Suggestion lectrice (m’ci Imma)… On parle souvent des familles recomposées, des gardes alternées et de tout le toutim devenu un peu classique en 2017. On oublie un peu trop ces parents, hommes ou femmes d’ailleurs, qui se retrouvent avec un enfant à temps plein, seul(e).

Peu importe la raison initiale à ce fait, veuvage, abandon, séparation, le résultat final est qu’on se retrouve avec un (ou pire, des) mioche H24 et qu’il va falloir gérer l’engin, sans les pauses de l’éducation à deux. ZERO PAUSE LES GARS. ZERO.

Tu ne dormiras point

Sans grands-parents disponibles, jamais plus tu ne dormiras tard et ce, pendant une bonne dizaine d’années. Les jours d’école, tu dois te lever tôt pour préparer ses affaires, ses tartines, son goûter, réveiller la chose assoupie, te préparer en même temps, si possible réussir à avoir une tête potable entretemps sans confondre ton rouge à lèvres et la crème pour le change, ranger un minimum le bordel que tu as forcément sorti pour parvenir à faire tout ça et partir.

Le week-end, le hasard injuste veut que l’enfant se réveille vers 5 ou 6h (alors qu’en semaine, il faut le réveiller avec des cymbales). Il pète la forme et fait des claquettes alors que tu aurais pu prolonger ton mini-repos d’une petite quinzaine de minutes. Mais non. Lui il n’arrive plus à dormiiiiiiiiiiir et il a faiiiiiiim, soiiiiiiif ou pire, il s’ennuiiiiiiiiie!

Tu ne connaîtras plus le silence

Hormis durant les périodes d’école (moments bénis entre tous mais où, comme par hasard encore, tu travailles), jamais plus tu ne connaîtras une heure pleine de silence en pleine journée. Jamais.

Dans la voiture, l’enfant te parle. Dans le salon, l’enfant te parle. La nuit, l’enfant te parle.

Et quand il ne te parle pas, au choix,

  • il muse
  • il chante
  • (de la merde en général)
  • (genre la reine des neiges et tu as envie de mourir)
  • il tape des objets les uns contre les autres
  • il fait parler ses jouets
  • il fait des bruits d’avions
  • il monte les escaliers comme s’il était 4
  • il chante maître Gims
  • il écoute (parce qu’il ne regarde pas) Nickelodéon et/ou Disney Channel
  • il fait des bruits avec sa bouche
  • il joue avec un jouet qui fait un bruit qui donne envie de se pendre
  • il fait tout ça en même temps

Et tu ne peux pas le tuer : tu l’aimes.

Tu conduiras beaucoup

Plus l’enfant grandit, plus il a des activités. En tant que bon parent, tu lui souhaites de s’épanouir dans une activité où il/elle se trouvera.

Pas de bol, à un moment, s’il/elle s’épanouit, tu te retrouves à faire le taxi entre l’école et la maison. La maison et le centre sportif. Le centre sportif et la maison. La maison et chez la copine Machine. Chez la copine Machine et le cinéma. Le cinéma et le centre sportif. En passant prendre Chose. Pour les emmener ensuite chez Truc évidemment.

S’il n’y a pas de grands-parents disponibles, c’est simple, tu finis par connaître les prénoms de tous les animateurs radios de la terre. Tu finis par chanter tous les génériques pour Tonton Tapis et les cuisines Ixina.

Et tu passes à la pompe essence 4 fois par semaine.

Tu changeras des lits au milieu de la nuit

Tu laveras des pyjamas bien pourraves, tu tiendras des cheveux pendant que ça gerbe ses tripes, tu rassureras, tu mettras des suppos, tu te battras pour faire avaler des médocs, tu nettoieras la salle de bain ravagée après un bain avec une copine, tu ENLEVERAS DES POUX, tu traiteras des verrues, et je t’en passe.

Au final, plus grand-chose sortant de ce corps ne peut te faire vomir.

Tu seras fauché aussi

Beaucoup. Tout le temps. Parce que le voyage scolaire. Parce que les inscriptions aux cours de sport. Parce que les équipements sportifs (kikou les 150€ de costumes de scène). Parce que les stages. Parce que le cartable (et sa grand question : vaut-il mieux investir direct dans une Kipling ou changer tous les ans…?) Parce que les vacances. Parce que les fringues (tragédie si tu as une fille qui aime ça). Parce que les chaussures. Parce que les sorties cinéma. Parce que la bouffe (oui, ça mange). Parce que plus tard la voiture, les études ou piiiiiire : le kot (pour les non-Belges, c’est l’appart’ étudiant en Belgique).

Parce que, quoiqu’il arrive, tu préfèreras TOUJOURS lui offrir une nouvelle paire de chaussures que t’en offrir une à toi.

Tu culpabiliseras

Quand tu verras l’enfant partir en voyage scolaire pour dix jours, là où plein de copines sont malheureuses comme les pierres, toi tu ne penses qu’à une chose : JE VAIS ME FOUTRE DE TOUT PENDANT DIX JOURS D’AFFILEEEEEEEEE

Parce que ne plus devoir t’occuper de quelqu’un d’autre que toi-même pendant plus d’une nuit d’affilée, ça ne t’est plus arrivé depuis quoi? 1 an? Deux?

Dès que cette pensée te traverse l’esprit, cependant, tu t’en veux. Tu es une mauvaise mère. Une sous-merde de l’humanité.

Alors que bon, au final, les gens séparés ont souvent du répit régulièrement et ceux qui sont en couple bah, ils sont deux à gérer la bête hein… Donc il est NORMAL d’apprécier respirer une petite minute.

Tu n’auras plus jamais l’esprit libre

Parce que rien à faire, quand tu es le seul parent, tu as la sensation que y a que toi qui comprends l’enfant. Ce qui n’est pas loin d’être vrai puisque tu as été seul aux commandes et qu’en principe tu sais ce qu’il y a dans la machine que tu as montée.

Du coup, quand il est loin, tu SAIS que tu lui manques. Donc même si tu es en train de faire la fiesta avec les copines, même si tu TRAVAILLES, même si tu es en train d’agoniser en vomissant dans les toilettes, bah tu gardes ton téléphone tout près parce que on ne sait jamais. 

mais aussi…

  • tu recevras la majorité des câlins
  • des je t’aime
  • des t’es la meilleure
  • c’est à toi et rien qu’à toi qu’il racontera ses histoires d’enfants, puis d’ado…
  • tu auras eu tous les choix et toutes les possibilités
  • (d’ailleurs tu ne pourras t’en prendre qu’à toi-même si tu as foiré après hein)
  • tu seras L’Exemple, le seul, le vrai
  • tu pourras te venger de ça plus tard…

(Personnellement, j’adore me lever le matin le weekend et aller trouver Lola qui dort à poings fermés pour lui dire que j’ai soif et faim… quand elle me demande pourquoi je lui dis “ben je ne sais pas : tu es venue me dire ça les dix dernières années alors je fais pareil…”)

Et surtout, SURTOUT : ce sera toi qui auras tous les bons souvenirs!