On en a parlé pas mal sur Instagram. J’ai la sensation de crouler sous le bordel. Je n’ai pas le temps matériel de ranger longtemps et du coup, je passe la moitié de mon weekend là-dessus sans jamais vraiment avancer.

Donc j’ai choisi de consacrer 15 minutes à 30 minutes par jour à ranger UN morceau de ma maison. Je vous ai préparer une petite feuille à imprimer toute simple, qu’il vous suffit de coller sur votre fridge et hop, on y va!

Si petit soit-il, c’est toujours une avancée.

Pourquoi 25 jours?

Parce que je sais pas toi, mais je sais que moi, je vais avoir des empêchements parfois. Alors inutile de me mettre la pression avec pile poil 30 ou 31 jours. 25 jours c’est bien et si je mets jusque fin septembre, ben y aura pas mort d’homme. Le but, c’est juste d’arriver au bout, de barrer régulièrement une case et de respirer parce que les choses se dégagent.

C’est quoi le principe?

Pour être honnête, j’ai commencé. J’ai rangé l’armoire tiroir de ma cuisine et l’armoire bordélique de jouets du salon de Lola. Les deux fois, ça m’a pris 15 minutes. L’armoire bordélique, j’ai jeté la moitié des trucs pour faire simple.

L’idée c’est que ça ne vous coûte pas de temps réel. Trois sacs : à jeter, à donner, à vendre. Evidemment, j’ai mis beaucoup dans “à donner” : il suffit ensuite de passer déposer le tout dans une bulle Terre ou d’aller déposer chez Emmaus ou dans une école.

Qui plus est, une annonce Facebook disant que vous donnez des jouets pour une école fait miracle.

Ma vision des choses c’est l’élimination. Faire de l’air. Rendre les objets accessibles directement.

Dans le détail…

Ranger un placard de la cuisine…

Y en a pleeeeeiiiiiinnnn chez moi. Vraiment plein. Un par passage, c’est bien suffisant. J’en ai mis plusieurs et je n’aurai pas fini à la fin de ce petit parcours. Mais pas de pression. On est juste là pour avancer sans se faire mal.

Trier mon portefeuille DEUX FOIS.

Montre en main, ça file. Je dégage définitivement les cartes de fidélité que je n’utilise quand même pas, les souches et même les pièces inutiles (on les exploitera plus tard).
Deux fois parce que je veux installer une routine.

Jeter les vieux produits de la salle de bain…

Je ne sais pas vous, mais j’ai une sale tendance à me dire que je finirai ce vieux shampoing quasi vide qu’il faut secouer à se déboiter un bras pour tirer une gouttelette. Ben c’est fini. On jette. On sait très bien qu’on a déjà ouvert un autre flacon neuf et qu’on ne reviendra pas sur l’ancien qui va attendre en prenant la poussière. On fait le tour des armoires et on jette.

Choisir dix vêtements à donner/Choisir 10 vêtements à vendre…

Sans se prendre la tête et réfléchir douze ans. 10. Dans un sac. Vous le posez à la bulle en allant travaille ou vous faites une mini photo et sou, sur les réseaux.

Jeter les bijoux cassés

Vous avez aussi des chaînes irrécupérables que vous conservez au cas où vous tomberiez sur un héros de la réparation? Vous avez 63 boucles d’oreilles solitaires qui ne fonctionnent même pas en dépareillées? Vous gardez toujours la bague dont vous avez perdu la moitié des pierres?

Allez, c’est bon, on dégage.

Les sous-vêtements moches

Ou trop petits, décolorés que vous en avez honte, les soutifs qui ont perdu une baleine (oh ça va hein, je suis pas la seule), ceux qui ont perdu une bride détachable et que vous ne mettez jamais. Non, vous ne trouverez pas une solution un jour. Non, vous n’irez pas acheter une nouvelle baleine. Cessez de vous mentir et d’encombrer votre esprit avec cette donnée inutile ET culpabilisante (“je n’ai pas encore trouvé de baleine”). On jette.

Trier les chaussures

Si c’est cassé définitivement, on jette. Si on ne porte jamais, on donne à la bulle ou on revend. Si c’est réparable, on REPARE.

Trier les médicaments

Périmés? On rapporte à la pharmacie. On fait une liste de ce qui peut être utile et on passe à la pharmacie le lendemain pour refaire le stock à neuf. Rien de pire que de ne pas trouver du désinfectant quand on vient de se trancher un bras.

Trier les jeux d’enfants

Faites des heureux, vendez, donnez mais ne laissez pas tout ça dormir et prendre de la place.

Trier le makeup

Bon alors pour moi, il faut un #1. Parce que vous vous en doutez bien, en 15 minutes, je range à peine un tout petit tiroir de mon makeup puisque j’en reçois vraiment beaucoup. Donc ce sera la partie un.

Trier les images dans le pc…

Je commence par le pc parce que mon téléphone en contient des milliers. Mais ce sera pour un prochain Challenge. Je compte bien me mettre devant une bonne petite série et faire un bon tri. Ce sera une belle avancée.

Trier le ou les sac(s)

J’ai déjà pris de l’avance : j’ai vraiment beaucoup de sacs. Ils sont tous vides et ça a changé ma vie. Quand je change de sac, je vide celui que je repose. L’air de rien, c’est un temps gagné considérable. Ils ont TOUS dedans un paquet de mouchoirs et un stylo parce que ce sont les trucs que je perds partout.

Se retirer de 10 emailings…

Ma boite mail est envahie même après le RGPD. Je sais que vous aussi. Bah allons-y doucement et désabonnons-nous en douceur…

Trier les dossiers du pc

Madre dios, ça c’est du pour pour certains hein? Mais les gars, faut se lancer. Pas le temps de tout finir? Pas grave. 15 à 20 minutes et on y reviendra prochainement.

Trier les stylos et les crayons

Si tu as des enfants, tu as trois tonnes de crayons et stylos partout. En tout cas chez moi c’est un peu une annexe de chez Crayola. Alors je propose de créer une ZONE pour les crayons et les stylos et de tous les y réunir. Dorénavant, on ne cherchera plus jamais.

Trier la vaisselle dépareillée

Toi aussi tu as mille assiettes ébréchées et douze verre à moutarde que tu gardes parce que c’est bête de jeter? C’est facile, mon armoire à vaisselle, on dirait un étalage dépareillé montrant les 63 dernières collections ikea… La moitié des verres, je ne m’en sers jamais. Ils sont au fond et je n’arrive jamais jusque là. Et j’ai toujours trois assiettes de mon premier ménage. Que je ne sors jamais hein, bien évidemment.

Ben je vais tout jeter. Non, je ne vais pas faire une brocante. Je me connais. Je vais donc d’abord tenter le “je le dépose dans la rue devant chez moi une aprem” (qui donne de très bons résultats – je sais qu’on ne peut pas chuutttt – car un écriteau “à donner” fait très vite tout disparaître). Le reste : parc à containers.

Le vase pour la petite monnaie…

Oui, le VASE. Quand il sera plein, direction la banque (il faut leur demander d’abord des rouleaux à pièces) et jolie surprise à la clé. Bilivemi.

Jeter les tuperwares incomplets…

Alors s’il y a un truc libérateur c’est bien ça. Non, on ne peut rien en faire et NON, le couvercle ne va pas réapparaitre. On jette.

Trier le tiroir à couverts

Exactement comme pour la vaisselle… Je garde un couteau tout torché que je prends au moins une fois par semaine avant de le reposer en me rappelant qu’il est tordu. J’ai TROIS tire-bouchons dont un seul dont je me sers. Et encore des restes de mes premiers couverts avec un manche coloré vraiment ultra moche. Ils passeront par l’étape “à donner” dans ma rue avant de finir au parc.

Vas-y donne-moi ton PDF Chrys!

Vous pouvez télécharger l’image en bonne qualité format A4 pour l’impression ici-même!

Cliquez-ici!