Bon, voilà, c’est officiel, j’aurai 40 ans dans un peu moins d’un mois.

Est-ce que j’ai peur? Non. Je n’ai plus peur de grand-chose parce que je ne suis pas dans une phase stagnante de ma vie : je fais des projets dans tous les sens. Je crois que si j’étais coincée dans ma vie d’autrefois, je serais en pleine panique. Mais là, ça roule. C’est pas le confort rassurant de la routine, non. Je ne sais pas trop ce qui m’attend. Mais je vis et je fais ce que j’aime.

Et surtout, je n’ai pas l’impression déprimante que tout est derrière, comme je le croyais à 35 ans.

unknown-4

Tout est devant.

Tant de choses à apprendre

J’ai hésité mille ans à retourner à l’université. J’étais pleine de doutes. Je ne savais pas vers où aller et je pensais qu’il était trop tard.

Puis finalement, c’était encore pour réparer quelque chose du passé que j’y pensais. C’est long et difficile de trouver ce que l’on veut faire de sa vie finalement hein? Jeune, on croit que ça urge alors qu’au fond, prendre le temps n’est pas forcément une mauvaise idée. Faire la compta pour faire la compta, c’est tout sauf un choix. C’est raisonnable, certes. Mais ce n’est pas un choix en pleine conscience à moins que l’on ait le rêve intérieur de devenir comptable, ce qui est tout à fait honorable.

Le conseil en image alors? Bah oui. Parce que c’est évident en fait pour moi, ce mélange de coaching et d’image.

Ma mère m’a dit “Je n’aurais jamais cru que tu quitterais l’enseignement pour vendre des vêtements”. Je comprends la surprise. Et pourtant c’est ce que je compte faire. Enfin, c’est réducteur parce que je fais bien plus que ça évidemment. Mais oui, j’ai quitté l’enseignement pour des vêtements. Contre toute attente, je me sens bien plus utile quand je rends le sourire à une cliente qui se sent pimpante que lorsque j’essayais vainement de convaincre 25 élèves de l’intérêt de comprendre la politique.

Je finirai ma formation de conseillère en image avec mes 40 ans et le perfectionnisme qui est venu avec. C’est fou comme à 40 ans, étudier ou apprendre est passionnant.

tumblr_lojwgpywil1qztmnoo1_500

Et vous savez quoi? Je me dis qu’il y a des tas d’autres choses que j’aurai encore envie d’apprendre après cette formation-là. Je n’ai pas encore fermement choisi lesquelles mais un océan d’apprentissages s’ouvre devant moi et c’est une sensation de folie.

Tant de lieux à visiter

Je n’ai pas assez voyagé. Pas assez de sous, pas de possibilité de faire garder Lola assez longtemps, pas de temps, plein d’excuses aussi.

Mais du coup, il me reste tant de choses à voir et de projets à mener! Je veux voir les Etats-Unis et aller au Japon, je veux retourner à Londres avec des amis, je veux aller en Egypte et au Mexique, voir la Place Rouge, faire une thalasso dans un endroit enneigé et dormir dans une bulle sous la pluie (cherchez pas, ça vient de Pinterest).

4222193370959729jlgvymbqc

En gros, le monde est infini et j’ai encore un temps fou devant moi pour aller m’y promener.

Tant de gens à aimer

A trente ans, je pensais que les quelques personnes autour de moi constitueraient mon univers pour les 50 prochaines années. Honnêtement, je doutais de mes choix de l’époque mais parfois, je me disais qu’il était trop tard pour se construire un autre “groupe”. “Oui mais si je le quitte je perdrai aussi mes amis”. “Oui mais si je quitte ce travail, je perdrai aussi mes amis”. Mon dieu quelle bêtise quand j’y pense…

D’abord, les vrais de vrais, on ne les perd pas. On se voit moins, on se voit autrement, mais on ne se perd pas. Facebook a rendu la chose possible puisqu’on n’est plus jamais loin des yeux et donc plus jamais loin du coeur.

tumblr_static_tumblr_static_ci25hsrszk84k0kcgsokoswc0_640

Et les autres, bah, c’est que nous n’étions pas amis.

Depuis que j’ai changé de boulot et de vie, je rencontre des gens qui, forcément, ont fait les mêmes choix qui paraissent un peu fous pour certains. Comme moi, ces gens vivent un mélange de trouille et d’engouement, des journées de 18 heures et 153 idées à la minute. Et du coup, au moindre contact, des milliers d’idées surgissent, des collaborations de dingue se mettent en place et c’est BON.

large

Y a de l’amour de partout dans mon boulot, parmi mes clientes, les fournisseurs, les conseillères et bien entendu le noyau. On s’engueule, on se réconcilie, on n’est pas d’accord, on trouve un terrain d’entente, on tâtonne, on galère ensemble et c’est comme une énorme chaîne qui devient chaque jour plus solide.

tumblr_me9sds3nrx1qc2rbwo1_500

Je sais que plein de gens se trouvent sur mon parcours droit devant et je me réjouis de les rencontrer.

Tant de choses à vivre

  • Je veux visiter le MOMA
  • Je veux me refaire un tatouage
  • Je veux aller à Zaventem, choisir un vol et partir en weekend sur un coup de tête (bon, j’attendrai que Lola soit plus grande)
  • Aller conduire Lola à l’école puis lui dire “oh puis finalement non, allons à Eurodisney”
  • Ecrire un roman
  • Voir le festival des lanternes célestes à Phuket
  • Voir le Taj Mahal
  • Traverser les USA
  • Faire une vraie longue thalasso
  • Faire un gros jeu de rôles tout un weekend
  • Participer à une soirée avec une vraie robe de bal
  • Apprendre la guitare
  • Apprendre à méditer
  • Conduire une vespa en Italie
  • Apprendre à dessiner
  • Créer ma propre capsule ADNC
  • Rendre plein de sourires aux gens chez ADNC
  • Apprendre à poser des cils et faire du microblading
  • Voir un film en drive in
  • Partir en vacances avec ma grand-mère
  • Ecrire un journal intime pendant toute une année
  • Courir 10 km
  • Participer à la Fashion Week
  • Teindre mes cheveux en gris
  • Voir Lola devenir grande
  • Faire à nouveau de la danse
  • Apprendre l’italien
  • Apprendre à cuisiner
  • Partager ma vie longtemps avec quelqu’un
  • Redresser mes dents!
  • Assumer mes cuisses OU les liposucer
  • Regarder plein de films avec ma soeur

 

Pourquoi vous dire tout ça?

Parce que je sais que parmi vous, il y a des nénettes de 16 ans qui pensent que leur vie est foutue parce que Clara ne leur parle plus ou piiiiire, parce que Clara sort avec Mika qu’on aimait secrètement depuis toujours. J’ai cru mourir quand J-Y m’a ponctuellement larguée pour je-ne-sais-plus-comment-elle-s’appelle-mais-elle-avait-de-longs-cheveux-bruns.

Parce que je sais qu’il y a parmi vous des étudiantes pas trop trop sûres de savoir quoi faire de leur vie et qui ont très très peur de décevoir papa-maman en ne choisissant pas la voie dans laquelle on les imagine. J’ai eu très très peur de faire autre chose que ce pour quoi on m’estimait faite.

Parce que je sais qu’il y a parmi vous des femmes qui meurent d’envie de fonder une famille. J’ai eu cette envie qui prend les tripes, je m’en rappelle comme si c’était hier.

Parce que je sais qu’il y a parmi vous des filles dont cette famille explose là maintenant et qui pensent qu’elles ne se relèveront plus jamais. Qui pensent que c’est fini, que le coeur est cassé et ne se remettra pas. J’ai vécu et survécu à ces moments-là.

Parce que je sais qu’il y a parmi vous des femmes qui ont peur de quelque chose ou de quelqu’un, qui pensent que rien ne les sauvera et que la vie est finie. J’ai vécu ça, j’ai eu peur à en crever, à ne plus savoir respirer ni dormir.

Et vous savez quoi?

tumblr_static_tumblr_static_6sa48ssbnqwwg48k40cc0s8sw_640

Tout passe.

On se remet de tout. On cicatrise de tout. Et on avance.

Et le soleil brille à nouveau.

Construisez votre vie comme vous l’entendez, sans urgence, sans angoisse… Tout passe et il y a toujours une autre chance!

Je vous aime tous et toutes de près ou de loin…