Je suis prof d’histoire. Ça paraît idiot, mais en ces temps déchaînés, ce n’est pas rien d’enseigner cette matière.

Nous sommes lundi quand vous lisez ces lignes. Je serai donc en classe à tenter, tant bien que mal, de répondre à des interrogations d’adolescents effrayés, révoltés, bouleversés.

Certains ânonneront les bêtises entendues autour d’eux, lues sur internet ou ailleurs. D’autres surjoueront une émotion un peu morbide en ayant l’air de parler du dernier épisode d’une téléréalité devenue banale, certains s’étendront sur les détails d’une image violente comme s’ils évoquaient une partie de jeu en ligne. Puis quelques-uns voudront comprendre.

Certains s’affronteront, défendant un camp ou un autre, ou passant de l’un à l’autre au gré du débat.

Certains se tairont parce qu’ils s’en foutent.

Certains seront émus, touchés, effrayés.

Quelques-uns feront des raccourcis avec d’autres moments historiques, comparant l’incomparable, mais essayant finalement, de comprendre le monde dans lequel ils sont condamnés à vivre.

Certains porteront des jugements, condamnant à la mort des inconnus, sans autre forme de procès, pour une religion ou une origine.

Et moi? Je ferai mon boulot.

tumblr_nu9me20VP01qaityko1_540

J’essaierai de défendre la culture. Celle qui explique, qui soigne et permet d’avancer. J’essaierai d’ouvrir les yeux sur des évidences, pour peu que les moyens et l’information soient là.

Rappeler que rien, jamais, en aucun temps, aucune époque, n’a jamais trouvé de solution dans la haine.

Tenter de faire comprendre qu’aucune religion ne mérite un tel engagement mortel mais aussi qu’aucune religion n’est responsable d’un massacre.

C’est l’inculture qui tue.

Aucun des coupables ne serait devenu un monstre fou s’il avait eu la culture de son côté.

Pour être manipulé au point d’aller se faire sauter pour un paradis sans preuve, pour devenir un symbole, un martyr, il faut être sacrément privé de réflexion.

Prenez un enfant, empêchez-le d’avoir accès à l’école, ne nourrissez pas son intellect, confinez-le dans la médiocrité, insultez-le, frappez-le, dites-lui que l’Autre est un monstre puis offrez-lui une solution illusoire. Vous obtiendrez un adulte faible, fou, déséquilibré, malade et dangereux.

tumblr_mpl41lilZg1rrpiujo1_500

Prenez le même enfant, instruisez-le, nourrissez son âme de culture, de récit exemplaires, de réflexion philosophique, aimez-le, montrez-lui que l’Autre est son égal. Essayez ensuite d’enrôler cet enfant devenu adulte dans un mouvement extrémiste. Vous n’y arriverez pas, parce que son esprit sera suffisamment fort pour résister à l’imbécillité crue des extrêmes.

Les terroristes de Paris sont-ils des monstres? Oui, sans doute. Autant qu’un chien rendu fou peut le devenir, finalement. Parce que leur degré d’humanité a été réduit à néant par de nombreux facteurs.

Nous avons peu de prise sur ces facteurs, il est vrai.

Mais je doute VRAIMENT qu’apporter la haine à tous les gosses tentés par l’extrémisme soit un moyen d’agir dans le bon sens. Je pense qu’il ne s’agirait que de les guider dans les bras tendus de Daesh (ou du FN : les monstres sont partout).

Un facteur, pourtant, me paraît crucial : si nous voulons éviter d’autres enfants devenus des monstres, c’est en forgeant leur esprit critique que l’on apportera une solution concrète.

Apprendre à penser évite de devenir un imbécile dangereux.

Apprendre à penser évite de s’enrôler chez des cinglés d’un camp ou d’un autre.

Apprendre à penser évite de croire aux rumeurs et manipulations quelconques.

Apprendre à penser peut sauver des tas de vies.

Je suis prof d’histoire. Et aujourd’hui, jamais mon métier ne m’a paru plus essentiel.

(Vous avez sans doute remarqué que je n’ai pas noté #PRAYforParis. C’est que je suis prof d’histoire voyez-vous. Comment pourrais-je prier un quelconque dieu après avoir étudié les ravages qu’il a entraînés?)

Love Peace Flex