Vous connaissez notre amour immodéré pour les bijoux de Louise puisqu’on vous en a parlé ici et ici

Alors oui, on vous parlera d’autres créateurs, promis, mais c’est un peu NOTRE MEGA COUP DE COEUR de l’année…

Il se trouve qu’en plus, depuis, avec Louise, on est devenues plutôt copines. Du genre à partager un bol de soupe avec de la fausse charcuterie (elle est végétarienne) et des confiseries de gosses…

Bref, elle nous a offert gentiment une avant-première : on a vu sa collection à venir et on a même le droit de vous montrer. (Je vous raconte pas comme on est fières…)

Alors, il s’agit de prototypes, qui vont seulement sortir bientôt, mais ça va être Noël et je pense qu’elle va se dépêcher de mettre ça en ligne histoire qu’on puisse supplier nos familles de se cotiser pour nous offrir ces merveilles…

Parce que si les plumes, déjà, on adorait, ce qui va suivre va juste vous laisser sur le cul émerveillées par tant de beauté délicate…

Rappel de ce qu’on avait déjà vu…

10805213_740436999343958_1152353525_n

 

10799271_740436969343961_50307130_n

 

Mais c’est pas ça le scoop…

Nope. Le scoop, c’est ceci…

1

Louise a donc utilisé un nouveau matériau (qui me tire des larmes chaque fois que je le vois et ce n’est pas une image) : des ailes de vrais papillons. Des papillons morts naturellement, pas pour ses bijoux. Elle a donc trouvé un éleveur qui, chaque jour, récolte pour elle les papillons qui meurent dans leur jardin/volière et elle leur donne une toute nouvelle vie pour toujours en les plaçant dans la résine.

C’est tellement fin, tellement élégant et parfait que ça laisse sans voix.

Là, vous avez les images de la même paire. Parce qu’un petit papillon avait donc une aile bleue d’une face et polychrome de l’autre (bon, Louise nous a expliqué tout un truc sur le fait que le bleu n’existe que dans l’oeil humain parce qu’il s’agit de pigments qui reflètent la lumière, un truc du genre mais on s’en fout : ça donne un bleu quand même et ce bleu est incomparable…)

A cela s’ajoutent des feuilles d’or et des pierres…

C’est tout simplement une des plus jolies choses qu’il m’ait été donné de voir de toute ma vie.

2

Sur certaines paires (quand ça s’y prête suffisamment à son goût), elle ajoute maintenant un petit “Kopij” en plus ou tout simplement un “K”.

C’est pas comme si vous vous promeniez avec un gros GUESS tatoué sur le t-shirt hein. C’est juste comme si votre oeuvre d’art était signée. Et ça, encore une fois, j’adore.

3

Vous voyez un peu la délicatesse du bijou???

Alors évidemment, Louise continue de créer des bijoux plus “classiques”, bien que “classique” ne soit jamais un terme qui colle parfaitement à ce qu’elle fait…

4

Et il reste encore pleiiiiiiiiin de merveilles qui sont encore en attente…

5

Et vous savez ce que je trouve le plus fou?

C’est que tout ceci ou presque (oui parce qu’à force, elle se crée une équipe) est créé dans un appart’ liégeois avec…

6

Avec rien donc. Si ce n’est des mains en or et un esprit créatif complètement d’un autre monde.

Louise a un don. Celui d’émouvoir avec ses bijoux. (Avec sa soupe aussi, c’est fou, non?)

Et je vous conseille de vous jeter sur les papillons quand ils sortiront parce qu’elle n’en reçoit qu’au rythme doux auquel ils s’envolent pour toujours au paradis des papillons…

Vous pouvez vous tenir informés de la sortie officielle sur son facebook…

Puis si vous n’y tenez plus, en attendant, il vous reste son e-shop.

Tous les points de vente sont également ici… (Genre elle vend à New York et elle nous l’a pas dit… oO)

Merci Louise pour ton accueil, pour ta soupe, ton chat, ton chéri… Tout ça quoi…

N’oublie pas de venir chercher ton tupperware 😉

signature