Je vous préviens, je ne vais pas me faire que des copains ici mais tant pis. Ce blog est le mien et, par définition, j’y dis bien ce que je veux. Si j’ai envie de parler de Brigitte Macron, c’est encore mon problème et j’en assumerai les conséquences.

D’abord, une chose : je ne suis pas pro-marron. Je trouve toute la clique aussi maladroite que les politiques traditionnels et comme dit l’opinion publique, je pense bien qu’ “il n’y en a pas un pour rattraper l’autre”. 

Mais voilà, l’acharnement médiatique que subit Brigitte m’interpelle. Elle est la femme du chef de l’état. C’est donc lui qui devrait être la cible des attaques et, a priori, elle n’a pas à entrer en ligne de compte. Mais si.

C’est quoi le problème avec Brigitte Macron ?

En fait, j’ai entendu un long débat à la radio sur le prix de ses baskets.

Je ne prône pas la nécessité absolue de porter des baskets à 700 boules, soyons bien clairs sur le sujet. Je trouve ça passablement con mais j’ai bien fini par économiser pour m’offrir une paire de Louboutin avant de me rendre compte que ça s’usait aussi vite que… des chaussures. Victime de la mode, tel est mon nom de code.

Mais cette histoire de chaussures, c’est pas le problème.

Le problème, c’est le déferlement de haine envers cette femme.

Deux poids deux mesures

Ca ne gêne donc personne que Nabila, érigée là où elle est grâce à ses boobs et ses répliques cultes porte des fringues à 1000 euros. Pas de haro sur la nana. Pas d’appel au crime. Pas d’insultes.

Ca ne gêne personne que des blogueuses de 20 ans RECOIVENT des sacs à 4000€ pour en faire la promo devant des ados. On ne leur consacre pas une émission pleine de bien-pensance pour juger de la honte phénoménale qu’il peut y avoir à faire croire à des gamines qu’un sac Yves Saint Laurent, c’est la base quand t’as 18 ans.

Mais attention ! Que la première dame de France porte des baskets à 700€, là ça mérite une tirade qui n’en finit pas.

“C’est pas pareil, c’est avec l’argent de la France”

Donc on part du postulat que la nana qui vient d’une famille aisée et qui a travaillé toute sa vie se fait FORCEMENT offrir ses pompes par son mari.

Ah bien. Super. Niveau postulat, félicitations. C’est tellement lamentable comme raccourci que j’en ai un arrière goût de vomi.

J’ai 42 ans. Mes amies ont le même âge peu ou prou et, figurez-vous que, quand on a travaillé toute sa vie, il arrive que vers cet âge, on puisse s’offrir un truc toute seule comme des grandes. Dingue non ?

De là à dire que Brigitte a probablement les moyens de s’acheter une paire de pompes sans demander à Manu, il n’y a qu’un pas, que je franchis en shoes Zara.

“C’est pas pareil, ça se fait pas au moment des gilets jaunes”

Ah. Soit. Donc ça se faisait avant c’est ça ? C’est pour ça que ça ne choquait personne que Carla Bruni porte des fringues de couturiers ? Oui parce que bizarrement, quand on fouille, on se rend compte que TOUTES LES PREMIERES DAMES SE SONT HABILLEES EN COUTURIER.

Mieux que ça : avant, la France en était fière. La première dame représentait le bon goût parisien et on était contents.

Mais y a les gilets jaunes alors ça se fait plus.

Donc ça se faisait en 2014 quand le taux de chômage était à 9%. Mais plus en 2019 où il est à… oh tiens… 9%

Mais par contre, pas de souci pour Carla en Chanel.

Je veux bien qu’on m’explique la différence…


Bernadette Chirac avec ses sacs de marque ne posait pas de problème non plus tiens…

Ma théorie

Ma théorie, voyez-vous, c’est que cette dame, quoiqu’elle fasse, se fera démolir publiquement.

Son tort ? Elle n’a pas 10 à 20 ans de moins que son mari.

Et pour ça, pour ce crime contre nature, elle paie. Il faut qu’elle paie, la Brigitte.

Après, vous penserez bien ce que vous voudrez. Mais c’est la première fois qu’une épouse est à ce point attaquée à chaque pas.

On ne m’ôtera pas de l’idée que ceci explique cela.