Après le lourd débat “le maquillage c’est le mal” “je peux pas aller travailler sans make up” etc, etc, je me suis dit que je vous montrerais ma routine make up. Vive le constat “quand même le maquillage, ça sauve la peau”.

Je vous avertis que ces photos ont été faites un matin à 6h45, yeux explosés de fatigue et teint plissé, après des semaines full-time et du haut de mes 37 ans qui commencent à sentir bon la quarantaine, tu me diras. Merci de ne pas me jeter des pierres.

(J’ai bien envisagé me la jouer comme ces blogueuses qui semblent avoir une peau toute parfaite et des yeux lisses au réveil en lissant ma frimousse sur photoshop puis nan, j’ai dit “tant pis j’ose”.)

On démarre donc en mode no-makeup. Je rappelle que sur l’oeil, le reste de liner, c’est un tatouage, ou ce qu’il en reste.

1

Ensuite on commence avec la BB cream…

2

Je corrige avec un anticernes.

3

On ajoute une petite dose de couleur sur le nez et le front(genre j’ai pris le soleil), je creuse un chouïa les joues et on est bons pour le teint.

4

Comme c’est l’année du sourcil, je les retravaille un petit coup…

5

Mon secret makeup préféré : la touche éclat aux coins des yeux et sous le point le plus haut du sourcil…

6

Quand j’ai le courage, je perfectionne les yeux avec un dégradé nude.

7

Le trait d’eyeliner…

8

Le trait de crayon dans l’oeil et le mascara…

9

Et pour les grands jours, le rouge à lèvres!

9b

Il faudra bien que tu avoues que la différence est saisissante. On peut donc comprendre que je préfère sortir avec la dernière tête qu’avec la première, tant qu’à faire.

Voilà. C’était ma confession du jour. Vous pouvez retourner à vos activités.

signature