Je n’avais jamais entendu parler du Docks Bruxsels ni du White Cinema avant la semaine passée… (si, si, je vous jure, ça s’écrit comme ça!).

Et je sais que pas mal d’entre vous non plus étant donné que la plupart des copains à qui j’en ai parlé depuis étaient comme moi. Que voulez-vous? Nous sommes des incultes de la vie urbaine j’imagine!

Le Docks est une sorte d’immense centre commercial futuriste qui, je ne vous le cache pas, en met plein la vue. 

Tout y semble démesuré et tout droit sorti d’un Pinterest de demain…

J’étais invitée à le visiter, à tester plusieurs restaurants avant une séance de cinéma dans leur White Cinema… Je vous parlerai de ces restaurants prochainement bien entendu mais c’était de l’expérience ciné dont j’avais le plus envie de vous parler.

White Cinema

Quand je vous parle d’impression futuriste, c’est le moins que l’on puisse dire. Les concepteurs souhaitaient une expérience du cinéma totalement nouvelle et c’est réellement réussi.

 

Le hall d’entrée donne le ton. Une impression de Star Wars et de projection dans un futur lointain…

L’accueil a lieu dans un bar totalement blanc. Incroyablement blanc…

Ce côté blanc pur chirurgical serait probablement beaucoup trop froid sans les petites merveilles planquées sous les cloches situées sur le bar.

Moi, je suis comme ça, il ne me faut pas grand chose pour faire mon bonheur.

On est loin des Nachos classiques habituels…

Mais vraiment, ce que j’ai aimé d’amour dans ce cinéma, c’est la taille des salles. Elles sont toutes petites. Bien plus petites que les plus petites salles des Kinepolis et avec toute la technologie sonore et visuelle la plus actuelle.

Mega gros giga bon point : des doubles places. Des canapés, en gros. Et pour les premières places devant, des repose-pieds! Les places vont de 7,5€ à 12€, à savoir un prix quasi classique de nos jours.

Les films sont en VOSTF pour la plupart ce qui permet VRAIMENT de profiter du film original voulu par le réalisateur (j’ai loupé de peu La Belle et la bête que j’aurais adoré voir en VO).

Du coup, nous sommes allés voir Miss Sloane, un excellent thriller sur le lobbying (oui, je sais, dit comme ça, ça a l’air tout sauf passionnant et pourtant, Didier ne s’est pas endormi, pour vous situer…)

En gros, pour conclure, le contraste entre le côté glacial de la déco futuriste et la séance parfaite dans une salle confortable (et raisonnablement chauffée en comparaison des salles ultra conditionnées ordinaires), c’est la grosse puissance de ce concept. Vous vivrez un moment cinéma différent, nouveau et bizarrement très intimiste dans ce lieu incroyable…