EDIT : Vu la longueur mooooonstrueuse de cet article, j’ai décidé de le séparer en morceaux sinon vous allez louper plein d’infos en vous lassant ^^

Au programme :

Mes compétences en Disney (histoire que vous sachiez que vous avez devant vous une experte certifiée.

Comprendre Disneyland Paris : où on revoit les grandes grandes lignes. 

La vie au parc : où je vous explique mon choix d’hôtel et l’organisation générale du voyage. 

Fantasyland

Adventureland 

Discoveryland

Frontierland et Mainstreet

Les Studios

Manger à Disney

Rencontrer des personnages

Les Fastpass et les meilleures dates pour aller à Disneyland Paris

Shopping time!

Dans la vie, il faut savoir profiter. Et s’il y a UN lieu où tout oublier, c’est bien Disneyland Paris. Lola et moi, en amoureuses secrètes, on a décidé de profiter à mort pendant trois jours au paradis.

Disneyland Paris

Disneyland Paris : mes compétences

Façon CV ici. Sachez messieurs-dames que niveau Disneyland Paris, j’ai un diplôme es Mickey. Presque un doctorat. Autrefois, j’y allais tous les ans, c’était un peu mon objectif annuel et j’économisais pour me lâcher totalement. J’ai tout fait ou presque, testé tous les hôtels, je suis même restée une fois 4 jours (on n’a que le bien qu’on se donne).

Le défaut de mes connaissances? Dix ans d’absence.

Lorsque j’ai eu Lola, j’ai voulu y aller vite. Elle avait 2 ans et demi la première fois et je ne peux QUE vous déconseiller l’expérience. C’est trop jeune, elle n’a aucun souvenir, elle a pleuré, eu froid, dormi sur mes genoux dans les restaurants. Bref, c’est trop fatigant pour un petit et du coup, si vous aimez la magie, ça vous la foire un peu.

Alors je n’y suis plus allée. Ca la foutrait mal d’y aller SANS TON ENFANT quoi… (#MauvaiseMere).

Le temps a passé puis mes parents l’y ont emmenée. Idiot de l’emmener deux fois sur l’année (quoique je me demande bien pourquoi cette idée finalement puisque je pourrais parfaitement y vivre, moi, dans ce parc). Chaque année qui a suivi a vu d’autres priorités. Et puis et puis…

Bref, j’ai passé dix ans sans Mickey. Tristesse absolue.

Mais grande nouvelle : Disney, c’est comme le vélo, toutes les compétences acquises le sont définitivement. Tout m’est revenu, mes meilleures astuces, l’organisation parfaite, la gestion totale du séjour idéal.

Alors on va tout reprendre ensemble, pour les experts comme pour les nuls.

Warning : cet article s’adresse avant tout aux gens qui ne font pas les attractions fortes.

Lola n’aime pas les attractions et mes hanches ne m’auraient de toute façon pas permis d’être secouée comme un prunier.

Ceci dit, la plupart des conseils donnés ici vaudront pour tout le monde puisque les grosses attractions proposent quasi toutes une option Fastpass.

Comprendre Disneyland Paris

Disneyland Paris, ce sont deux parcs.

Le parc de gauche, Disneyland proprement dit, est composé de 5 zones : MainStreet, Discoveryland, Fantasyland, AdventureLand et Frontierland.

Celui de droite, les Studios, est divisé en 4 zones : Front Lot, Toon Studio, Production Courtyard et Backlot.

Mon premier conseil est de ne pas passer d’un parc à l’autre sur la même journée. Sauf pour une visite d’un jour (qui revient plus ou moins à goûter la crème du gâteau mais ne pas croquer dedans – notez que je préfèrerai toujours économiser longtemps et n’y aller qu’une fois BIEN plutôt que d’y aller tous les ans une petite journée rikiki)

Quoiqu’il en soit, il faut comprendre qu’une journée peut convenir pour UN parc. Si vous n’avez qu’une journée, contentez-vous d’un parc ou listez précisément les attractions à faire pour passer de l’une à l’autre avec logique. Pour deux jours, comptez un parc par jour et c’est déjà top. 3 jours est, selon moi, la durée idéale pour vraiment profiter de l’ambiance de façon parfaite. (Vous comprenez pourquoi ça fait dix ans que j’attends ^^)

Chaque parc a son atmosphère et mérite d’être goûté et apprécié à sa façon.

La vie au parc…

Dormir à Disney, c’est se garantir de ne pas quitter la magie. On a accès aux parcs avant tout le monde (un des tips pour les attractions les plus assaillies tiens…), on reste dans l’ambiance puisque tous les employés font TOUT pour que vous restiez dans cette ambiance enfantine. Un exemple? une des employées qui nettoyait les chambres a fait de petits pas de danse avec Lola. C’est bête, mais ces attentions-là, c’est quelque chose…

A gauche, la vue vers le lac et l’hôtel NewPort Bay; à droite, l’hôtel vu de la cour intérieure

De tous les hôtels Disney, j’ai toujours préféré le New York. Déjà parce qu’il SENT BON. Je n’ai, ceci dit, jamais testé l’hôtel Disney, je ne sais pas pourquoi au fond.

Mais le New York m’a toujours énormément plu. L’atmosphère un peu “luxueuse” m’a toujours fait rêver. Le côté marin du Newport m’a moins plu ou le bois partout du Sequoia, c’est moins mon truc. Mais c’est vraiment une question de goût.

Vous trouverez tous les hôtels et leurs thèmes ici. 

Le New York est au bout du Disney Village, ce qui fait qu’on y rentre à pieds en traversant encore un peu plus de magie…

Le soir, dans notre chambre douillette, nous regardions la télé en préparant les visites du lendemain. C’est bien d’avoir en tête ce qu’on veut faire et d’avoir des objectifs pour ne rien louper.

Au New York, ce sont deux grands lits au confort de MALADE (si je pouvais repartir avec le lit et les oreillers, je l’aurais fait, mais ma valise est trop petite), une salle de bain canon avec 2 éviers et une baignoire/douche.

On se la jouait stars d’un weekend…

L’hôtel proche permet aussi de se reposer une heure en journée, ça fait parfois du bien. Nous l’avons fait le deuxième soir. Et, si vous faites des achats, gardez ça pour la fin de journée et venez les reposer tranquille.

Nous petit-déjeunions dans le Village (on parlera de tout ça dans une autre partie) mais les petits-déjeuners du New York sont géniaux…

Le Parc Disney

On entre avec joie par Main Street, une sorte de rue magnifique de magasins bourrés de merveilles. Il faut TOUT y regarder car la rue foisonne de détails.

Allez un exemple : je parie que tu n’avais jamais remarqué que les lampadaires ont une petite Clochette personnalisée? Hein, avoue!

Je n’y traîne pas en arrivant. Je me dirige plutôt vers un des “land”. Main Street, c’est la rue par laquelle je flâne pour faire des pauses ou avant de rentrer.

Fantasyland

Je commence toujours par Fantasyland, mon land préféré, parce que j’estime qu’il y a là des tas d’incontournables.

Quand j’ai parlé de mon séjour à Géraldine, elle m’a dit qu’elle n’avait jamais fait que les grosses attractions et qu’elle avait l’impression que je parlais d’un autre lieu. Parce que quand on est grands, on pense que Peter Pan, c’est pour les petits. BIG MISTAKE.

Fantasyland, c’est clairement le lieu où tu retombes droit en enfance.

Les incontournables :

  • Le château de la Belle au Bois Dormant, évidemment : à visiter dans tous les sens, en n’oubliant pas les contours et le dessous (la tanière du dragon!). TIPS DE FOLIE : si vous avez envie de bien voir les princesses et leurs princes, il vous suffit, à l’heure du spectacle l’étincelante valse des Princesses, de vous poster dans l’allée avant du château (sur le plan, juste à droite du numéro 2, vous verrez une cordelette qui vous empêche de leur barrer le passage!). Vous ne verrez pas le spectacle mais elles passent par là pour arriver et pour repartir et font gentiment coucou à ceux qui les attendent.

    Second TIPS CHATEAU : t’as une folle envie de faire LA photo canon mais y a 300 personnes qui ont la même idée? La première solution est de faire la photo DE LOIN, presque depuis Mainstreet.

    L’autre option? dirige-toi à droite vers Fantasyland justement et poste-toi, en dehors des heures de spectacles, devant la scène de 
    l’étincelante valse des Princesses. En dehors des heures de spectacle, il y a peu de monde et la vue est très chouette.

     

  •  It’s a small world : je vous parle comme à des gens qui n’y ont jamais mis les pieds. It’s a small world, c’est un monde unique et enfantin, rempli de poupées qui chantent une comptine dans toutes les langues. On fait le tour de ce petit monde en bateau. La file est souvent impressionnante mais avance raisonnablement vite.
    Quoiqu’il en soit de toute façon, les files sont aussi l’occasion de regarder le décor fabuleux du Small World.

    Je ne vous dévoile pas tout ici : je compte bien faire une vidéo IGTV sur mon séjour 😉

  • Le Labyrinthe d’Alice : une merveille absolue. Un vrai labyrinthe rigolo rappelant l’univers d’Alice. On s’y perd avec bonheur, on joue avec l’eau qui saute d’un côté et de l’autre, on croise les personnages hauts en couleur et des décors fleuris complètement fous!

    En général, il y a peu de file. On peut monter dans le château de la Reine de Coeur et voir Fantasyland d’en haut.

  • Le Mad Hatter’s Tea Cups est aussi un incontournable… Rien de phénoménal dans ce petit manège qui ne comprend que des tasses qui tournent, mais c’est un moment drôle en famille garanti.
  • Les manèges à faire pour une plongée dans la magie absolue : Peter Pan’s Flight avec son survol de Londres la nuit, magique; Blanche-Neige et les 7 Nains qui fait peur aux plus petits, warning; Les Voyages de Pinocchio qui nous plongent en enfance (mais qui font peur aussi un peu aux plus petits)… Certes, ces manèges sont destinés aux enfants MAIS je vous promets que si vous ne les avez jamais faits, vous ne le regretterez pas. C’est enfantin mais si bien fait que ça fait revenir en arrière et renvoie à plein de souvenirs tout doux!
  • Le Pavillon des Princesses permet de rencontrer des Princesses. Mais même les jours où il y a peu de monde, c’est FULL. TIPS : pour rencontrer des princesses, il y a le petit truc dont je vous ai parlé ci-dessus ou le fait d’aller manger à l’Auberge de Cendrillon.
  • On peut rencontrer Alice juste à côté de son labyrinthe deux fois par jours. TIPS : les personnages sont toujours sous des parasols.

Tu auras compris pourquoi je vais diviser ce sujet en plusieurs articles. Je ne suis même pas sûre que mon site soit prévu pour supporter un article plus long hahah…

Donc je vous retrouve plus tard avec la suite et je prépare, ce qui est rare, une vidéo entière parce que j’ai filmé pleiiiiiin de jolis moments!