Et oui, chienne de vie, Jules ou Julie vous a plaqué(e), comme ça, cash, sans prévision météo… C’est l’heure de la rupture, la vraie, celle qui fait mal.

Il s’agit maintenant de ne pas laisser sa vie partir à vaut l’eau dans les méandres du souvenir dépressif d’un amour perdu (ouais, je sais, des fois, un pouette sommeille en moi…)

1. Offre-toi un temps (limité) de pleurage.

old-cry-engaged

 

 

Pas la peine de prendre l’habitude de végéter dans la peine. On a le droit de pleurer, pas de s’apitoyer pendant six mois. Donc oui à l’étape déchet dans son lit, mais pas ad vitam. On sait très bien au fond de soi qu’on ne va pas mourir. Alors à quoi ça sert de faire semblant?

Plus la relation a été courte, plus courte doit être l’étape dépression. On se force à se reprendre. On se donne les coups de pieds au cul nécessaire. C’est dur, mais il faut se lever une fois qu’on a pleuré tout son saoul.

2. On enlève TOUT ce qui fait un pincement au coeur.

Pas la peine de se torturer. Pas la peine de fondre en larmes chaque fois qu’on voit un vieux truc : on range tout dans une boite qu’on pourra sortir le jour où ça fera moins mal. J’ai dit TOUT. On efface le temps nécessaire. Regarder pendant huit heures la photo de vos vacances, serrer son pull avec amour en plongeant le nez dans son odeur, c’est romantique, mais c’est dangereux et pas bon pour le moral. Vous n’êtes pas dans un film à l’eau de rose : vous êtes dans la vraie vie et l’important c’est de SURVIVRE.

tumblr_m93cz0UFNR1r0p8mt

 

3. On le/la bloque de tous les réseaux sociaux.

Pas parce qu’on boude. Juste pour ne pas aller dix-huit fois pas jour voir ce qu’il/elle poste. Parce que ça, ça peut vite devenir une habitude qui rend fou. Dans le moindre post sympa, on interprète qu’il nous aime. Dans la moindre photo où il a l’air heureux, on interprète qu’il a quelqu’un et on veut mourir. On efface également son numéro si c’est possible (quand on l’a en tête, c’est plus gênant). On s’évite ainsi les messages beurrés, les appels pathétiques etc.

tumblr_m2ch2mtk781qaqk32

4. On se pomponne.

Ça sert à quoi de se traîner partout en survêt en affichant sa peine hein? Ça sert à qui? Faire pitié n’est pas utile. Se voir moche dans le miroir ne remonte pas le moral. Donc on se bouge, on se coiffe, on se fait belle. Au pire, si on doit tomber sur lui, on ne sera pas en mode torchon, mais ce n’est pas pour lui qu’on le fait : on le fait pour SOI. Se sentir fresh, rien de tel pour se sentir BIEN.

aw52290a67

5. On voit des gens.

Plein. Et ne viens pas me dire que tu n’as pas de pote. Au pire, avec le temps que tu as gagné “sans lui”, inscris-toi à un cours de sport et fais-toi des connaissances. Inscris-toi sur un site de rencontres amicales, crée un groupe facebook “célibataires en goguette” et fais-toi des sorties. Organise une fête pour ton nouvel appart ou pour refaire une crémaillère de ta maison qui n’est plus qu’à toi. Bref, VIS.

giphy

6. On relativise cette rupture.

Non, tu ne finiras pas ta vie seul(e). Oui, tu t’en remettras. Je sais que là, tu ne me crois pas mais PERSONNE n’est irremplaçable. Absolument personne. Garde en tête en permanence que le temps travaille pour toi. Essaie aussi la Salutaire Solution du Lâcher Prise…

Parce que c’est peut-être le moment de te poser les bonnes questions, de comprendre ce qui a fait que ça n’a pas marché (sans pour autant te flageller). Remettre les choses en contexte, respirer et apprendre à t’aimer toi. Te dire que tu n’as besoin de personne pour te sentir entière. Et te rappeler que, pour pouvoir aimer quelqu’un, il faut d’abord t’aimer toi-même.

C’est un PASSAGE de ta vie. Ce n’est pas TA VIE. Sers t’en pour apprendre quelque chose sur toi.

Allez, quelques citations pour t’aider à garder tout ça en tête…

0404

761a555bd87a989b107cae05ec45be76

1035

1379

14181

a chagrin amour

c9195b024493339c9b15cf201a5c52b4

Courage… Tout passe, même les pires douleurs. Tu ne me crois pas AUJOURD’HUI. Mais demain, tu sauras que j’avais raison!

Signature blog Imparfaites Chrys