Vous savez, souvent, je vous balance un statut FB qui demande des idées de séries, de films ou autres. Sachez que je me sers de vos réponses!

Petit tour d’horizons de mes derniers coups de coeurs et autres “OMG plus jamais!”

Tu regardes ou tu regardes pas?

  1. The Handmaid’s TaleJ’ai dévoré la saison 1 pendant mes soirées de vacances en deux soirs (10 épisodes).
    Percutant, choquant, mais plein d’une VRAIE réflexion, The Handmaid’s Tale est entré direct parmi mes séries chouchous.


    Le pitch : les conséquences de notre mode de vie sont simples : l’humanité ne se reproduit plus. Le taux de natalité s’effondre à tel point que l’humanité se dirige vers l’extinction. Seule solution trouvée par un état américain? Trier les femmes fertiles. Celles-ci deviennent des Servantes. Elles ne serviront plus qu’à procréer. Les autres femmes, selon leur “chance” deviennent des Martha (des cuisinières et femmes de maison), des Tantes (des dames chargées de faire régner l’ordre par la punition parmi le sexe féminin) et les épouses, femmes fidèles mais infécondes.

    On a atteint ici une réflexion sur l’humanité doublée d’une mise en perspective du rôle de la Femme rarement atteinte dans le domaine des séries télévisées. Les héros sont tous interpellants. Bons ou mauvais, on comprend le cheminement de leur pensée, leurs choix… C’est intense, profond, bouleversant, d’autant que le contraste violent entre la société créée et les souvenirs de l’héroïne qui a d’abord vécu comme vous et moi est réellement interpellant. Oui, on pourrait probablement nous imposer ces changements. Oui, ça s’est déjà vu dans d’autres modèles (en 40 par exemple). Oui, le monde va mal. Et oui, parfois, en voulant bien faire, on devient des monstres.
    Vous l’aurez compris, c’est LA série à voir absolument.

  2. Lucifer : Saison 3Bon alors on est d’accord, ça s’essouffle. (je suis du moins d’accord avec mon moi-même)

    Le Pitch si tu n’as pas encore regardé Lucifer : C’est facile, Lucifer l’ange déchu en a ras la toise de son rôle de maître des enfers et décide de venir vivre à L.A. Il est drôle, il est insolent et, au fond, hyper attachant. Il collabore par hasard avec Chloé, un lieutenant de police dont il se révèle très vite amoureux… Saisons 1 et 2 : le fast food de la série : rapide, facile, pas nourrissant intellectuellement mais vachement bon quand même…

    Mais un petit Lu le soir, c’est toujours bienvenu… Je sens bien que j’arrive à saturation des jérémiades de Chloé et des atermoiements de leur relation… Cela dit, l’intervention de ce tout nouveau personnage en début de saison (je n’en dis pas plus) est un petit rebondissement sympathique. Je crains malgré tout que ce soit la fin du contenu créatif rigolo de cette série à moins que les scénaristes ne se réveillent un coup un vrai…

  3. Colony…Je l’ai regardée parce qu’il y avait Sawyer. Mais siiiii, rappelle-toi, Sawyer, le BG de Lost!

    Tu le resitues?

    Bon, ben il joue dans Colony. Sauf qu’il joue avec le docteur Tancredi. Tu te rappelles du Docteur Tancredi? Mais si hein… La nana de Michael Scoffield dans Prison Break.

    Elle là…

    Le Pitch : la Terre est envahie par les extraterrestres. On ne les voit pas, cherche pas. Enfin peut-être à un moment mais à l’épisode où j’ai lâché, on ne les avait pas encore vus. D’ailleurs ils ne sont pas le sujet de l’histoire. D’ailleurs rien n’est le sujet de l’histoire. D’ailleurs y a pas d’histoire.

    Tu l’auras compris, j’ai pas aimé. C’est plat, mou, les pseudos-conflits sont gros comme des maisons et c’est d’une lenteur affolante.


    J’ai quand même regardé toute la saison 1 avant d’exprimer cet avis. Colony, non merci.

  4. Mindhunter

    Revoilà du lourd…
    Je l’ai commencée il y a quelques mois et n’ai pas accroché. A tort.
    Reprise suite aux conseils de mes collègues qui sont super connaisseurs et savent bien ce que j’aime, je la dévore actuellement.

    Le Pitch : on est dans du vrai, du dur. La série raconte l’histoire des deux agents du FBI qui ont eu l’idée d’utiliser les tueurs en prison pour les interroger et COMPRENDRE l’origine du mal. C’est la naissance du profilage en fait. Ils ont interrogé des tueurs en série célèbres, dont Ed Kemper joué par le formidable Cameron Britton.

    A gauche le faux, à droite le vrai…

    C’est une plongée étrange dans le cerveaux des assassins qu’on vit là… Très perturbant de voir qu’on peut COMPRENDRE Kemper, voire le trouver attachant… Très perturbant aussi de se mettre à la place de ces policiers qui ont dû VIVRE cette expérience étrange qui a pourtant fait progresser leur domaine de façon fulgurante.

J’arrête pour aujourd’hui, je suis certaine que tu as trouvé ton bonheur pour quelques jours au moins…

Je suis toujours à l’écoute de vos réactions et surtout de vos suggestions!