Se sentir mieux dans ses baskets, ce n’est pas aussi difficile qu’on peut le croire…

Mais je reçois tous les jours des femmes perdues face à leur image. Trop rondes, trop minces, trop petites, trop rousses, trop grandes, trop pâles, trop laides, en gros.

Et tous les jours je leur répète les quelques petites choses qui font que je me sens mieux avec moi-même. (Attention, je n’ai pas dit que c’était gagné non plus mais je ne cache plus mes fesses sous un pull gigantesque dans le vain espoir qu’on les oublie, par exemple)

1. Pomponne-toi

Bah forcément, quand tu ne prends pas soin de toi, forcément, tu te trouves moches. Pas parce que tu n’as pas mis de rouge à lèvres. C’est plus compliqué que ça. En fait, lorsqu’on ne prend pas soin de soi, on se prouve simplement qu’on ne s’aime pas. Prendre soin de soi provoque tout simplement l’effet inverse…

Tu te coiffes joliment, tu te laves la peau avec cette crème que tu aimes, ou tu te coiffes comme tu aimes, ou tu mets une touche de gloss ou de fard, tu mets ton parfum préféré et hop, tu te sens comme ça :

2. Dégage de ton instagram les fitgirls

Je sais, c’est débile, dit comme ça. Mais voir chaque jour ces images perfectionnées de femmes dont le métier est de travailler leur corps, bah ça imprime une image dans l’inconscient. Cette image finit par faire de votre corps un ennemi. Le résultat? EVIDENT : on se sent obsédée par son corps imparfait,

J’ajoute avec la bande les pros du rangement impeccable dont les maisons ont toujours l’air sorties tout droit de Gael Maison, les maquillées par des pros all day long, les retouchées, les Nabilla (qui finiraient par te faire acheter leur fameux machin pour te blanchir les dents qui est super mauvais), bref, des pollueuses qui, sans même s’en rendre compte, font du mal à pleiiiiiiin de femmes.

C’est insidieux, mais l’être humain vivant toujours plus ou moins dans la comparaison est en souffrance lorsqu’il est matraqué par ces choses-là.

Au contraire, suivre des comptes positifs sur l’image du corps change tout. Pour ma part, je vous jure que ça me réconcilie avec mon corps mais aussi avec les femmes en général.

Je vous propose par exemple Milly du Self Love Club ou bien entendu Céleste Barber . Il y en a plein de toute façon et je ne manquerai pas de vous les présenter tous un de ces 4. Je vous jure que suivre ces femmes fait du bien. Parce qu’elles sont qui nous sommes et qu’elles vivent dans un monde réel.

 

3. Evite les filtres snapchat

Et toutes ces saloperies qui te mettent en tête insidieusement que tu serais plus belle avec des yeux plus grands, un nez plus fin et finalement une tête absolument identique à toutes les autres.

C’est ultra flippant, les gars, cette ligne contrainte qu’on susurre dans toutes les têtes : tu n’es pas assez jolie si tu es toi, filtre-toi, lisse-toi, DEVIENS COMME TOUT LE MONDE et surtout SOUFFRE parce que tu n’y arrives pas. Parce que pendant que tu souffres et que tu te névroses, tu ne vis pas, tu ne crées pas et tu suis la route que de sombres tireurs de ficelles ont tracée pour toi à grand renfort de publicités mensongères.

 

 

Comme je dis en atelier “chaque fois que tu utilises ces filtres, c’est toi même que tu gommes un peu plus”.

4. Rappelle-toi que la perfection, ce n’est que dans la pub

Non, personne n’a une vie Pinterest. Personne n’a pile poil une table parfaite pendant tout son repas. Personne ne vit dans un décor idéal H24. Oui, chaque blogueuse passe 10 minutes (et je suis gentille) pour placer correctement ses affaires et il est fort à parier que derrière cette photo, il y a un gros bordel de trucs déplacés justement pour cette photo. Pour faire certaines photos de mon instagram, je pousse tout ce qui est sur mon bureau en gros tas moche avant de faire une jolie photo.

Oui, tu vieillis, ta peau change, à 30 ans, tu as déjà plus de mal à te remettre d’une cuite, non, tout le monde ne s’offre pas un sac YSL tous les deux jours (sinon YSL n’aurait plus besoin de faire de la pub hein CQFD), oui les bras qui pendouillent c’est normal et non, tout le monde n’a pas 3h par jour pour s’occuper de régler le problème. Oui ton ventre de maman est un ventre de maman, et non, tout le monde n’a pas un nutritionniste et un coach pour rectifier cette étape naturelle plus vite que vite

Etc. Etc. Etc.

 

5. Refuse

Chaque jour, refuse toute cette merde qu’on te vend. Refuse les magazines, tourne la tête. Refuse les pubs dégueulasses qui sont prêtes à attaquer ton bien-être tous les jours pour te vendre des produits qui, de toute façon, ne te feront pas atteindre une perfection que seul Photoshop peut atteindre. Si tu achètes un rouge à lèvres, vérifie bien que c’est parce qu’il te plaît A TOI et pas parce que tu espères ressembler à une starlette.

Refuse de te plier et de te désaimer parce qu’on te vend des clichés. Refuse de t’accrocher à des icônes qui se multiplient chaque jour à grand renfort de fausse réalité et d’instagrams trop parfaits.  Refuse d’acheter des magazines de 500 grammes contenant 450 grammes de rêves qui te pourriront la journée au final.

Résiste.

Prouve que tu existes.

(Me dites pas merci pour la conclusion, je me suis punie toute seule, je chante aussi)

Tu ne veux pas oublier cet article?

Epingle-le ☺☟