Figurez-vous qu’avec la quarantaine, je trouvais que ma vue avait tendance à baisser… J’ai régulièrement l’impression de devoir forcer sur mes yeux pour lire, de devoir reculer l’écran pour faire le point quand je lis sur mon téléphone etc.

On m’avait conseillé l’opticien Declerck dans le Passage Lemonnier où je vais régulièrement pour la boutique Marengo dont je vous ai déjà parlé.

Alors ni une ni deux, j’ai pris rendez-vous avec Dylan, le grand chef de la vue… et un matin, j’ai poussé la porte…

Mais pourquoi la Maison Declerck???

Ben oui, pourquoi un opticien et pas un ophtalmologue? Parce que, bien qu’on ne le sache pas toujours, un opticien est réellement formé à évaluer notre vue. Il saura vous envoyer chez un spécialiste si vous avez un problème important mais quand il s’agit de vue qui baisse, il peut sans souci, et sans avoir besoin de vous faire attendre 8 mois pour un rendez-vous, évaluer si oui ou non, vous avez besoin de lunettes!

Comme je savais que je voudrais partager les infos avec vous, j’ai posé pleiiiiin de questions à Dylan qui est bardé de diplômes…

Moi, ça me rassure, je suis comme ça… Dylan est opticien – optométriste diplômé en plus de l’International Association of Contact Lens Educators. A cela, il a ajouté  une licence en optique Professionnelle à l’Université de Paris – Sud XI, c’est le seul dans la ville de Liège. Il donne des cours de Contactologie et est conférencier dans son domaine… Bref, je lui fais une confiance… aveugle ^^

(Donc vérifiez quand même la formation de votre opticien hein, un vendeur de lunettes, ce n’est pas la même chose)

Il m’a donc emmenée au second étage de leur boutique, dans l’espace rempli d’engins de torture bizarres que je n’avais jamais vus, n’ayant jamais eu de souci dans le domaine…

J’ai eu droit à tous les tests. J’étais la sexytude absolue…

J’ai déchiffré des chiffres et des lettres dans tous les sens et j’ai ENFIN compris cette vanne avec la montgolfière qui passait partout il y a quelques semaines sur les réseaux…

Ca y est, je sais ce que c’est!

Tout ça pour conclure que… je n’ai pas vraiment de problème de vue! En réalité, mes yeux sont juste un peu fatigués et un peu secs. Dylan m’a pourtant montré que je peux améliorer le souci avec certains verres (une légère correction juste quand il le faut et des verres qui protègent de certaines lumières mais je vous en parlerai plus tard quand je me serai décidée). Je réfléchis encore évidemment parce que c’est super confortable, mais ça reste un investissement. Que je me gréerai fort probablement : le confort, c’est quand même quelque chose!

Mais j’ai surtout appris…

J’ai surtout appris beaucoup de choses que j’ignorais, comme le panel incroyable de solutions qui existent pour sauver la vue. Ma grand-mère souffrant de macula dégénérative, j’ai appris que c’était quelque chose qui se surveillait et que, par exemple, un petit tour chez l’opticien tous les ans ou tous les deux ans est un bon plan passé 40 ans… Pas parce qu’il va vous caser obligatoirement une paire de lunettes mais surtout parce qu’il peut repérer des problèmes et vous envoyer chez un spécialiste.

J’ai aussi appris qu’un opticien, c’est un peu un kiné de la vue. Il existe des exercices qu’il peut vous aider à faire pour améliorer votre vision quotidienne… Il peut aider des enfants à rééduquer leurs yeux lorsqu’ils ne sont pas au top…

Et puis, le truc qui m’a vraiment vraiment vraiment scotchée et que je pense vraiment devoir vous transmettre, c’est le fait qu’il existe des lentilles DE NUIT permettant de corriger la vue toute la journée qui suit sans les porter pendant la journée. Ca s’appelle de l’orthokératologie.

“L’orthokératologie consiste à porter pendant la nuit des lentilles rigides, faites sur-mesure, qui aplatissent très légèrement la cornée de votre œil pour réduire temporairement sa courbure. Elles se portent comme des lentilles de contact normales, avec du collyre hydratant afin que vos yeux ne soient pas secs au réveil.

Au matin, vous les retirez et les défauts de votre vision auront été « gommés ». Vous verrez plus clair pendant la journée, sans lunettes ni lentilles, mais attention, cet effet est temporaire puisque la cornée reprendra progressivement sa forme naturelle.”

Cette solution ne résout pas toutes les déficiences mais est efficace, entre autres, pour la myopie. C’est pas génial???

Enfin, Dylan m’a appris tout un tas de choses sur les pratiques courantes des fabricants de lunettes, des pratiques un peu moches des usines asiatiques qui nous vendent des machins faits en série pour pas grand-chose pour des sommes ensuite faramineuses. Ensuite, à grands coups de pubs, on nous convainc que c’est LA paire qu’il nous faut…

Du coup à la Maison Declerck, on ne trouve que des marques fabriquées en Europe, essentiellement en Italie, par de vrais lunetiers travaillant de bons matériaux.

Maison Declerck, une histoire de famille…

Ils existent depuis… 1842…! C’est fou non?

Cela fait 30 ans que la même famille s’occupe de la Maison, en gros, c’est toute leur vie et on les sent passionnés, exactement comme j’aime.

Alors ils cherchent avec passion des paires de lunettes originales, histoire que vous ne vous retrouviez pas avec la même tête que tout le monde… Le choix est énorme…

Mais ce qui est vraiment génial, c’est que cette famille AIME travailler vos verres. Oui, parce qu’on croit souvent que les lunettes arrivent chez eux déjà prêtes mais que nenni! Ce sont les opticiens qui les préparent à votre vue. Le labo est au premier étage de la boutique… on peut les voir travailler d’arrache-pied sur place.

On dirait un peu un laboratoire de la police!

Ils travaillent les lentilles également et je peux vous dire qu’ils adorent les défis! Plus la correction est compliquée, plus ils s’amusent…

Encore une fois, une histoire de passion…

Je constate une fois de plus que les gens qui aiment leur métier le font bien mieux que les autres… La rareté de cette implication quotidienne vaut vraiment le coup de pub.

Je remercie donc vraiment la famille Leclerc pour son accueil adorable et la gentillesse avec laquelle ils ont répondu à toutes mes questions et inquiétudes. Ce n’est pas tous les jours qu’ils voient une cliente se pointer avec un appareil photo!

Si ça vous dit, un de ces jours, je vous ferai un petit topo de quelles lunettes porter sur quel visage et pour quel effet. Ca vous dit? (Je m’incrusterais bien une petite aprem à la Maison Declerck pour vous montrer tout ça tiens, s’ils sont partants…)

PS : vous les trouverez sur leur site… et vous pouvez même prendre rendez-vous pour faire le même test que moi ici!

PS 2 : vous pouvez voir tous les tests que j’ai passés ici!