“Chère blogueuse,

Nous vous offrons une opportunité exceptionnelle : nous vous envoyons un produit qui nous coûte 5€, vous rédigez un article de 500 mots, avec 12 photos bien travaillées, vous en parlez sur tous vos réseaux sociaux et nous, en échange, on vous laisse le produit.

Nous vous demandons également de ne pas dire que vous avez eu ce produit gratuitement, de prendre vos lecteurs pour des ânes, d’ailleurs, insérez des produits d’autres marques dans l’article s’il vous plaît, merci.

Un PR d’une boite de com pourrie.”

tumblr_inline_o2sdufBRPL1sj2r5v_500

Bien chère madame, bien cher monsieur,

Pour écrire votre article, je vais en avoir pour une petite heure. Pour prendre les photos, je vais en avoir pour une demi-heure. Pour retoucher les photos, j’en aurai pour une grosse demi-heure. Pour diffuser le tout sur les réseaux, j’en aurai encore au bas mot pour 30 minutes.

Tu m’auras payée 5€.

Ca signifie donc que je fais ça parce que j’aime ça, vois-tu?

Unknown

Ca signifie donc que j’aime assez mon blog pour vouloir qu’il soit honnête. J’aime bien ne pas prendre mes lecteurs pour des branques, vois-tu? Et j’aime bien aussi dire que “j’ai reçu un produit à tester” si j’ai reçu un produit à tester.

Si tu as une folle envie qu’on dise que “ton produit est formidable et révolutionnaire“, je te propose de te payer une demi-page dans un magazine. C’est 4000€. Ca s’appelle une pub. Et les blogueuses un tout petit peu respectueuses de leur passion ne font pas de la pub. Enfin si, on en fait, mais on en fait pour des trucs qu’on aime. Et on se permet de dire qu’on n’aime pas certains produits. Parce que c’est la règle du jeu, vois-tu?

Quand je vais 53 fois au Huggy’s, c’est parce que je kiffe le Huggy’s, va pas croire qu’on me paie ma note chaque fois que j’y mets les pieds. Quand je parle 22 fois de Lush, ne perds pas ton temps à me demander “un article comme celui que j’ai fait pour tel produit Lush, ça coûterait combien?” : Lush ne me paie pas pour des articles. Ils m’envoient des produits et même piiiiiire : j’en achète parce que j’aime ça vraiment.

Idem quand tu veux relire mon article pour voir si c’est bien ce que tu en attends… Tu n’as juste rien à en attendre si ce n’est de l’honnêteté. Si je n’aime pas, j’ai le droit de le dire. Si ce n’est pas ce que tu “en attends”, encore une fois, adresse-toi à un magazine, pas à une blogueuse.

images

Alors oui, les blogs, c’est une opportunité pour faire de la pub. Je le sais, tu le sais, les lecteurs le savent. Sauf qu’il faut jouer le jeu, les gars. Me demander de planquer ton lien vers ta boutique chinoise pourrie dans un de mes articles pour 50€ revient à me demander de laver mon bébé avec de la boue pour 50 balles. Je prends ça pour une insulte, ni plus ni moins.

Tu trouveras sans problème de jeunes blogueuses débutantes qui ont ouvert un blog POUR “recevoir des trucs”. En général, on les reconnaît au nombre de fautes d’orthographe et à la taille du mot “partenariat” sur leur page d’accueil alors qu’elles n’ont que 3 articles. Si ça se trouve, c’est même elles qui t’écriront, sois patient.

(D’ailleurs, à ces jeunes blogueuses, je voudrais quand même dire que solder leur travail pour que dalle ne leur amènera rien de bon. C’est une erreur qu’on a toutes commise une fois ou l’autre, mais ça n’apporte rien et ne donne pas une impression de sérieux ou de fiabilité.)

Unknown-1

Mais sois gentil, ne fais plus perdre ton temps aux nanas qui font ça par passion de l’écriture, de l’échange et des produits : on a clairement autre chose à faire et je pense ne pas me tromper en disant qu’on préfère TOUTES écrire gratos sur des trucs qu’on achète que vendre de la camelote pour même pas le prix d’un resto.

Allez, chhhhuuuuuuuusssssss,

Chrys