Ça faisait un sacré bail que je ne vous avais pas parlé bouquin hein? Bah voilà, je te parle d’un bouquin…

13487_725264

Il faut savoir que Gide est sans doute un de mes auteurs favoris. Oscillant entre les extrêmes (l’Immoraliste d’un côté, la Porte Étroite de l’autre), Gide a toujours essayé d’imaginer à quelles tragédies l’humain pouvait aboutir selon son inclination.

Il pose ici la question de l’abnégation totale, du rejet du bonheur terrestre en comparaison avec son total contraire évoqué dans l’Immoraliste.

La Porte Étroite est mon préféré, sans doute pour la quête éperdue qu’elle dessine et parce que j’aime bien les tragédies.

Le résumé apéro.

Alissa, enfant, entend un sermon basé sur la parabole de la Porte Etroite (« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas.”)
Marquée par ce sermon, elle souhaite s’engager dans la rude voie de la perfection divine.

Elle grandit avec Jérôme qui partage sa ferveur religieuse. Très jeunes déjà, ils savent qu’ils s’épouseront…

« Je ferais fi du ciel si je ne devais pas t’y retrouver. »

Mais Alissa apprend que sa sœur, elle aussi, aime Jérôme.

Son idéal de bonté la met alors à rude épreuve et elle choisit de détourner Jérôme d’elle en faveur de sa sœur.

« Que peut préférer l’âme au bonheur ? m’écriai-je impétueusement.
Elle murmura : La sainteté… »

Je ne vous en dis pas plus au risque de trop en dire.

 

Pour qui?

Pour les grandes romantiques, les rêveuses, les amoureuses des jolis mots, celles qui aiment les amours contrariées.

Pour qui pas?

A déconseiller à toutes celles qui ont du mal avec les dramaqueens. Parce que parfois, Alissa donne quand même envie de la secouer comme un prunier et de lui mettre deux ou trois torgnoles.

Et puis sinon, sortez les mouchoirs quand même.

tumblr_mau15lnm4u1ql5s0ho1_500

signature