Ce que j’aime avec les Imparfaites, c’est que nous sommes une énorme communauté quand même. Du coup, quand j’ai envie d’inspiration romans, films ou séries, c’est à vous que je pose la question.

Et là, on a dépassé toutes mes espérances puisque vous m’avez listé des dizaines et des dizaines de romans de partout, sur Instagram et sur Facebook.

Alors je me suis dit que j’allais vous compiler ceux qui me tentent le plus et vous les décrire un peu, sait-on jamais que ça vous inspirerait. Je vous mettrai des liens affiliés vers Amazon.

(Libre à vous de décider si vous les achetez par là ou chez votre libraire 🙂 Cette compilation me prend pas mal de temps donc si vous choisissez d’utiliser mes liens, sachez que je percevrai un tout petit pourcentage. Disons que ce sera votre façon de me remercier si vous le désirez. J’aime autant être limpide à ce niveau, vous le savez… Les liens sont dans les titres et les images. Ah et sachez que si vous en suivez un et que vous achetez autre chose, ça marche aussi pour moi… Donc si vous souhaitez vraiment que je n’en tire rien, vous devez fermer la page et retourner sur Amazon par vous-mêmes…)

Tu comprendras quand tu seras grande, Virginie Grimaldi

Ce qui m’a tenté? Le commentaire de Lison! “Je viens justement de terminer « Tu comprendras quand tu seras plus grande »: je passais du rire aux larmes à chaque page 😁”

Vous m’avez cité des tas de fois Virginie Grimaldi. Apparemment ça parle d’une psy qui se retrouve dans une maison de retraite alors qu’elle “n’aime pas les vieux”. Mais elle y découvre des papys et des mamies fantaisistes qui, finalement, ont des tas de choses à lui apprendre sur la vie…

Toutes blessent, la dernière tue de Karine Giebel

Rien que le titre m’a tentée. Olivia en dit “troublant, dérangeant, passionnant”. Et en effet, le résumé, qui parle d’esclavage, d’amnésie et de mystère.

Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !
Parce que bientôt, tu seras morte.

Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnes Martin-Lugand

Celui-là, vous me le citez CHAQUE FOIS que je cherche un roman. Et chaque fois que quelqu’un le cite, dix personnes confirment qu’il faut le lire et ça ne doit pas être un hasard.

Une histoire de survivante… Une femme qui perd son mari et son enfant… et qui sent son coeur continuer à battre malgré tout. Ca m’a toujours interpellé ça. Comment on survit? Je dis toujours que je peux survivre à tout, sauf à ça. Que je ne supporterais pas de sentir mon coeur battre sans ma fille. Et pourtant… la vie trouve son chemin… Alors cette histoire-là, peut-être qu’il faut que je la lise…

Des enfants trop parfaits de Peter James

Une histoire de manipulation génétique pour créer des enfants parfaits? Un thriller angoissant? C’est pour moi!

Vous qui croyez me posséder de Denirs Richard

Une histoire de secrets étranges et de crimes reproduisants ceux qu’un meurtrier du siècle passé! Des rêves bizarres, un dénouement imprévisible dit-on… Je fonce!

Le putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer d’Annelies Mackintosh

Bon là, je vous avoue que c’est le titre qui m’a décidée, rien d’autre. Un gros mot bien placé et en plus du bonheur, je ne veux rien savoir de plus.

On la trouvait plutôt jolie de Michel Bussi

En fait je ne sais pas. Le résumé ne me branche pas. Mais vous m’avez si souvent cité cet auteur que forcément, je me dois de tester le machin.

” – Qu’est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie. 
Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie. 
– Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l’essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir est que l’un d’eux, l’un d’eux peut-être, échappe au sortilège. 
Elle ferma les yeux. Il demanda encore : 
– Qui l’a lancé, ce sortilège ? 
– Vous. Moi. La terre entière. Personne n’est innocent dans cette affaire. ” 

Je ne sais pas… Je me tâte…

L’homme qui voyait à travers les visages d’Eric-Emmanuel Schmitt

En fait j’adore cet auteur. Bizarrement je n’ai pas lu celui-là mais je fonce. Il parle réellement d’un homme qui perçoit, derrière les visages, le tréfonds des âmes.

Voilà, vous vous retrouvez avec 8 romans décrits et moi 7-8 envies lectures. Je ne sais pas encore par où commencer. Schmitt probablement parce que c’est une valeur sûre pour moi.

On fera ça régulièrement, ça vous dit?