On sait tous qu’avec Facebook, on est devenus un peu exhibitionnistes. Soit. Avec notre blog, notre instagram and co, on est loin d’avoir le droit de critiquer.

CELA DIT, vous nous connaissez, c’est pas ça qui va nous empêcher en fait.

tumblr_mznuxri87j1qkq4j4o1_500

Et donc j’ai découvert grâce à un informateur secret le phénomène DrawMyLife.

Il s’agit de youtubers qui vous racontent looooooooooooooonguement leur vie sur fond de petits dessins moches avec voix off.

Alors j’imagine que le DrawMyLife d’Obama, de JK Rowling, de Marilyn Monroe (ou Manson d’ailleurs), d’Al Pacino ou de Mesrine serait sans aucun doute d’un grand intérêt. Voire bêtement celui de ma soeur née en Angleterre, éduquée en France par un vigneron pour finir en Belgique. Ou pourquoi pas celui de mon collègue, figurant dans des films archi connus, artiste peintre et prof à la fois.

JE NE DIS PAS.

Mais le DrawMyLife de la nana lambda de 17 ans qui te présente sa rupture avec Machin lors de son douzième anniversaire comme étant LA tragédie qui a bouleversé son existence, là, je commence à dire stop. Un exemple ici :

http://www.youtube.com/watch?v=EF1LlnJp9Xg

(NB : avant que vous n’accourriez tous me hurler votre haine, non, je ne porte pas de jugement sur LA personne, je m’interroge sur LE phénomène, sur son sens… LA personne est juste la victime d’un mouvement plus fort qu’elle et ne s’en rendra sans doute compte qu’en ayant atteint un grand âge – genre le mien…)

Un DrawMyLife peut avoir un intérêt si la vie est originale, passionnante ou encourageante.

A partir du moment où elle ressemble à toutes les autres et qu’elle n’est hypeeeeeeer originale que pour la personne qui en fait l’étalage (oui parce que ça reste de l’étalage gratuit : il n’y a aucun propos concret), ça devient vulgaire. Ou ridicule, je ne sais pas.

Je lis tous les coms dessous et je flippe encore plus. En gros, on dirait que des gamines tapent leur journal intime (qui ne l’est plus tant du coup) sur le net et que d’autres viennent s’apitoyer sur elles-mêmes dessous.

Cette starisation du quidam est effarante. Starisation relative et purement axée sur elle-même puisque la seule à se sentir star et soutenue est bien la posteuse qui, en réalité, se retrouve à poils devant le monde entier.

A poils et avec un ego surdimensionné puisque convaincue que sa vie/ses malheurs relatifs passionnent le monde et sont dignes d’un tel intérêt.

Les magazines tendent à dire que les réseaux sociaux ont créé la MeMeMeGeneration (moi moi moi!!!!!). DrawMyLife en est le sommet. Sans même être Nabila (chez qui on trouve déjà ça ridicule), des tas de jeunes se sentent le devoir de rédiger leur autobiographie sans qu’on la leur demande. Et en avalanche, incitent d’autres, par des tags, à faire de même.

Cette hyperégocentralisation (ça n’existe pas? Je m’en fous) est FLIPPANTE.

Comme si le monde n’était déjà pas assez individualiste…

tumblr_mep39pOTyV1rt2432

Il serait peut-être temps de créer une SUPER mode où on s’intéresserait un tout petit peu au monde qui nous entoure plutôt qu’à nos petites gueules. Non?

signature