Une amie me disait tout récemment qu’elle lisait notre blog comme elle lit la presse people ou un peu pourrie : en ayant un peu honte. Elle disait qu’elle espérait que notre blog évolue un jour, qu’elle avait toujours cru que ce ton léger était temporaire, que je devrais profiter de la visibilité du blog pour faire passer mes idées, que lorsqu’elle me lisait, elle avait l’impression que j’étais schizophrène et qu’elle ne reconnaissait pas la personne “profonde” qu’elle connaît dans la blogueuse légère qu’elle lit. (En résumé, elle partage l’avis de Seb, notre troll personnel, qui, comme on vous l’a dit, n’a pas tort sur le fond… Mais je développe après…)

J’ai réfléchi quelques temps à ce sujet et, comme elle suggérait l’idée que d’autres lectrices doivent, au fond, avoir la même attente, se lasser aussi de nos sujets, nous trouver frivoles souvent, je me suis dit que vous livrer ma réflexion pourrait avoir un sens ou que, peut-être, vous auriez quelque chose à dire de plus.

giphy

De la légitimité…

Soyons honnêtes : j’estime n’avoir en aucun cas la légitimité d’aborder des sujets plus profonds que ceux que j’aborde ici. Je n’ai plus ouvert un livre de philo ou politique ou autre depuis des lustres : je n’ai JAMAIS le temps. Je lis des choses faciles parce que, durant les 10 minutes où je me pose par jour, je n’ai pas la foi de me plonger dans autre chose. Je ne regarde pas d’émission culturelle puisque, lorsque je suis devant la télé, c’est le dimanche soir et nous regardons des séries ou des films pour le blog et en écrivant. Autant vous dire que faire ça devant une émission politique, c’est impossible. Je ne suis pas suffisamment au courant du cours du monde pour aborder des sujets profonds. Je m’y connais un minimum d’un point de vue historique, certes, puisque c’est la matière que j’enseigne, mais je doute qu’un cours d’histoire vous passionne, là, de suite.

zodiac-secrets-capricorn

Qui suis-je pour m’estimer apte à élever mon lecteur? Mon amie me disait “je n’ai jamais compris pourquoi une Britney Spears ne se servait pas de sa popularité pour éduquer les gens”. Déjà je ne suis pas Britney, siouplé. Qui plus est, si elle venait donner des leçons de morale, j’aurais tendance à lui rire au nez gentiment, je ne sais pas vous. Je ne suis déjà pas tous les jours à l’aise avec des sujets comme la SSLP et je m’interroge toujours sur l’intérêt de mon avis. Alors aller plus loin dans la profondeur? Pas de suite non : je ne me suis pas encore rasée la tête sous les flashs des paparazzis, on verra après.

Bref, je ne serais pas légitime si je me la jouais journaliste du Monde. Ni légitime, ni compétente.

La preuve par le clic…

Je ne suis pas non plus convaincue que cette attente soit réelle chez les lecteurs. Un article ne contenant que des photos de coiffures va faire le double de lecture qu’un article où je vous livre mon opinion sur un sujet. Donc ça ne vous branche pas. Sans doute, d’ailleurs, parce que nous ne sommes pas légitimes.

tumblr_m8nn9pfldO1rahcwqo1_500

D’autres font ça beaucoup mieux que nous.

Tout bêtement. Demande-t-on à Flair d’écrire des sujets hyper sérieux et profonds? Nope. Une fois au bout d’une lune, on a un témoignage percutant ou un article interpellant.

Pour avoir du sérieux, du profond, du méningisant, on a des tas de magazines et de blogueurs dont c’est le boulot.

Si 2G1M vous ennuie, vous pouvez le laisser un temps (oui mais après vous revenez) pour vous plonger dans un bain de culture ailleurs. Nous savons que nous ne vous offrons pas ce service-là.

Quant à l’argument “oui mais souvent la culture c’est payant” je vous dirais que c’est bien normal : les gens qui écrivent sur de tels sujets investissent un temps que nous n’avons pas parce que nous ne vivons pas de ce petit blog sans prétention que vous avez sous les yeux.

Ce n’est pas notre rôle.

2G1M est un lieu, où, il me semble, vous venez chercher de la légèreté, des copines, un petit bout de rire. Nous sommes déjà, partout, entourés en permanence de mauvaises nouvelles tragiques. Il ne me paraît pas utile de vous rappeler ici encore que nous sommes au fond du trou, que l’univers va mal, que la Terre se meurt, que les guerres sont partout, les maladies, les crimes et je vous en passe. Tout ça, me semble-t-il, on sait déjà.

tumblr_ldwqhll9ZL1qcu1dzo1_500

Les gens qui nous lisent seraient-ils tous des écervelés superficiels? Je ne pense pas. Je pense qu’ils viennent simplement se faire un petit plaisir dans leur journée. Nous sommes un bout de chocolat, les gars : pas bien utile mais sympa quand même.

Développer mes opinions pour quoi? J’estime que nos lecteurs sont des gens sensés. Les plus assidus partagent nos valeurs, rient des mêmes choses, s’insurgent des même tragédies. Ils savent ce qui ne va pas. Pourquoi le leur rappeler pendant leur pause de midi, avant leur sommeil, bref aux heures où ils nous lisent, le temps de mettre de côté leur journée de travail parfois pénible avec un patron souvent lourd? Pourquoi serait-ce insuffisant de proposer de la détente aux autres? Pourquoi serait-ce sans valeur ou médiocre?

Reproche-t-on à un clown d’être médiocre parce qu’il ne sait que faire rire?

tumblr_lfcdjtrWeV1qdtmwjo1_500

Je suis assez fière d’être un clown en fait, moi. De ne servir à rien, si ce n’est vous apporter un tout petit peu de douceur ou de légèreté dans un monde où, franchement, on ne rit pas souvent.

Love Peace Flex