Je déteste les matins. Enfin, pas tous hein. Ceux qui se déroulent à la maison, en général, je gère. Mais les autres, les auuuuuuutres, je les maudis, je les voue au diable, je les offre au Ku-Klux-Klan.

Analysons les raisons qui font qu’on n’aime pas les matins. (Oui, parce que si vous me lisez, c’est que vous non plus, vous n’aimez pas…

  1. Le matin est froid. Même en été, il fait toujours plus froid en dehors du lit que dedans. Et ça, c’est pénible.
  2. Le matin est tôt. Toujours trop. C’est simple, le réveil sonne toujours au moins une heure plus tôt que le cerveau. C’est prouvé scientifiquement par moi.
  3. Le matin est en retard. Rapport au point 2. Forcément, on a négocié avec son corps et le réveil et on a glandé dix minutes de trop. Ou vingt. Des fois trente mais là, on a abusé.
  4. Le matin est bouchonné. A croire que TOUT LE MONDE a prévu d’aller au même endroit que toi. Et à la même heure, évidemment. Tu peux te lever plus tôt, tu verras que les autres auront forcément fait pareil.
  5. Le matin est anti-ta-tête. Tu vas te coucher rayonnante et au réveil, tu sais pas ce qui s’est passé, on dirait que ton lit a choisi de s’imprimer sur ta joue. C’est splendide.
  6. Le matin est aussi anti-tes-cheveux. C’est simple : on dirait qu’ils ont fait autre chose que toi la nuit ou qu’un coiffeur est passé te les crêper en douce.
  7. Le matin est anti-maquillage (oui, le matin est anti-beaucoup de choses). Quand, vers 18h, tu gères à fond l’eye-liner, à 7h, c’est étrange, on dirait que tu essaies de l’appliquer avec des moufles.
  8. Le matin n’aime pas la mode. La super tenue que tu avais prévue hier, tout à coup, elle est trop fatigante. Les talons trop hauts, le pantalon trop serrant et ça, c’est quand t’as la chance de ne pas avoir enfilé tes collants de travers… (que celle qui n’a jamais enfilé une jambe dans un sens et l’autre dans l’autre et passé une journée POURRIE me jette la première pierre…)
  9. Le matin t’équipe de deux mains gauches. Tu deviens incapable d’ouvrir le pot de confiture, incapable de l’étaler sur la tartine et parfois, tu te plantes et ranges tas chaussures dans le frigo.
  10. Le matin t’as pas d’essence. Oh tu le savais la veille hein. Mais le matin, c’est devenu obligatoire et, rapport au point 1, t’as pas envie de t’arrêter.
  11. Le matin est anti-plans. Tous tes plans de la veille se casse la gueule. Tu avais prévu de te faire un petit déjeuner de championne et paf, tu sais pas ce qui se passe, t’as plus le temps. Rapport au point 3 hein.
    En gros, tu avais prévu ça :

    Et au final, c’est déjà pas mal si tu as ça :
  12. Le matin, la semaine est trop longue. Même le vendredi. Le matin, t’as l’impression que tu te lèves tôt depuis 53 jours.
  13. Le matin, t’es morte. Morte. A minuit, tu pétais la forme. T’étais carrément prête à ranger le garage. Le matin, bizarrement, mettre tes chaussures te paraît insurmontable.

C’est facile, le matin te hait. Il te le prouve tous les jours. Alors y a pas de raison qu’on l’aime. Merde.