Hier, avec Lola et Emilie, nous sommes allées voir la Belle et la Bête.

Alors, c’est comment?

C’est facile : c’est la même histoire que dans les autres. Plus la même, ce serait tout bêtement le premier. Même scénario, mêmes chansons, mêmes décors, même fin. Niveau surprise, on atteint donc le degré zéro. Et pourtant, ce n’est pas grave.

D’abord, les décors sont tout simplement hallucinants…

La magie de l’informatique porte cette fois bien son nom : c’est magique du début à la fin.

Ensuite, le casting est simplement incroyable. Je n’aurais jamais espéré une telle réussite. Vous savez, quand vous avez IMAGINE des héros et que ça ne colle pas (pardon Harry Potter, pardon)? Cette petite déception que vous ressentez quand “ça ne ressemble pas à ce que ma tête avait construit”? Bah là, y a pas.

Le papa? Kevin Kline…

Emouvant, doux, le papa par excellence, débordant d’amour.

Un de mes préférés? Gaston! Luke Evans est tout simplement le plus parfait Gaston de toute l’histoire des Gaston! Bête, sans exagération, superficiel, beau, détestable et… bon danseur… Il est presque attachant de bêtise…

(Il parle à son miroir…)

Un autre de mes chéris est son acolyte : LeFou. Disney introduit donc un gay dans son histoire et il est par-fait. Epris de son cher Gaston, il est partagé entre le bien et le mal durant toute l’histoire…

Et puis, et puis… il y a évidemment ces personnages que l’on aime d’amour, ces objets animés qui sont réellement interprétés par LES BONS ACTEURS. Ok, on ne les reconnaît pas, mais leur talent y est… Ewan McGregor devient Lumière, Ian McKellen (rien que ça) est Big Ben et Emma Thompson (rien que ça encore) est parfaite en Madame Samovar. A bien y réfléchir, ce ne pouvait être qu’eux.

L’acteur qui m’a le moins convaincue est la Bête, méconnaissable et évidemment plus difficilement expressif. Une fois devenu humain, il m’a laissé un petit goût de bof (je l’aurais gardé en version initiale, perso…)

Pourquoi “enfin LE bon”?

Enfin le bon surtout pour Belle.

Que dire d’Emma Watson?

J’ai cru qu’elle serait à tout jamais Hermione, mais non.

Elle est la plus belle Belle de tous les temps. La plus vraie.

Et surtout, au-delà de ce rôle, elle transpire ses valeurs de femme. On la connaît militante pour les droits des femmes, on sait qu’elle défend ses idées à son tout jeune âge et ce, depuis déjà longtemps. On le ressent à travers ce rôle.

Elle est la Belle forte, fière, indépendante, intelligente et libre. Passionnée de romans, elle affronte les dangers, garde un coeur noble, défend ses opinions. Elle dépasse l’extérieur et est prête à découvrir la rose qui sommeille dans la Bête. Elle la fait même éclore avec magie.

Emma Watson est la Belle que je voudrais que ma fille ait pour modèle. Loin des héroïnes faibles et gnangnan des romans à l’eau de rose, des nunuches geignardes, Belle est une Femme Majuscule.

Un modèle à mettre entre toutes les mains des petites filles.

Filez le voir!