Il y a maintenant 6 mois, j’ai commencé à complexer sur ces vilaines rides qui apparaissaient sur mon front.

36 ans, ça se fête, tu parles…

Une amie à moi expérimentait le botox depuis quelques années et, comme tout le monde, avant d’avoir des rides, je trouvais ça nul, je prônais la régularité des soins, le démaquillage, les “bonnes crèmes” enzovoort… (Oui, je suis polyglotte à mes heures)

 

Après avoir essayé les meilleures crèmes des meilleures, les Laboina, les La Prairie et autres crèmes à 200€ le pot-qui-dure-un-mois, force me fut de constater que NON, elles ne partiraient pas ces ridules.

J’ai opté ensuite pour la bonne vieille frange pour planquer les dégâts du temps.

Mais malgré tout, dans ma tête je SAVAIS. Elles étaient là, se la jouant discrètes, mais continuant contre vents et marées (et crèmes) à creuser des sillons.

 

Alors, “les rides sont les traces laissées par une vie, on peut y lire blablablabla”, moi, je veux bien. Non en fait, je ne veux pas. Je suis désolée mais non. Pas envie.

Alors voilà, j’ai testé le botox et tant pis.

tumblr_lthve01VCF1qehkg3o1_500

 

Et je suis ra-vie. J’ai longtemps réfléchi avant de rédiger ce billet. Ne nous mentons pas. Mais c’est bon, là, j’assume.

 

Ma doctoresse a environ 50 ans. Et elle en fait 30 à tout péter. Elle n’est pas lisse gonflée moche à la botox hein. Non, elle a de petites rides aux coins des yeux etc. Et comme elle dit, son secret, c’est le botox et un peu de crème Nivea. Au niveau des crèmes, son discours est simple : partout, on lit “couches supérieures de l’épiderme”. Et pas de bol, les rides, c’est pas là. C’est con, mais c’est comme ça. Aucune crème, si miraculeuse soit-elle, ne peut traiter l’endroit nécessaire puisqu’il faut justement passer SOUS ces couches.

 

La dame est donc immunologue et, pendant 30 ans, elle a injecté du Botox à des enfants dont le handicap entraînait une hypercontraction d’un membre (qui se repliait sur lui-même donc). Elle a évoqué des doses hallucinantes (nécessaires pour décontracter le muscle hyperactif, en gros). Et elle est donc convaincue, après toutes ces années, que le botox n’entraîne pas d’effets secondaires tels que le relâchement évoqué par certains journalistes.

D’autant plus que la dose injectée pour l’esthétique est ridiculement faible en comparaison des traitements médicaux évoqués plus haut.

 

Niveau budget... Je n’ai pas abusé. Pas question de tomber dans l’excès. Je traite uniquement les rides du front déplaisantes et je vais traiter prochainement (à l’acide hyaluronique donc) les rides du sillon nasogénien qui sont hyper marquées dans mon visage souriant.

 

Le front me coute donc entre 100€ et 150€ par an.

 

Nous parlerons acide une autre fois quand j’aurai franchi le cap.

 

Parlons douleur… Ne nous mentons toujours pas : ça fait mal. Une petite dizaine de piquouzes dans le front, forcément, c’est pas la fête de la saucisse. Cependant, c’est supportable (en serrant les dents et en respirant très très fort).

 

Bon, je vous entends hein “t’as fini de blablater là? tu nous files des photos ou bien?”…

C’est bon, c’est bon ne bougez pas, les voici les voilà…

Capture

 

Le résultat définitif est apparu au bout de 3/4 jours.

Niveau immobilisation, franchement, étant donné que la doctoresse est prudente et veut des résultats discrets, je pouvais encore hausser les sourcils.

Nous sommes six mois plus tard. La mobilité est revenue totalement. Dans quelques mois, les rides se marqueront à nouveau et je n’aurai aucune hésitation à remettre ça.

Je ne le ferais pas chez n’importe qui par contre. Je préfère cent fois un docteur qui me dit “non, je ne ferai pas cette ride parce qu’elle est nécessaire à vos expressions” qu’un autre qui pique à tout va.

Je sais que nombre d’entre vous vont s’insurger. Ne vous donnez pas cette peine. Je vous fais partager ici MON expérience. Je ne fais pas de pub, je ne donne pas de nom de médecin. Cependant, si vous êtes absolument contre cette pratique, libre à vous. Peut-être serai-je défigurée un de ces 4 matins, alea iacta est.

Mais inutile de me donner un milliard de leçons. Mes amies s’en sont chargées. Avant de prendre rendez-vous elles aussi devant le résultat.

Voilà. On se retrouve bientôt pour des articles moins controversables…

PS : Si tu as envie de comprendre POURQUOI je fais du botox, c’est par ici…