Il existe des dizaines de tutoriels pour bouturer une monstera et ils se répètent un peu tous, comme celui-ci.

Pour ma part, il manque tous d’UNE information cruciale. Alors je vous montre parce que j’ai mis un peu de temps à comprendre le truc…

1. Couper au bon endroit…

Jusque là, c’est bête comme chou : on coupe au-dessus d’un noeud, une ramification intéressante et qui ne donnera pas trop pauvre dans un pot…

Par exemple, je peux couper au-dessus de cette branche pleine de feuilles.

On coupe avec des ciseaux propres, ça va très bien et on rince bien l’extrémité.

2. Placer dans l’eau…

Dans le pot que tu veux. Moi j’aime bien mettre ça dans un pot transparent parce que je vois les racines se faire mais ça ne change rien si vous mettez la plante dans un pot coloré.

Je change l’eau toutes les semaines pour qu’elle reste fraîche et claire.

3. On ne se trompe pas de zone

C’est là que je n’avais pas pigé les tutos! J’attendais que le bout coupé donne des racines mais que nenni! c’est au niveau des noeuds qu’elles se formeront! C’est pour cela que votre noeud doit arriver dans l’eau!

 

4. On ne panique pas

Si une branche ou une autre meurt, ce n’est pas grave et plutôt très courant…

Ici, une branche est morte mais les racines se portent bien et c’est tout ce qui compte. Il suffira de couper la branche morte avant la mise en terre.

5. On rempote

Un terreau traditionnel convient parfaitement. Pour ma part, j’ai trois boutures que je vais toutes rempoter dans le même pot pour en faire une seule plante déjà importante à la base.

Il faut :

  • un pot percé en son fond (j’aime bien ceux en terre cuite moi)
  • des billes en terre cuite pour garnir le fond du pot et permettre de bien drainer la plante
  • du terreau

Le choc du passage de l’eau à la terre est à prendre en compte : vos bébés auront besoin de plus d’eau que vos plantes habituelles, au moins le temps de s’adapter. Donc pas de terre sèche les premières semaines…

On essaie de les choquer un minimum au début : on les laisse dans la même pièce, avec la même lumière, dans la même température, le temps qu’elles s’y fassent.

Voili voilou…

J’espère que ça répond à vos nombreuses questions…

 

PS : Tu ne veux pas oublier cet article? Epingle-le sur Pinterest ☺☟