ADDENDUM :

A la charmante demande pas du tout agressive de la madame concernée par cet article qui me disait que “j’avais intérêt à retirer” : voilà, c’est anonymisé. Y a plus ton nom, plus ta tête, plus rien. Pourtant, mon avis reste là. Et je vais aller plus loin : ton challenge est tellement dangereux que toi-même tu en paieras le prix plus tard. Mais tu ne le sais pas encore. Des tas de connaissances et fitgirls qui ont donné les mêmes conseils que toi se retrouvent à mon grand âge avec des FILETS pour tenir leur vessie. Il y a teeeeellement de contrindications et c’est teeeeellement du cas par cas que vendre un challenge tout fait, c’est s’improviser kiné ou magicien. Mais t’inquiète hein : mon article ne t’a pas plu et c’est pas bien grave. Ce n’est pas lui qui t’empêchera de vendre ton business.

 

Hier, je parlais avec Geneviève Mahin, ma copine psychonutritionniste. Je vais tester son programme en collaboration avec Séverine Jacinto-Galand, une autre copine, coach sportif et forcément quand on trouve du temps on papote.

Elle ne proposera pas un programme genre Summer Body Challenge et c’est pour ça que je suis partante. Du coup je lui parle des Challenges qui me rendent hystérique de colère. Et du coup, me voilà partie à lui montrer les comptes que je suivais autrefois et qui me rendaient plutôt malheureuse (doux euphémisme).

C’est comme ça que je suis retournée sur leurs instagrams et que j’ai repété un plomb.

Alors évidemment, celui qui me révulse le plus, c’est celui de Sonia T. avec justement le fameux Challenge à 3 lettres qui est devenu, tenez-vous bien POST PARTUUUUUUM.

On te culpabilisait avant, maintenant on fait pire…

Depuis que je ne la suis plus, c’est cool, elle a eu un enfant.

Bien contente pour elle. Elle aurait pu se contenter de continuer à vendre son programme sportif en toute tranquillité, c’est pas comme si elle manquait de clientes. Mais non. Noooooon.

Elle a fait un NOUVEAU challenge…

Le Challenge POST PARTUM.

En douze semaines, sculpte ton corps de mère…

Déjà connue pour ses jambes de 3 mètres et ses fesses en pommes, montrées à la terre entière en modèle type à atteindre, a maintenant un corps de mère-type à vendre.

6 jours post partum. Liké par 32000 personnes.

Et après, on se demande pourquoi, quand on a un bidou qui ne dégonfle pas dans la semaine, on s’interroge.

Et ensuite, elle te prépare le terrain :

 

En te vendant une montre évidemment.

Puis ça y va avec des photos avant-après.

Alors ces corps-là de maman existent. Et tant mieux.

Sauf que combien d’entre vous ont eu une telle reprise rapide? Et pour combien d’entre vous ce but était-il le premier à atteindre au moment de la maternité???

Bodyshamons enseeeeeemble…

Son instagram est BOURRE de posts culpabilisants bien dégueulasses…

 

Les légendes en français? “Quand j’essaie de prendre une photo comme ces IG modèles avec leurs corps parfaits” et “Quand le corps d’été de ton meilleur ami est beaucoup mieux que le tien”. Classe. Vraiment. On prend des bébés alors ça va, c’est pas très grave.

Et surtout tague tes amis hein!

4 mois post partum…

De temps à autre, elle te montre quand même son affreux corps quand elle se tient mal. En te disant que c’est ça qu’elle aurait pu montrer.

J’ai envie de dire LOL. Au milieu de mille photos dans des poses parfaites, c’est presque du foutage de gueule.

 

D’autant que le GRAND message de ce compte à quasi 2 millions d’abonnés, c’est celui-là :

Tu vas l’aimer ton corps s’il est mince et que tu es une putain de NOUVELLE FEMME FORTE. #FemmeForte=FemmeMince bien entendu.

 

Avec quasiment le même corps 4 mois après avoir donné naissance à son bébé que 6 jours après avoir accouché, elle te vend du rêve avec son super TBC Post Partum. Histoire qu’avant d’être mère, tu restes mince et sportive. Parce que finalement, c’est ça qui compte dans la maternité non?

Alors merci aux autres…

Merci aux autres mamans qui montrent dignement leurs corps qui ne rentrent pas dans le moule des super réseaux sociaux où tout doit être lisse, parfait et surtout mince.

La vie, la vraie, c’est aussi celle des cicatrices, du tire-lait, des nuits parfois difficiles qui ne donnent pas envie de faire de la gym au réveil.

Alors si ce message passait autant que le message COMMERCIAL de Fitmums aux corps lisses, y a des chances que le monde autour de nous ne s’offusquerait pas si, au matin du retour à la maison, Maman faisait autre chose que mettre bébé sur son dos pour faire des squats.