Dans mon métier, j’entends tous les jours les femmes confier leur mal-être vis à vis de leur corps. Elles veulent cacher des défauts, qu’elles s’inventent parfois complètement.

C’est un état d’esprit qui a toujours existé. Les modèles de beauté des époques passées n’avaient rien d’aisément atteignables : lorsque la nourriture était chère, le corps idéal était rond et blanc. Forcément puisque les “pauvres” travaillaient au soleil et ne pouvaient s’offrir une peau diaphane.

Aujourd’hui, le modèle demande aussi d’être financièrement aisée. Minceur contrôlée, corps auquel il faut pouvoir consacrer religieusement deux heures de sport quotidiennes, bronzage étudié, seins hauts et fermes, dents parfaitement alignées grâce au port d’un appareil dentaire OU d’un placement de facettes hors de prix, peau lissée au botox et à coups de peelings chimiques, la perfection a un prix, comme toujours.

Sauf qu’on ajoute à cette pression une idéalisation virtuelle du corps féminin.

Cette idéalisation est partout. Des peaux qui n’existent pas, des corps impossibles à garder passé 25 ans, des mensurations irréelles. Le modèle, non content d’être rare dans le monde réel, est quasiment inexistant. On nous impose un modèle qu’on n’atteindra jamais. Que personne n’atteindra jamais. Personne d’humain.

Les plus belles femmes sont lissées, retouchées, déguisées. Et même elles le vivent mal.

J’en veux pour preuve Miranda Kerr. Partout, les médias prouvent qu’elle retouche ses propres photos sur instagram et ça paraît évident.

14113932_1057081004346221_1336357356_o

Pour ma part, je ne reproche pas à cette nana de se retoucher (on lui a quand même imposé de présenter des excuses publiques, ce qui me scandalise). Ce qui m’inquiète, c’est qu’une fille aussi belle, maman, professionnelle, soit suffisamment peu sûre de son physique pour ressentir le besoin de se creuser la taille.

14159122_1057081024346219_1040791935_n

ET de se rajouter des cuisses.

Dans mes soirées relooking, lorsque j’annonce aux femmes que leur morphologie est un H ou un A et non le fameux X vanté partout, elles se décomposent souvent. Miranda Kerr est la preuve de cette pression du modèle parfait.

14137755_1057081077679547_1561596589_n

Mais on lui demande quand même de présenter ses excuses pour avoir osé se sentir mal dans sa peau.

Les femmes les plus belles vivent avec la même pression que nous. Parce que forcément, quand on passe un certain âge, on a de la cellulite. Parce que c’est normal tout simplement. Mais attention, c’est normal mais faut faire comme si ça n’existait pas. Ce serait dommage que les femmes sachent que toutes les autres en ont.

14102016_1057081107679544_1989767584_n

Lissons, mes amis. Naturelles, ces femmes sont-elles moches? Non.

Elles ne sont pas “parfaitement fausses”. Mais elles sont belles.

Qui a une peau idéalement lisse? Les jeunes filles jusque 18-19 ans. Passé cet âge béni, quand on s’assied, oui, la cellulite apparaît. Passé un autre âge, on n’a même plus besoin de s’asseoir.

C’est la nature et c’est comme ça.

Que les médias nous matraquent tant qu’ils le veulent, sans avoir des heures et des euros devant soi, il est impossible de rester aussi lisse qu’à 15 ans.

14089373_1057081041012884_173160368_n

Bien entendu qu’on ne demande pas aux publicitaires de choisir des photos moches. Mais pourquoi rendre les gens irréels?

14089512_1057081071012881_1217486861_n

Pourquoi vouloir faire croire que ces femmes magnifiques et très minces ont des poitrines généreuses quand ce n’est pas le cas?

14101622_1057081021012886_1402606901_n

C’est la honte d’avoir de petits seins? On doit vraiment être faites toutes sur le même modèle?

On prône la diversité de partout dans la presse mais ATTENTION LES GARS, les femmes, elles, ce serait bien qu’elles fassent toutes 1m75, 50 kilos, un bonnet D, une taille bien marquée, une peau elfique et aucun pli.

Attention, qu’on me comprenne bien : je ne vous montre pas ici ces photos collectées pour vous montrer qu’elles sont “moches” ces femmes. Non, je veux juste montrer et rappeler qu’elles sont vraies. Tout simplement vraies. Comme nous.

14102024_1057080994346222_1071372795_n

Et des fesses plus rondes hein, steuplé. Et plus de seins encore. Et toujours aucun pli. Parce que t’es jamais assez PARFAITE MADAME.

14159050_1057081057679549_46507191_n

Puis ce serait dommage de montrer le vrai corps de la magnifique Alessandra Ambrosio. Effaçons ses deux enfants de son corps. Culpabilisons toutes les mamans qui ne récupèrent pas le corps qu’elles avaient avant en leur faisant croire que les stars, elles, redeviennent parfaites après 3 semaines.

Non, un corps qui a donné naissance à deux enfants ne reste pas le même. Et c’est très bien. Et ça demande un peu de respect aussi : ce corps a donné la vie bordel. D’où tu le gommes????

D’où tu t’autorises à faire courber l’échine à toutes les femmes? D’où vous tous les publicitaires, vous arrivez à accepter ce terrorisme de l’image?

Fabriquez des robots pour porter des vêtements, ce sera plus simple. Vous ne vous fatiguerez plus à retoucher et comme ça ce sera plus clair pour tout le monde. On pourra se dire “oui mais elles n’existent pas”. Et peut-être qu’on pourra accepter notre cellulite, nos rides, nos petits bourrelets et faire du sport juste pour s’amuser et pas pour “se forger un corps”.

De mon côté, tout ça, je le vis mal chaque jour. Je n’ose presque plus poster une photo sans lissage ou alors ça me demande du courage. Alors que bon, finalement, mon visage, c’est celui que les gens qui m’aiment voient tous les jours. Et ils y survivent… C’est moi qui n’y survis plus.

Je peux vous dire que presque toutes les femmes avec lesquelles je parle le vivent mal. Elles “travaillent sur elles-mêmes pour s’aimer”. C’est injuste. On doit “travailler sur soi-même” pour aimer son corps. Alors qu’on ferait sans doute mieux de travailler sur soi-même pour des tas de choses plus utiles.

Je ne sais pas comment on peut changer les choses. Mais je le souhaite sincèrement. Je souhaite vraiment trouver des solutions. Je ne sais pas encore lesquelles mais j’y travaille.

On combat bien pour les droits des animaux. Moi je veux combattre pour le droit à la cellulite, aux rides et aux bourrelets paisibles.