Merci pour l’atroce suppression de la Diane 35 en Belgique depuis six mois.

C’était en effet la Diane (un traitement dermato à effet contraceptif) qui traitait ma peau en permanence. Changement obligatoire = retour de l’acné. Je suis donc lisse (cfr article sur le botox), mais boutonneuse.

Merci Megan, je me sens moins seule...

Merci Megan, je me sens moins seule…

Sauf que dans quelques semaines, elle sera sur le marché de nouveau et je serai sauvée.

Alors vous pouvez me casser les bonbons sur le mal que je me fais blablabla, le dermato, lui, souhaite me prescrire de la roaccutane, produit bien plus dangereux à bien des égards. Pas un médecin ne trouvait l’interdiction de la Diane réellement judicieuse.

Je suis navrée de vous l’annoncer, mais je répète les propos de mon pharmacien, de mon médecin, de mon gynéco et de mon dermato : contre l’acné, aucune routine ne sauve la peau. Rien. Que dalle. On peut AU MIEUX améliorer le résultat mais si l’on ne passe pas par un traitement oral type antibio/Diane ou Roaccutane, on peut s’habituer à vivre avec des peps.

Cela dit, donc, je limite les dégâts de la manière suivante :

1609613_600664899987836_975599434_n

Je me démaquille puis je me lave le visage matin et soir (voire dès que je rentre du boulot histoire de garder le moins longtemps possible du make up sur ma pauvre peau) avec Pure Active Intensive Scrub (1).

J’enchaîne le soir avec un masque QUOTIDIEN, le PureActive 3 in 1 (et oui, carrément) (2).
C’est mon produit préféré de la gamme. Il s’utilise de 3 façons : en nettoyage, en exfoliant ou en masque. L’effet FRAIS est terriblement agréable. Il est dû à la présence nettement perceptible de menthe.

Ensuite, je tartine les vilaines zones de Triacnéal et j’achève avec la crème Garnier PureActive (3).

Je sais que tu demandes si ma peau n’est pas complètement desséchée par ces traitements de fonds. Eh bien non, même pas. Elle continue sa crise d’ado à 37 ans même si je la dompte comme je peux.

Bref, je vous laisse : je dois aller chercher mon ordonnance de Diane35. Si je meurs d’une thrombose, ce sera sans boutons. C’est toujours ça de pris.

signature