Ces dernières années, je vous ai déjà montré l’évolution des critères de beauté féminine, entre autres dans l’article Parlons Poids. 

Jétais alors remontée dans les années 50 avec Marylin. Depuis j’ai poussé plus loin et j’ai observé les publicités de ces fameuses années et… ô misère…

Bienvenue dans un monde où être mince, c’était mal

Ainsi donc, on peut voir que le rêve absolu des minces était… de devenir rondes… Comme quoi, la beauté, c’est une affaire d’époque.

Cela fait donc pas loin d’un siècle au moins que l’on nous dicte une image… et que nous nous laissons faire!

On nous disait donc déjà quel bikini body on devait exhiber sur la plage et, s’il est contraire au bikini body de nos belles années, il n’en était pas moins une autre contrainte.

Je vous en file d’autres?

Et bien entendu, le but était… de plaire aux hommes.

Les hommes ne me regardaient pas quand j’étais mince.

OMG… Et bien entendu, le tout alimentait le commerce des cures “épaississantes”. Cela fait donc un siècle qu’on nous emmerde la vie à vouloir nous modeler le corps idéal…

Les cures miracles des années 50…

“Si les hommes détestent vos regards, lisez ceci”
“Fuyons, voici la nana skinny”
“Tu es formidable depuis que tu as pris du poids”

“Des milliers de filles maigres ont pris 5 à 10 kilos – VITE!”

Eeeeeet oui! on nous vendait du rêve avec la possibilité de prendre des kilos rapidement avec de la levure de bière. C’est pas grandiose ça???

Trouver l’amour dans la beauté commerciale…

“J’ai plein de rendez-vous depuis que j’ai pris 5 kilos”…

Donc toutes ces histoires de poids, c’est toujours, et ça a toujours été, pour que les hommes nous aiment.

Les hommes aussi ont morflé

Parce que ce ne serait pas du jeu, on vendait la même chose aux hommes. On allait jusqu’à dire que “être maigre est un crime”.

Et si?

Et si finalement, on foutait tout ça à la poubelle? Ces médias dévorants qui nous infligent des horreurs. Ces publicités mensongères qui s’appuient sur la solitude et le besoin d’amour pour vendre des produits.

Parce que faisons le constat qu’être maigre ou gros n’a jamais empêché personne de fonder une famille ou de trouver l’amour. S’aimer soi-même aide, ça, c’est sûr. Se comporter correctement avec les gens que l’on aime également. Mais ça, ça ne se vend pas, alors ça n’intéresse pas le commerce.

Soyons conscients que tout ceci n’est que manipulation et rien d’autre. A une échelle mondiale et depuis toujours pour nous tous qui avons moins de 100 ans.

Alors je propose qu’on ferme les yeux devant toutes ces conneries. Apprenons à nous aimer, simplement pour refuser d’être menés par le bout du nez. C’est difficile, parce que les médias sont forts. Mais nous sommes nombreux et nous sommes les clients. Si nous voulons autre chose, il ne tient qu’à nous de le demander!