C’est bon, c’est bon, n’en jetez plus : OUI j’ai vu la pub Zara et la controverse.

Oui, j’ai reçu vos 150 messages pour me rappeler que c’est ainsi qu’on s’est rencontrés vous et nous. 

Donc oui, j’ai vu que Zara nous propose, cette fois, d’aimer nos courbes. LOL.

Merci Zara.

Alors je ne vais pas tomber dans le bodyshaming inversé que je vois partout en critiquant les deux modèles. Vous ne m’aurez pas à ce petit jeu-là. C’est tentant, de détester ces petites jeunes aux petits arrières-trains, je n’en disconviens pas, mais ce ne serait qu’une chose : de la jalousie. Or, j’ai passé le cap.

Le monde entier a toujours lutté pour que les femmes se détestent, entre elles bien entendu, mais en commençant par elles-mêmes. Un modèle inatteignable durant le Moyen-Âge où il fallait avoir des rondeurs et un teint blanc (rude, quand on sait que la majeure partie de la population travaillait aux champs et crevait de disette tous les 10 ans), un modèle inatteignable ou presque aujourd’hui pour qui n’a pas 10.000€ à investir en chirurgie (parce que faire 50kg pour 1m80 ET un bon bonnet F, c’est un peu rare… ajoutons la peau d’un elfe, les dents tellement droites qu’on pourrait les utiliser pour lattes et j’en passe).

De là à jeter le discrédit sur celles que le hasard a fait correspondre avec les critères de beauté actuels, ça me paraît un peu rapide/idiot/maladroit et j’en passe.

(Je tenais quand même à montrer l’exemple à l’équipe de com de Zara, sait-on jamais…)

Donc jetons, si vous le voulez bien, tous en choeur, maigres, grosses, petits culs, grosses fesses, gros  lolos, mini-balles de ping pong etc etc, le discrédit sur Zara, qui fait quand même rien qu’à nous emmerder depuis dix ans à nous vendre du L dans lequel un 40 ne rentre qu’un demi bras.

Mais ils sont trendy…

Alors oui les gars, vous êtes tendance. Oui, vous avez les “It-pièces” de l’année en quantité limitée pour que seules les fashionistas aient le temps de se les procurer. Oui, le rapport qualité-prix est correct.

Mais niveau communication, sérieux, faut savoir faire un peu d’introspection trois minutes.

C’est simple : les gens vivants, minces ou pas, mais dotés d’un cerveau, sont aptes à remarquer que la photo utilisée pour votre com’ toute pourrie ne correspond pas au message. Faut pas avoir fait Communication à l’université pour que ça saute aux yeux. C’est joli de vouloir surfer sur la vague du bien-être pour toutes, mais pour ça, faut quand même y avoir un tout petit peu réfléchi.

Donc j’en suis tout simplement venue à douter de l’intelligence de votre équipe marketing. C’est quand même con pour une si grosse boîte.

En résumé, Zara, si tu veux bien, arrête de nous donner des conseils. Dans un monde où les rondeurs seraient reines, tu choisirais sans doute Kim Kardashian pour ta pub “Aime-toi en XS”. T’as rien compris au débat : c’est pas apprendre à aimer nos courbes, qu’on doit faire, c’est apprendre à s’aimer tout court, malgré des pubs de merde comme la tienne sous lesquelles les “maigres” et les “grosses” se tapent sur la tronche alors qu’au final, y a pas de taille idéale : y a juste des connards chefs de communication.

Puis si vraiment t’as pas d’idée, inspire-toi d’Asos : ça fait 15 ans qu’ils ont compris. Tu retardes juste de trois guerres…

Après, vous me direz “qu’on parle de vous en bien ou en mal, tant qu’on parle de vous c’est toujours ça”. C’est une façon de voir. Chacun son truc après tout…

 

Chrys