Je voudrais tout d’abord remercier Dimitri qui a attiré mon attention sur cette oeuvre sans aucun doute immortelle déféquée par un certain Kaaris. Y a écrit « Artiste » à côté de son nom. J’ai failli m’étouffer.

Je vous propose donc d’analyser ce texte d’une grande valeur anthropologique.

La chanson s’intitule DOZO.

Pute, pute, pute, pute

Pute, pute, pute, pute

Pute

On sent la délicatesse du propos dès l’entrée.

Kaaris

Pute

Pute

Alors à un moment, y a donc un type qui, chez lui, s’est demandé par quoi il allait commencer son prochain hit et la conclusion de sa réflexion a abouti à « et si je disais « PUTE » 11 fois pour commencer? Ca planterait le décor et direct on saurait que je suis un dur.

2.7.Z.E.R.O poto

Alors là, c’est un code. Un CODE PERSO.

Certains pensent que l’artiste, que dis-je?, le génie, évoque 2 sets à 0. Comme au tennis quoi…

Sinon, il vient de Sevran : 93270… 2 7 zéro, t’as vu?

Mais soit… au-delà d’une ode à ses origines, Kaaris a mieux à nous dire :

Tout d’abord, ta mère la grosse pute et j’vais pas étayer

Je suis déjà extrêmement surprise que ce type connaisse le mot « étayer ». Sans doute l’a-t-il trouvé dans un dictionnaire des synonymes.

Il nous informe donc que la mère de son interlocuteur est une prostituée et qu’il ne va pas développer son propos.

On sait que pour baiser ton père a payé,

Et puis finalement, il étaye. C’est plus fort que lui.

c’est leur tte-cha qu’est bloquée et paralysée

Là on perd le fil. Parle-t-il toujours de la mère? Auquel cas, ces propos contredisent ceux concernant la profession initiale de la dame. Mais il utilise un pluriel. Donc il y a plusieurs personnes concernées. Le mystère reste entier.

La touffe coincée dans un fer à lisser,

La musique nous avait préparé à beaucoup de choses, mais pas à entendre une telle prose. En plus, c’est plus fort que moi : mon esprit veut imaginer la scène.

si l’argent, la paye, le magot se trouve dans ton bide, on va t’éventrer

Normal.

Dans ton trou de balle, aide-moi à la rentrer

Je pense qu’il s’agit d’une sorte de déclaration déguisée.

J’vais pour arroser ces chi-ennes comme sous une douche ita-lienne

#BalanceTonPorc j’ai envie de te dire.

Renoi galbé comme Frank Mir, la même Kalachnikov que Vladi-mir

Frank Mir : champion de poids lourds. N’a sûrement rien demandé.
Vladimir : Poutine? Que sait-on d’ailleurs sur la Kalachnikov de Vladimir? Sommes-nous certains de sa taille avantageuse? Aucunement. Si ça se trouve Kaaris nous annonce que sous ses dehors de gros bras, il en a une toute petite.

Le hall d’entrée sert de réserve, ce qu’on te réserve

J’applaudis la rime. Faire rimer réserve avec… réserve, fallait oser.

La terre est mon self-service, j’suis prêt pour la guerre comme un réserviste

Self-service, guerre, coq, âne.

On est venus comme des bonhommes, on va partir comme des bonhommes

Bon là, non. Je dis non, mec. Tu connais le mot « étayer » et tu ne sais pas que le pluriel de « bonhomme » c’est « BONSHOMMES »??? Je ne suis pas d’accord. Tu es une icône de la jeunesse (je veux mourir) et tu ne connais pas le pluriel de BONHOMME.
Bon, à côté de Jul, ça passe. Mais quand même.

Que du sale sur le terrain, ça bonbonne, même l’arbitre abandonne

Je ne vois plus du tout le rapport avec la mère du début. Trop de métaphore tue la métaphore.

Vendre quelques grammes de haschisch ne fait pas de toi un grossiste

Couper les oreilles d’un caniche n’en fera jamais un pit’

Ah là je comprends. Donc le mec à qui il parle, en plus d’avoir une mère prostituée, est un « petit ». Il ne vend que quelques grammes (bouuuuuuh) et c’est un caniche quoi.
Kaaris lui, est un pit.

Moi, secrètement, je vois ça.

Pendant que mon oinj se consume, mon corps se consume

Voilà. Le mec fait rimer « se consume » avec « se consume ». C’est énorme. Enorme.

Je nettoie tellement mon flingue, tu vois ton reflet dessus avant qu’je te fume

Kaaris est un militant H2o. Chanson « rédigée » avec l’aimable collaboration d’Harpic WC.

Pour nous c’est strass et paillettes, pour toi ce sera des balayettes

Là, on peut se livrer à une double interprétation. Il peut évoquer la balayette :

OU, et je penche plutôt pour cette seconde option, pour la balayette :

Puisque je vous rappelle aimablement que Kaaris était en pleine métaphore nettoyante. On peut supposer qu’il continue sur sa lancée.

K.2.A.R.I.S, le premier esclave avec une mitraillette

2.7.Z.E.R.O, je sais qu’tu kiffes

A fond, je kiffe les mitraillettes pour midi.

Ils font la queue pour un nouvel arrivage

J’ai réussi à retirer ton soutif’

Je ne pourrai jamais mettre un sourire sur ton visage

Beaucoup de faux, très peu de vrais, j’veux pouvoir voir de loin comme de près

J’ai décroché. Il a retiré le soutif du mec ou bien? No comprendo.

C’est sur la maille qu’on se focalise au lieu de la date de l’Apocalypse

Je répète, tout est falsch, on est tous en sursis

Même quand elle se démaquille, elle n’a plus de sourcils

Il s’est perdu. Il a changé d’avis en chemin. Il a décidé finalement qu’il préférait passer ses nerfs sur son ex. Il est un peu soupe au lait.

J’vise ta rondelle, j’suis quelqu’un qui voit large, personne n’arrête un éléphant qui charge

Non mais pardon là. C’est ça que les gosses écoutent alors? Mais quelle grosse merde en boîte, pitié. Le mec il vise la rondelle. Il voit large. (Entre nous, c’est antinomique quand même pour toute personne ayant vu un anus). Je pense que c’est presque plus con que Jul. Et fallait déjà se lever tôt.

La gloire t’enferme dans un sarcophage, seule la famille t’attend à l’autre bout du rivage

La mifa, ce refrain bateau des rappeurs de merde.

Chez nous la pauvre   té est héréditaire

Ah oui, je vous mettrai la vidéo en dessous, qui n’est pas mal, dans le genre copie des classiques de la mafia, je suis trop un dur, TAVU, je les dégomme tous. Je vous prierai de noter que, quand il n’a pas assez de syllabes pour caler son flow, il fait des pauses dans les mots. RAMENEZ-NOUS IAM, NTM, Doc Gyneco et Solaar, merde!

Faire du très sale est un intermédiaire, mais ça dure pas longtemps comme un intérimaire

Je pense qu’il n’a plus aucune idée de son propos initial. Il est parti dans sa métaphore de nettoyage et il tourne en rond.

Pute 

Ah voilà, on y revient.

Quand j’kick, y a double fracture du fémur

Chaque génération a sa blessure

Ouais. Ceux qui t’écoutent, ce sera au choix :

  1. L’image de la femme
  2. L’orthographe
  3. Une forte dépendance aux produits nettoyants.

J’possède toutes les clés de toutes les serrures

Sauf celle de la bibliothèque.

Je serai hardcore jusqu’à la mort, sois-en sûr, 2.7

2.7.Z.E.R.O. poto

K Double A A.K.A. Talsadoum

CQFD, et tout et tout…

Toi même tu sais

Oh ben oui tu penses que je sais.

Zongo le Dozo

Ouais

Ouais

Dozo, Dozo, Dozo

Pute, pute, pute, pute

Dozo, Dozo, Dozo

Pute pute pute pute

Dozo, Dozo, Dozo

Pour les plus courageux, il est évident qu’il faut écouter avec le son la prose délicate de ce monsieur.

Je pense que ce truc est la preuve que c’est la fin du monde.

Faites-moi plaisir, infligez-vous l’intégralité du truc : la fin avec la panthère et les pute pute, pute. On dirait un malade de La Tourette.