Pour mes cours de conseil en image, je regarde les défilés histoire d’être au courant des tendances.

Je découvre des merveilles (Chanel, mon amour que je n’aurai jamais).

Mais au milieu de ces merveilles, je découvre également des trucs improbables. Peut-être que je n’ai rien compris à la mode. Si c’est le cas, ma main au feu que je ne suis pas la seule…

Le collant-chaussures…

Niveau praticité, j’émets des doutes…

La décence et le cuir…

Je suis coincée, moi, en fait…

Comme des garçons… ou des quilles…

Alors là, je ne comprends pas du tout. J’ai essayé de concevoir comment on pouvait interpréter ça en prêt-à-porter mais non, je ne vois pas.

Heureusement, il y a des variations de couleurs, si jamais…

Et je ne parle même pas des cheveux…

La doudoune oversize…

Alors je sais, pour avoir vu les futures collections prêt-à-porter que les doudounes oversize vont être sympas. Mais celles-là, vraiment?

L’avantage, c’est qu’on peut se jeter au sol sans se blesser…

 

Les vestes épaulées big big big

Avec un bonus pour les bottes-pantalons et le sac Quechua transformable.

Je ne comprends pas. Je regarde longuement et mon cerveau fond. Je comprends l’air heureux du modèle…

Le sac poubelle

Oui, parce qu’il y a une tenue super tendance en 2017, c’est le sac poubelle.

Vivement dites donc…

Faut juste faire gaffe le jour où on relève les ordures ménagères, sait-on jamais qu’il y ait confusion…

Le trop de machins

On dirait que le créateur a dit “bon, c’est demain, j’ai pas d’idée, mettez tout ce que vous trouvez dans la pièce et on dira que c’est créatif”.

Pourquoi épargner les hommes?

Est-il nécessaire de commenter? Hein?

La chaussure à son pied…

Avec ça, y a sans doute moyen de marcher sur l’eau…

Je vous accorde que les chaussures ne sont pas le point crucial de cette tenue. Mais quand même.

Enfin bref, ce doit être moi qui ne comprends pas hein…