A moins d’avoir été enfermée dans une cave (oui, des fois, on sent que ça ne passera pas) clouée au lit la semaine passée, tu as entendu parler de cette pub Desigual où une nana a tellement envie d’un bébé qu’elle perce des préservatifs.

Et la pub de conclure “La vida es chula” : La vie est cool.

http://www.youtube.com/watch?v=HUO2mTslmWI

Les publicitaires de Desigual sont-ils des crétins finis? Je ne pense pas. Ils vivent dans un pays ultra-catho-conservateur. Ils savaient très bien dans quel pétrin ils fourraient leurs mimines espagnoles.

Et ils l’ont fait quand même.

Porqué?

Yé vé te lé dire.

En fait, Desigual, ça devient has been. Tout le monde en a marre de s’habiller “original” puisque toutes tes copines ont, plus ou moins, la même jupe/t-shirt/pull que toi plus si originale du coup.

D’autant qu’on a eu le temps, en quelques années de tests et de ruées vers l’or, de s’apercevoir que Desigual, niveau qualité, c’est un peu du foutage de tronche. Payer une jupe 120€ pour qu’elle soit décolorée en deux lavages, y a un moment où tu finis par avoir du mal à t’asseoir.

Bref, je n’ai pas consulté les ventes et c’est avec toute cette liberté d’expression de blogueuse qui dit un peu n’importe quoi que je te prédis que Desigual devait sentir venir la fin de la gloire.

Toutes les bonnes choses ont une fin...

Toutes les bonnes choses ont une fin…

Conscients de ne pas pouvoir entuber profondément sa clientèle pendant très longtemps, Desigual s’est forcément dit qu’il fallait faire un nouveau type de carton, relancer la machine, faire turbiner la presse.

Et quoi de mieux qu’un bon petit scandale?

Qui n’a pas parlé d’eux ces derniers jours? Pas grand monde.

Et comme on dit “toute publicité est bonne à prendre” et là, ils ont cartonné.

Sans doute ont-ils voulu reprendre le concept “coup de poing” de Benetton autrefois.

Faut-il vous rappeler ceci?

index

Benetton, donc, qui a été archi connu grâce à son photographe scandaleux : Toscani.

benetton 1benetton 2

Ça c’était de la pub choc. Qui mettait mal à l’aise.

Le truc, c’est que Benetton semblait défendre une idée de diversité, d’acceptation de l’autre, de partage et tout le toutim. Benetton faisait réfléchir.

Ici, Desigual s’est planté (bien qu’encore une fois, je répète que faire parler de soi, en bien ou en mal, ça reste de la pub) parce que l’idée défendue est plutôt minable, voire gênante quand on voit l’espièglerie de la nana.

Sous couvert de défendre la liberté de la femme à disposer de son corps, la marque lui conseille de disposer du corps de l’homme comme bon lui semble et de lui faire un enfant dans le dos.

Excellent conseil, tiens… hum. A l’heure des enfants déchirés entre mille familles, commençons par les faire dans la joie et la bonne humeur sans le consentement du papa, youpi tralala. Parce que la vie est chouette, tsé.

677

Moi si j’étais un homme je serais capitaine, je boycotterais la marque après un truc pareil. Et je regarderais ma nana avec méfiance si elle porte du Desigual.

Alors sans compter cet aspect tout nul de l’acte, on peut aussi penser que Desigual oublie la fonction première du préservatif : éviter les MST. Bref, Desigual, sans passer par les maladies mortelles, si la vie est chouette, essaie un peu pour voir si elle est si chouette avec la chaude-pisse.

tumblr_m91wt8Upon1rxg7dho1_400

Cela dit, le calcul est bon puisqu’on en parle partout. Et ça, tu vois, je parie que c’était bel et bien voulu.

signature