Parce que vous me posez uuuuuuultra souvent la question, petit tour d’horizon de mes favoris d’automne.

En make up…

Les masterCamo de Maybelline…

Je suis une experte es correcteurs moi mesdames. Je ne passe pas une journée sans me tartiner de jaune (sous les yeux et sur le front pour apporter de la lumièèèèèère là où en vrai, ce sont les abysses de la fatigue) et de vert (autour du nez, pour unifier, là où en vrai, ce sont les abysses du rhume/allergie permanents).

Les Mastercamo se glissent dans un sac pour une retouche viteuf.

Au rayon correcteurs, j’appelle la palette Camouflage Corrector de MakeUp Revolution London. Je ne me sers pas de la moitié des couleurs mais la vache, qu’est-ce que je me sers des autres. Je les aurai d’ailleurs bientôt usées jusqu’à la corde qu’elles n’ont pas, mais c’est rien, pour le prix imbattable, on se remettra.

(Ca fait mal aux yeux, la photo pas retouchée hein? On n’a plus l’habitude…)

Le Superstay Matte Ink de Maybelline again, couleur Creator, que vous aimez tant quand je le poste en story. Je l’aime tout autant voyez. Il ne bouge pas (faut donc savoir l’appliquer sinon gare à la foirade) et permet tout : des bisous au miam en passant par la bave de la sieste.

Entré directement dans mon top 3 des meilleurs mascaras de tous les temps du monde : le Paradise Extactic de L’Oréal. (Merci de ne pas hurler que L’Oréal c’est le diable de la planète. L’Oréal défend aussi les femmes et à mes yeux, ça suffit déjà… puis on ne peut pas être bons sur tous les plans, cfr Imparfaites…)

Je n’ai JAMAIS eu de tels cils aussi facilement. Ne me demandez pas comment, mais il allonge ET densifie sans faire de paquets. C’est vraiment ma grosse découverte du mois.

Dans les produits…

Cleanance, d’Avène. Parce que vous vous doutez bien que tous ces correcteurs, ça nique la peau. Bah pas avec Cleanance. Le premier qui me dit que ma peau est miteuse sur la photo du lipstick, je lui fais boire le flacon : j’ai une peau grasse pourrie depuis toujours donc croyez-moi : c’est déjà fort fort bien. Je m’en sers les matins de bourre où je n’ai pas le temps de faire mieux. Les soirs de mouritude où je n’ai pas le courage d’entreprendre un démaquillage en quinze étapes.

Le Bi-Facil Visage de Lancôme. C’est le copain du précédent. Oui, je suis dans une phase : plus ça va vite, mieux c’est. Et lui, il enlève mes rouges à lèvres indélébiles et mes yeux eyelinés. Juste avant Cleanance en gros.

Les jours où j’ai le courage et la foi en l’humanité, je m’offre un VRAI démaquillage parfait avec Miel en Mousse de Lancôme. Mais bon, c’est assez rare ces derniers temps : je suis CREVEE.

Pour me remettre de mes soirées longues qui déshydratent et font la peau moche, j’ai Hydrance. Le sérum me sauve la life de ma peau qui se lézarde de nuits trop courtes. J’adore. C’est doux, tendre, cocoonant.

Les petits plus…

Avec l’hiver qui se pointe, j’ai ‘achement besoin des couleurs de la collection été des Blondinettes. Ca me remonte le moral, toutes ces perles bonne-humeurisées.

Je suis toujours aussi en amour de ma veste OFFERTE (oui ne me tapez pas) par Leila de chez Mbym. Je me donne la sensation d’être une rebelle (comment ça à deux balles?) en cuir.

Limite, j’envisage d’acheter une Harley.

Puis parce que la vie, c’est mieux en terrasse, je prône la Pécheresse de chez Mystic bue sur la place Xavier Neujean, parce que c’est doux, sucré et tendre.

Et donc?

Et donc j’ai bien besoin de tout cet attirail ces derniers temps pour gérer mon rôle de cumularde de la life et jouer, comme toi, les mille rôles de la vie d’une nana en 2017.

Chacun son réconfort, flute.