratera.

Comment éviter les petits boutons ?

C’est la question qui a battu tous les records. Alors les “petits boutons” ne sont pas de simples boutons. Ce sont des poils incarnés. Les poils incarnés sont des poils qui ne repoussent pas normalement. Il y en a qui sortent de la peau et y retournent ensuite et d’autres qui ne sortent carrément pas.

Le 1, c’est le normal. Le 2, c’est celui qui retourne sous la peau. Le 3, c’est celui qui ne pousse pas droit et ne sort pas et le 4, c’est le poil coincé sous la peau.
(L’image provient de Shutterstock)

Les cas 2 et 4 peuvent être aidés par un procédé important et très simple :

  • on prend un bain d’abord pour ramollir le poil
  • on nettoie la zone pour éviter toute infection
  • on effectue un peeling (oui, oui, n’importe où pour peu qu’on fasse ça doucement) car ça aidera le poil à sortir ensuite

C’est la même réponse pour la question Quelle préparation pour un rasage manuel du maillot ? 

Si vous voulez éviter les désagréments liés au feu du rasage, c’est l’idéal.

Faut-il mettre une crème pour se raser ?

Si l’épilateur est ton ami du travail à sec, il est VRAIMENT conseillé d’utiliser une crème de rasage. Oh je sais hein, tu le fais avec ton savon gentiment sous la douche. C’est déjà mieux que juste à l’eau mais quand même pas parfait. Il existe des crèmes peaux sensibles, normales ou sèches et l’effet est réellement efficace.

Le savon a tendance à assécher la peau et surtout, il n’est pas prévu pour aider la lame à glisser (et diminuer le feu). Donc une bonne crème à raser, c’est l’assurance de vraiment bien faire.

Avec le rasage, tu auras de plus en plus de poils !

Bon alors celle-là aussi c’est une des championnes. En même temps que “quand on rase, le poil est plus dur”. Je vais essayer de sortir mon attirail de prof et être claire. Sois prête, c’est technique.

1. épilation 2. Pince à épiler 3. Cire 4. Crème dépilatoire 5. Rasage

Bon. Quand tu épiles, tu enlèves le poil SOUS LA PEAU, ok ? Donc quand il repousse, il repousse neuf en sortant petit à petit de la peau. Donc tu as d’abord un bébé poil.

Quand tu rases, tu as coupé le poil dans sa taille la plus forte et sa plus grande “largeur”, c’est pourquoi il semble plus noir et plus puissant.

Quand tu épiles, en gros, tu as un poil en phase anagène donc tout petit

Donc oui, en rasant, tes poils repoussent plus VITE et ONT L’AIR plus forts mais ils sont simplement dans leur cycle normal.

Et donc, il est totalement faux de penser que le rasage va démultiplier les poils. La repousse des poils est liée à la génétique. Chaque follicule a une espérance de vie propre avec un nombre de repousses déterminée par votre hérédité (comme les cheveux en fait). Vous pouvez les fatiguer en épilant très régulièrement mais raser ne les encouragera jamais à pousser plus que prévu.

Quelle solution pour des aisselles sensibles ?

Je fais partie des veinardes qui n’ont quasi pas de poils sous les bras (alors que pour le reste, j’ai été gâtée, va comprendre).

Alors en fait, pour les aisselles sensibles, c’est la même solution que pour le maillot : il faut exfolier en douceur et raser/épiler avec avoir ramolli le poil.

Meilleure méthode pour le maillot à la maison ?

Aucune.

Non, je déconne.

La cire chaude à la maison a donné lieu aux pires histoires qu’on m’ait racontées. Les bandes froides, pas simple non plus en fait. La crème dépilatoire… touchy.

Pour les moins sensibles mais douillettes, le rasoir sera un bon allié.

Pour les pas douillettes, celui qui entraînera le moins d’irritation reste l’épilateur électrique (oui, je sais, ça fait peur). Bien entendu, on raccourcit le poil AVANT d’épiler. Mais en étirant bien la peau, sur des poils courts, c’est la solution qui arrache le plus profondément en dehors de l’institut et qui vous permet d’être vraiment tranquille. C’est ma solution favorite à moi. Après un bain chaud, ça passe sans mourir.

Une bonne exfoliation, peu importe la zone, c’est quand même le secret…

Si malheureusement, vous êtes sujette, comme un grand nombre de femmes, au problème de folliculite, à savoir une inflammation des follicules pileux qui entraîne de douloureux boutons très enflammés, ne faites rien sans consulter et surtout, ne chipotez pas à cette zone.

Les leçons que vous avez apprises !

Aaaah on y est ! Parlons maintenant de nos expériences foireuses et rigolotes et tirons-en des leçons ! Vous avez été TRES nombreuses à me raconter des anecdotes. J’en ai compilé une bonne partie ici, parce que c’est vraiment drôle (et instructif : on a TOUTES connu des galères). Si vous voulez les lire toutes, retournez sur les posts instagram et Facebook concernés…

L’épilation à l’anglaise de Rose Clotilde

Confidence (publique) de Rebecka : “20 ans la belle année ⭐️ Celle où tu es en voyage de langue en UK dans ta famille d’accueil et que tu entreprends de t’épiler les jambes avec des bandes de cire froide. 
Assise confortablement au bord de mon lit, je chauffe entre mes mains une bande, avant de la séparer en deux. Je pose une partie sur le lit et l’autre, je viens la plaquer avec vivacité sur mon mollet. Là, commence la gymnastique de mise en forme pour réussir, une fois de plus, à se faire mal ( 🤙🏼 toi même tu sais ). Donc je me roule vers l’avant en plaçant mes doigts, prête à arracher. Dans un grand élan, je tire en me lançant en arrière !!!! C’est bon! je l’ai fait 😰. 
Je m’assieds, je m’observe dans le miroir en face de moi. J’ai une bande de cire collée au milieu du crâne.”

Moralité : On éloigne TOUJOURS de ses cheveux les outils qui épilent.

Une question de foufoune

Laura : “bah si tu veux je te parle de la fois où j’ai voulu m’épiler la foufounne avec de la crème dépilatoire….. OMG !!! je me suis brulée à mort !!! plus de poils c’est sur mais foufoune HS pendant au moins une semaine…”

Moralité : quand je vous disais que la crème dépilatoire c’était touchy !

La moustache ?

Claire : “Adolescente, je me suis rasée la “moustache” car j’allais à une boum le soir… le garçon avec qui j’ai dansé un slow et qui m’a embrassée m’a dit que je piquais!!! 🙄🙄🙄 la honte 😭😭🙄🙄😂 mais “grâce” à lui, je ne l’ai plus jamais fait! 😀😉”

Moralité : la moustache, ça ne se rase pas. Ca s’épile si on ne l’aime pas ! On n’approche pas un rasoir de son visage voyons !

Ca, par exemple, ça sert à épiler le visage (et à le nettoyer, exfolier étouétou)


Pauline : “Moi j’ai un mauvais souvenir avec la crème décolorante pour la moustache… vive le orange dégueulasse et la réaction allergique”

Moralité : oui, je déteste la crème décolorante aussi.

Et enceinte ?

Elo : “Vouloir se raser le bikini…enceinte jusqu’au yeux. Donc complètement à l’aveugle 😱 une horreur quand j’ai regardé dans le miroir…”

Moralité : enceinte, c’est peut-être le moment pour se faire offrir une séance chez l’esthéticienne non ?

Les sourcils d’Obispo…

Gaëlle : “Mes sourcils aux bandes de cire (“spécial sourcils” quand même) je mets ma bande, j’appuie bien histoire que tout soit pris, j’arrache et là …. je me retrouve comme sosie de Pascal Obispo 🤔! J’avoue que sur le coup j’ai flippé et puis avec ma soeur on a bien ri. Dieu merci ils ont inventé des crayons 😂😂”

Moralité : les sourcils, c’est touchy. Moi je reste convaincue que c’est mieux chez une pro… Ou à la pince.

Ceux de Cristina !

Julie : “S’épiler les sourcils tellement fins que je finissais par avoir une ligne de 2mm ( Bah quoi… c’était tellement beau les sourcils comme ça sur Christina Aguilera dans les années 2000 🤪 ), tenter de faire les aisselles à la pince à épiler 😅”

Et l’absence de sourcils…

Cécé : ” Épilation des sourcils à la cire… Pas avec les petites bandes spéciales, avec les bandes pour les jambes… J’ai dérapé, et j’ai été bonne pour me trimballer avec un crayon noir pour rectifier mon erreur plusieurs fois sur la journée jusqu’à ce que ça repousse… Depuis, c’est à la pince… Moins “tracé” mais du coup ça fait plus naturel, je préfère ^^”

La cire, ça brûle

Ange : “Si épilation à la cire, toujours être sure des compétences dans son esthéticienne, je me suis retrouvée brûlée au deuxième degré au bikini et j’ai marché comme un pingouin pendant 3 semaines 😂
Maintenant j’en ris mais sur le coup c’était une catastrophe 😭”

Sabrina : “Ma soeur voulait devenir esthéticienne et devait apprendre à épiler le maillot. Nous avons voulu l’entrainer dans la salle de bain. Sauf que la cire était brulante, que j’ai hurlé et que ma soeur a eu pour réflexe de… souffler sur la zone. Je souffrais et pourtant, c’est le plus grand fou-rire de ma vie”

Moralité : oui les gars, c’est chaud la cire chaude.

Tiens, si on se coupait les cils !?

Monique : “Est-ce que quelqu’un a aussi essayé (comme moi) de se couper la pointe des cils en espérant qu’ils repoussent plus longs ??? 😔”

Moralité : couper des cils ou des cheveux ne “les fait pas pousser”. Cela donne l’impression qu’ils sont plus sains parce qu’ils sont moins fins à leur extrémité puisqu’on a coupé la partie la plus fine.

Et se raser les sourcils ?

Mel : “J’ai rasé mes sourcils pendants des années ✌🏻
Ni vu ni connu et surtout indolore… enfin jusqu’au jour où ma fille m’a fait sursauter.. beaucoup moins indolore 😅
J’ai encore une petite cicatrice…
Bref, depuis, l’esthéticienne s’occupe de mes sourcils 😁”

Moralité : je maintiens, les sourcils, c’est délicat. Nan mais.

Le rasage à sec

Mel : “Je contextualise : j’avais rencard avec un charmant jeune homme (le 4ème rencard!), c’était le moment idéal pour passer à l’étape 2 (non non, pas la présentation aux parents)…
Bref, je prends une douche avant de partir…
Et en m’habillant je me rend compte qu’en fait je pique! Et quand c’est le début, on évite de ressembler à un yéti hein!
Donc, niveau timing, j’ai fait au plus rapide!
Le rasage à sec!
Quelle bien belle idée de crotte 😂
Autant avouer que j’ai laissé tomber l’étape 2! J’avais le feu dans ma culotte mais ça n’avait rien d’érotique ✌🏻”

Mélanie : “Ahhhh le rasage à sec rapide sur les jambes que tu dois partir assez vite et que tu vois qu’il fait magnifique et qu’une robe s’impose… Brûlures toute la journée, jambes rouges et ça grattaaaaait 🤦🏻🤦🏻🤦🏻”

Julie :  “j’ai quelques autres pépites aussi 😂 Le rasage des jambes à sec parce que j’étais pressée… je vois encore les coulées de sang un peu partout sur mes jambes… Quel beau souvenir ! “

Moralité : on l’a toute fait, le coup du rasage à sec. Et on a toutes eu AU MOINS les jambes en feu parce que si ça passe sur le moment, deux heures après, c’est rouge et irrité. C’EST PAS FAIT POUR BON SANG !

Lire les instructions

Alexandra : “J’ai essayé d’épiler les sourcils avec un épilateur Braun… ça a marché jusque je me suis pris la peau très fine au-dessus de l’œil droit ☹️
Résultat éraflure assez moche pour plus d’une semaine”

Coralie : “Une mésaventure d’épilateur et de longs cheveux. Auparavant, je n’avais pas pour habitude d’attacher mes cheveux avant de m’épiler les jambes. Jusqu’au jour où une mèche de cheveux s’est prise dans l’épilateur ! J’ai heureusement eu l’idée de remonter l’épilateur et tirer sur la prise. Mais je me suis tout de même retrouvée avec une énorme mèche de plus de 20cm coincée dans le mécanisme… L’histoire fini bien car mon petit frère après avoir ri pendant 5 grosses minutes (qui m’ont semblée une éternité 🙈) a su sauver mes cheveux à l’exception de 2-3cm. . . Depuis lors, je mets un élastique 🙄”

Moralité : l’épilateur, il est livré avec des CONSEILS. Et par exemple, il est clairement indiqué qu’on étire la peau mobile ou… qu’on n’approche pas l’appareil de la paupière ou… des cheveux…

De la cire à vie…

Caroline : “Je suis quand-même étonnée de ne lire aucun témoignage sur les bandes de cire froide… avec lesquelles, immanquablement, je termine une bande en main, sans aucun poil dessus et vierge de cire… Oh magie ! Évidemment, les poils sont tjrs sur ma jambe et ils sont alors couverts de cire impossible à retirer… 
Si ceci ne m’etait arrivé qu’une seule fois, j’aurais encore été contente 😅 là, j’ai juste honte 😂
Sans parler de mon aiselle entièrement avalée (et donc blessée) par mon épilateur… Comment ça il faut un embout spécial ?! 
Bref, je déteste les poils et ils me le rendent bien !”

Mutty : “M’épiler rapidos à la cire et partir… me rendre compte que j’ai mal enlevé les résidus et que mes jambes sont “collantes” avec de petits bouts de cire bien visibles 😂”

Moralité : la cire, ça se chauffe entre les mains sinon en effet, ça donne ça. L’épilateur, encore une fois, demande qu’on étire la peau 😉

La cire au micro-ondes

Séverine : “Heu quand j étais jeune 😅 vers 16ans une grande idée avec ma cousine les roll on de cire, donc on le passe au micro-ondes comme indiqué, après il faut cliper la partie qui pose la cire, heu on a du mal cliper en gros pratiquement toute la cire sur ma jambe dans la baignoire, partout 😱😂, heu j ai pas appliqué de bande, mais tout enlevé à l’huile de cuisine 😂 j’avoue j’aime bien l esthéticienne, c est plus rapide pour moi 👌😅👌”

Epilation et soleil

Jehanne : “Prendre le temps de faire mes petites jambes après 2 semaines en mode yéti après les examens. Je le fais dans le jardin au soleil, je m’applique, chaque cm y passe et les jambes sont toutes lisses.
Je m’empresse de filer au soleil avec mon short et mes gambettes et paf allergie au soleil, jambes couvertes de boutons et rouges écarlates. La pharmacienne a éclaté de rire et m’a dit « bon ben pour les robes va falloir patienter ». J’ai donc passé les premiers jours de vacances ensoleillés en pantalon 😅”

Moralité : oui, la peau peut mal réagir au soleil juste après une épilation. Une pause de 24h c’est pas mal.

Se raser la tête…

Ange : “Quand j’étais encore gosse (5-6ans) j’étais trop intriguée de savoir à quoi servait cet engin que papa et maman utilisaient. Le mercredi c’était mamy qui nous gardait mon frangin et moi, et j’ai décidé de partir en mission « engin non identifié », accompagnée de mon acolyte qui était tout aussi intrigué et curieux que moi. A l’époque, j’avais une trop mignonne petite capoule, qui bordait mes longs cheveux blonds. Nous voilà donc au moment fatidique… mon acolyte, me soutenant dans mes recherches, me trouva un passet pour arriver à l’armoire ou était caché le rasoir et me dit « passe le dans tes cheveux, on verra ce que ça fait »…. Paix à cette jolie capoule blondie de l’époque!! Mais le pire n’est pas encore arrivé… Car mamy n’était pas loin, ne se doutant de rien mais ayant une seule idée en tête… aller faire les courses! Ni une ni deux, mon complice m’aide à remettre ma chevelure le plus convenablement possible. Moi j’étais telle une paralysée qui essayait de garder la tête bien droite pour qu’aucun soupçon ne se porte sur moi… tout se passait bien… puis nous avons passé l’entrée de L’Intermarché, avec son énorme soufflerie…. Et là! C’était le drame, la vie de mamy s’est arrêtée… elle ne savait pas comment expliquer à ma maman que je n’avais plus de capoule et que le lendemain… cheeese, c’était les photos de classe 😁👌 Depuis, je la fais calme avec les rasoirs et j’ai arrêté la capoule 😂😂”

Mono-jambe ?

Maureen : “Il y a quelques années, je devais faire des séances de kinésithérapie pour la cheville, un peu étourdie… j’ai épilé qu’une jambe… le kinésithérapeute voulait bosser sur les deux chevilles …. la honte”

Moralité : je ne sais que dire parce que je rigole.

Et mes anecdotes à moi ?

Allez, je vous les raconte !

La première remonte à mon envie de me faire de beaux sourcils vers 15 ans. Je commence. Je trouve que c’est pas égal. Alors je retouche. Mais le gauche est plus court que le droit. Je retourne sur le droit. Qui devient plus court que le gauche. Vous me voyez venir hein ? Des demi-sourcils. Depuis, je fais le strict minimum et les sourcils instagram, c’est pas pour moi.

La seconde était brillante. Je me sers d’un épilateur depuis mes 15 ans (j’avais le premier Silképil !). Sauf que je l’oublie en vacances. Alors ni une ni deux, je me dis que je peux emprunter l’appareil à cire de ma mère (à l’époque, je pensais que l’épilateur était plus douloureux, naïve).

Ce genre de truc DEGUEU où tu mets la bande pleine de poils dans l’autre bac pour que ça refonde et que les poils restent mais que tu récupères la cire beeeeeuuurrrrkkk

Je me retrouve donc dans ma salle de bain en mode “j’attaque par le maillot, j’ai peur de rien”.

Je suis dans une position élégante, assise par terre, jambes écartées devant un miroir posé.

J’ai posé la cire. Je crois qu’à l’instant où ça a touché ma peau, j’ai su que j’avais commis une erreur inoubliable. Inoubliable.

Je tire un peu, ça vient, mais je saigne dessous. Impossible de m’acharner plus et de retirer le reste. Je me retrouve à 25 ans, en train de pleurer dans ma salle de bain. J’ai carrément envisagé d’appeler ma mère.

Depuis, j’ai retrouvé mon épilateur et c’est mon meilleur pote. NEVER AGAIN.

Mon meilleur pote forever je te dis.

Je tenais à vous remercier pour votre participation à cet article : c’était une bonne tranche de rigolade et en même temps une belle compilation des “à ne pas faire” et des “à faire” pour toutes celles qui se lancent dans l’aventure après nous.

À quel âge on peut commencer ?

C’est aussi une question qui a été posée. Avec les idées bien normales de “je ne veux pas que ma fille soit formatée trop tôt” etc. Je comprends parfaitement et je vais vous dire une seule chose : faites selon votre coeur.

Si votre fille vit très mal une pilosité forte, pourquoi ne pas le lui permettre si cela ne vous gêne pas ? Et si vous pensez que la laisser endurer ce complexe lui apprend à lutter, pourquoi pas tout autant ?

En gros, tant que vous faites le choix dans l’échange et l’amour, qu’il aille dans un sens ou dans l’autre a peu d’importance parce que vous faites de votre mieux 🙂

Encore un grand merci pour votre enthousiasme ! J’espère avoir répondu à toutes vos questions !

Vous pouvez trouver l’épilateur Silk Epil 9 ici 🙂

Et le rasoir Venus Platinum Extra Smooth est par là !

Partenariat rémunéré – en savoir plus sur ma politique de partenariat