Et que faire pour se sentir mieux ?

Le stress, on connaît toutes. Il ne faut pas cependant penser que le stress est, par définition, une mauvaise chose.

Bon stress vs mauvais stress

Le bon stress, c’est l’état d’alerte qui vous permet de savoir que votre corps fonctionne bien. C’est une sorte de petite dose d’adrénaline qui vous motive à fond. Un exemple ? Vous vous emballez pour un projet captivant et ressentez une excitation importante. Il ne dure pas trop longtemps et on peut le déposer le soir histoire de DORMIR.

Genre elle, si elle est stressée, c’est du bon stress.

Le mauvais stress en revanche ne vous laisse pas tranquille une seconde. Vous le ressentez en dehors des moments concernés et même durant les moments “de détente”. C’est celui qui peut mener au burn-out et qui a souvent un impact sur votre alimentation (compensation grasse ou sucrée ou absence de faim).

Et ça entraîne quoi ?

Le bon stress porte. Le mauvais stress aussi, dans un premier temps. Mais comme il ne s’arrête jamais, le mauvais stress mène droit à l’épuisement (il nuit au sommeil, entre autres), vous entraîne à prendre de mauvaises décisions, vos résultats chutent et… votre stress augmente.

Pour ma part, je suis en train de glisser lentement de ce côté-là : les projets au travail s’enchaînent avec joie, ce qui m’enthousiasme un peu trop, mon livre va sortir, j’ai des tas de projets pour le blog et des tas d’envies diverses de ce côté. Si je m’écoutais, j’ouvrirais même un bureau de coaching le weekend !

C’est super, tous ces projets, mais évidemment, point trop n’en faut.

Ca pourrait être moi, je te jure. Mais avec plus de sourire parce que je suis happy.

Alors on fait quoi ?

D’abord, on identifie la cause du stress. Dans mon cas, c’est facile : surcharge de travail. Mais ça peut tout aussi bien être : de mauvaises relations au travail, un manque d’organisation, un échec, des soucis familiaux…

La seconde étape est d’accepter l’idée d’être stressée. Le stress est normal. Le tout est de le gérer. Ca ne fait pas de vous quelqu’un d’incompétent, de mauvais ou d’incapable. Dire “je suis stressée” n’est pas honteux.

Ensuite on écoute son corps. Un corps stressé dit des choses et tire des signaux d’alarme. Que ressentez-vous ? Douleurs dans le dos ? Dans les hanches ? (oui c’est moiiiii) Coeur qui bat trop vite ? Névralgies diverses ? Migraines ?

Et puis ?

Une fois qu’on a fait ce tour des constats, on prend les choses en main.

Il est temps de prendre soin de soi pour de vrai. Je sais, c’est pas simple puisque souvent le stress va de pair avec une sensation de surcharge.

Pour ma part, je case dans mon emploi du temps, exactement comme un rendez-vous professionnel un temps pour moi. Je prévois des bains (c’est mon truc chouchou) avec des crèmes, des bougies, un livre et une bonne playlist Yoga dans Spotify. Ma préférée est Yoga & Meditation. Ce bain ne dure JAMAIS moins de trente minutes et est TOUJOURS prévu avant le coucher.

Pour moi, un bain, c’est quasi jamais sans une boule de bain Lush…

Mais il faut ajouter plus de relaxation encore, et toujours par rendez-vous : un massage (je vais chez Espace Sérénité), ou une séance de yoga par exemple (j’utilise régulièrement la chaîne Yoga Fire by JO).

Le point noir dans ma routine, c’est l’absence de sport. Je ne fais pas assez de yoga et encore moins d’un sport un peu plus intense. Pourtant, les endorphines, c’est la vie pour se libérer du stress. Je vous conseille donc vivement de faire mieux que moi dans le domaine !

Pour terminer, il faut apprendre à reposer vraiment son esprit. Pour cela, il faut le détourner de ses préoccupations traditionnelles : un livre, c’est super, mais occuper les mains, c’est encore mieux. Pourquoi ne pas créer quelque chose ? Faire un montage floral, vous mettre au tricot, au dessin ou à la musique…

YOLO

You Only Live Once.

On ne vit qu’une fois.

Je vous fais toute la déclinaison, sait-on jamais que vous n’auriez pas remarqué que cette expression est en fait vieille comme le monde.

On ne vit qu’une fois et prendre soin de soi permet de pouvoir courir plus longtemps.

J’ai l’intention d’être centenaire et de péter la forme. Je m’engage donc à prendre soin de moi un nombre d’heures raisonnable chaque semaine, à prendre le temps pour ne pas en faire vraiment trop, à aller me coucher pas trop tard etc etc.

Vous vous engagez avec moi pour prendre soin de vous ?


Cet article ne contient pas de sponsorisation –
En savoir plus sur ma politique de transparence.