Vous me demandez souvent comment j’ai décidé de quitter l’école. L’enseignement, je veux dire, pour celles qui ne me connaîtraient pas… Je pense qu’inconsciemment, je me posais des tas de questions et je continue à me les poser aujourd’hui… ça m’aide pas mal à diriger ma vie vers les bonnes choses… Alors c’est parti pour un partage d’expérience qui, sans aucune prétention de conseilleuse, vous aidera peut-être à votre tour… Quoiqu’il en soit, échangeons!

Qu’est-ce que je peux faire sans jamais me lasser?

C’est une question primordiale. Pour ma part, je peux écrire pour ce blog sans jamais me lasser. Ecrire, d’ailleurs, globalement, est la chose qui ne m’a jamais lassée. J’aime écrire tout et n’importe quoi. J’ai écrit des lettres de rupture pour mes amies pour le plaisir de la formule. J’écris des mails de négociation pour la joie de la belle tournure. J’aime écrire pour coucher mes pensées, mes mots, tout.

Une activité dans laquelle cela serait inutile? Inutile!

Trouvez ce qui vous branche. Y a-t-il une partie de votre travail que vous aimez en particulier et que vous pourriez répéter à l’infini? Un autre exemple, moi, quand j’étais prof, j’adorais PREPARER mon syllabus en été. Je créais quelque chose. J’aimais ça. Par contre, répéter ce cours plus d’un an me pesait.

On peut en déduire que j’aime créer des projets.

Il vous faut trouver ce que vous aimez profondément.

Si je n’avais pas besoin d’argent, qu’est-ce que je ferais?

Admettons que tout à coup, sans devenir riche, mon salaire m’arrive tous les mois sans échange de travail. Que ferais-je? Que ferais-tu?

Moi, je passerais tout mon temps à vous écrire. Dans une vie plus calme, sans aucun doute. Je planterais des fleurs et je les regarderais pousser, en vous écrivant des articles sur tous les sujets du monde.

Comme on le voit, on tourne dans le même domaine de réflexion. Et vous c’est quoi? Cuisiner? Organiser des fêtes? Décorer?

Qu’est-ce qui me détend? Me calme?

Importante question. Il y a des activités dans la vie qui nous font nous sentir mieux. Je ne pourrais pas écrire H24 c’est certain. Mais quelles activités devrais-je faire pour me sentir épanouie?

C’est simple, chez moi, ça a toujours été le jardinage. Les journées passées à planter des fleurs m’ont toujours rendue calme et bien dans ma tête. Je pensais que ça n’existait qu’au printemps mais j’apprends maintenant qu’on peut le faire à l’intérieur aussi.

Il vous reste à découvrir ce qui vous apaise. Cela peut être le fait de ranger votre maison, de classer vos papiers, de prendre un bain, peu importe…

Qu’est-ce qui compose vos valeurs? Que n’êtes-vous pas prêt(e) à faire?

Je ne pourrais pas supporter trahir mon blog. Je m’explique : il me serait sans doute possible de vivre des collaborations qu’on me propose à condition d’accepter de parler de tout et n’importe quoi. Je ne pourrais pas vous parler de produits auxquels je ne crois pas ou vous vanter un restaurant que je n’ai même pas testé contre une rémunération qui me permettrait de vivre de ce blog.

Que j’accepte une collaboration rémunérée avec un produit que j’apprécie, c’est une chose. Cela me permet de financer le blog, les journées de congé que je dois prendre pour des projets, la publicité pour la visibilité qui coûte depuis que Facebook l’a décidé etc.

Mais vous écrire un article sur un site de rencontre miteux contre 500 balles? Je ne pourrais pas. Ca, c’est ma limite.

Qu’est-ce qui est important pour vous?

Quel est votre talent?

Oui, tout le monde en a. Certains ont un talent pour l’organisation, pour la communication, la logistique, le rire, l’écriture, le chant… Trouvez votre talent et exploitez-le!

Dans mon cas, évidemment on en revient à l’écriture. Ne vous dites pas que vous vous lancez des fleurs. Vous avez un talent, que les gens reconnaissent encore et toujours. A vous de l’identifier et de le regarder en face.

Oui mais que faire de ces réponses?

Allez, vous le savez bien non?

Cela ne signifie pas que vous devez tout plaquer pour aller élever des chèvres en montagne ou ouvrir une boutique pour vendre vos muffins DEMAIN.

Mais vous avez la réflexion nécessaire pour savoir au moins VERS QUOI aller.

Et là vous allez me dire “pourquoi ne quittes-tu pas tout pour vivre de ton blog?” parce que j’ai toutes mes réponses depuis longtemps…

Tout bêtement parce qu’il faut que je trouve un axe pour le concilier avec mes valeurs et qu’en attendant, je fais un métier passionnant (peut-être un peu trop finalement!) mais promis, un jour, avant mes 50 piges, je vous annoncerai que j’ai trouvé la solution parfaite.

Et je serai toute à vous pour toujours et on pourra vieillir ensemble mes Imparfait(e)s préféré(e)s <3