Ces derniers temps, avec Lola, on regarde Lucifer.

Croyez-le ou non, c’est une série policière…

Le pitch

Lucifer en a marre de gérer les Enfers. Il pose sa démission, s’arrache les ailes et s’installe à Los Angeles. 

Là, il rencontre une enquêtrice canon, devient son collaborateur et blablabla.

Pourquoi c’est bien?

En fait, c’est poilant. Lucifer est mortellement cynique et drôle. Le point de vue est totalement inattendu. On part de l’idée que son job habituel est d’être méchant AVEC LES MECHANTS. Avec les autres, c’est un ange (son tout premier job pour rappel). Il est furieux que les gens mauvais agissent en son nom puisque c’est finalement contraire à sa morale (qui est toute personnelle quand même, notons-le… il peut terroriser une petite fille méchante juste parce qu’elle a refusé de partager son cake).

Je suis à la moitié de la saison 2. Sa mère revenue sur Terre avec un “super popotin” (sic) me fait mourir de rire.

“Il n’y aura jamais assez de nouilles au fromage dans tout l’univers pour réparer ça, je le crains”, est une de mes citations favorites juste devant “Maman, je punis toujours les humains. Tout ce qui a changé, c’est mon lieu de travail”.

Il consulte une psy pour son problème paternel, il a un frère avec qui il s’engueule H24 et est immortel SAUF… à force de côtoyer l’agent Chloe qui “le rend vulnérable”.

Et c’est bien entendu ça qu’on attend toutes avec ferveur…

QUAND VONT-ILS CONCLURE?

QUAND VA-T-ELLE COMPRENDRE QUI IL EST?

QUAND VONT-ILS SE ROULER UNE PELLE?

EST-IL LIBRE?

Niveau intellectuel, ça ne vole pas bien haut hein, ne nous mentons pas. Disons que ce sont les Experts Miami en plus drôle et un chouïa fantastique.

Mais c’est parfait pour ne pas se prendre la tête et je vous le conseille!