Quand tu répares un truc, tu en casses un autre on dirait. Je m’explique : j’ai fini par me détacher des images lissées des filles d’instagram, par intégrer l’idée que leurs vies ne sont pas parfaites comme elles en ont l’air et que tout y est lissé et faussement parfait.

Et puis je suis tombée sur un autre type d’instagram : le type “ma maison est une merveille absolue trop trendy et confortable”.

Ma chef de file : Claudia de Belliwood_boholiving

C’est simple, je suis complètement obsédée par les photos de cette Allemande qui est un peu mon héroïne du moment comme autrefois des instagrameuses beauté ou mode.

Je me suis abonnée à ses notifications, je cours voir ses nouveautés dès qu’elle en sort, bref, c’est bon, je suis juste une petite fan un peu ridicule mais totalement love.

J’entends d’ici vos “nan mais Chrys, c’est trop chargé comme déco”, je vous réponds “chahut tu vas pas critiquer la voix de Johnny à ses fans, si?”. Je ne me suis pas encore fait tatouer son nom, mais ça pourrait venir…

Claudia n’est pas devenue la reine de la déco du jour au lendemain

Oui parce que regarder ses photos fait que, de nouveau, je trouve ma déco à moi toute nulle. C’est un peu ça les réseaux… (oui, oui je sais, il y en aura qui commenteront d’un “il faudrait vraiment grandir et arrêter de te comparer blablablaaaaaaa”, je vous répondrai que j’écris sur ce que je ressens et que vous êtes à un stade plus évolué de vous-même, tant mieux, moi j’y arrive pas encore vraiment sans réfléchir).

Alors en fait, quand je regarde ses stories, je vois bien que son intérieur n’est pas nickel chrome H24. Son chien aussi grignote des trucs sur son beau tapis déjà. Et forcément, ses photos sont prises après rangement.

Par exemple, je suis certaine qu’il n’y a pas une lampe sur son canapé H24…

Mais surtout, si on remonte tout son instagram, on se rend compte qu’elle n’a pas façonné son intérieur en trois minutes et que la déco, c’est aussi une question de temps.

Allez, un exemple :

Déjà entretemps elle a appris à faire des photos et à les retoucher.

Mais son intérieur a beaucoup évolué en 3 ans. Il y avait déjà de l’idée évidemment, elle n’a pas découvert le goût en trois ans, on voit que ça s’est drôlement travaillé en quelques années.

Même chose pour sa terrasse…

Elle a débuté d’une terrasse somme toute simple et basique comme pleiiiiin de gens ont (bon, je ne vous cache pas que chaque année je veux m’acheter un salon de jardin et chaque année j’ai d’autres dépenses à faire #VisMaVieDeMamanSolo, mais quoiqu’il en soit pleiiiiiin de gens ont ces meubles de jardin ou presque).

Et puis elle a cumulé les machins et les bidules. Je ne sais plus où j’ai lu ça mais avant que vous ne me posiez la question, oui, elle rentre tout dans un grand coffre le soir. Oui, je suis prête à faire pareil si j’ai un jour la même terrasse. Je suis même prête à vendre mon âme pour cette terrasse alors c’est pas un peu de rangement qui va me faire peur.

Mais tout évolue tout le temps chez elle.

Je suis tellement fan…

C’est tellement COMFY DE DINGUE.

Son salon, c’est le même combat : elle est partie d’un truc assez simple…

Du coup, j’ai remarqué que ce que j’aimais à la folie chez elle, c’est le contraste avec le noir au mur. J’ai donc décidé de repeindre le mur de ma cuisine en anthracite.

D’ailleurs regardez comme ça marche mieux :

Bon, vous avez compris, quand je serai grande, je veux être Claudia.

J’ai encore une chance parce qu’elle doit être un peu plus âgée que moi. Et j’ai regardé : la plupart de sa déco ne coûte pas deux bras et provient de plein de magasins en ligne ou de DIY sympas.

Du coup, tous les jours je m’abonne à tous les magasins qu’elle tague et quasi à tous les comptes qu’elle partage (parce qu’elle partage aussi son inspiration, si c’est pas merveilleux).

Quoiqu’il en soit, je tenais à vous partager cet instagram qui m’inspire sans me déprimer : au moins, je ne dois pas me lisser la peau pour le toucher du doigt, je dois juste apprendre à mieux présenter ma maison pour qu’elle me donne cet effet douillet que j’admire tant. Petit à petit, en la regardant, j’ai ajouté des touches chez moi qui ont déjà changé ma façon de m’y sentir (cfr par exemple mon fameux tapis qui a tout changé… parce qu’un tapis berbère par contre, c’est pas du tout dans mes moyens quand même…)