Je suis fan de mode. Ca, vous le savez. (C’est quand même pénible de ne pas réussir à mettre une cédille sous mon C, mais ne nous égarons pas…) et donc, quand Justine m’a écrit pour me présenter sa marque, Imprévu, j’ai filé voir son site. Dès les premières photos, je lui ai hurlé « vas-y, faut qu’on se rencontre! ».

Et j’ai connu Imprévu!

Justine s’est pointée un soir chez moi et on a papoté. C’est comme ça que j’aime bien rencontrer une marque. J’aime bien SAVOIR, SENTIR et connaître les GENS derrière. Justine est une petite nana toute douce et charmante, le genre de fille pleine de foi en ce qu’elle fait, pleine de motivation et de courage. Après des années en tant qu’acheteuse, elle s’est lancée dans la folle aventure de créer elle-même. Et en Belgique, c’est chaud patate.

Elle voulait une marque dessinée ici, fabriquée en Europe (en Italie, pour être exacte) et elle fait des allers-retours pour développer son entreprise.

Imprévu

On aboutit à une collection fun, pleine de petits détails originaux, hyper féminins, comme les manches DINGUES de ce chemisier de ma couleur favorite!

Une mode en capsules

L’idée, c’est de produire 3 capsules par saison, permettant aux femmes de créer des combinaisons portables quand elles le veulent.

On trouve par exemple des chemisiers un peu fous, que vous ne verrez pas sur tout le monde et qu’on peut porter en pleine journée ou en soirée, sans aucun souci!

Je le portais par exemple lors d’un event Lancôme…

Mais on peut aussi opter pour le côté tout doux de l’été, avec des robes très tendance pleines de détails…

On joue sur la transparence avec un dos uuuuultra sexy!

J’ai choisi aussi deux pièces que j’ai eu envie de porter à la maison, un jour de printemps chaud. Je restais à la maison et j’avais envie d’être stylée et confort. (Oui, j’ai gardé le petit bourrelet, pour celles qui suivent!)

Le pantalon oversized, c’est vraiment le truc à avoir cette année dans sa garde-robe. La bande noire sur le côté allonge la silhouette, c’est tout bénef. J’étais en maillot dessous, histoire de tomber la chemise pour profiter du soleil. Et dessus, ce chemisier encore terrible puisque ses manches sont chauve-souris gigantesques.

Des pièces vraiment originales!

Parmi mes gros coups de coeur, les blazers Imprévu qui font « working girl qui ne se prend pas trop la tête ».

Le plus sérieux, près du corps, avec des carreaux (qui sont très à la mode depuis cet hiver). Il est fin, donc pas trop chaud et permet d’être « habillée » même en pleine chaleur.

Et puis, celui dont vous m’avez toutes parlé avec amouuuuuur, le tropical, le coloré, l’incroyable chatoyant :

Dessous, le petit t-shirt qui crie la marque, parce que je suis super fière de pouvoir la porter et dire à tout le monde « quoi???? tu ne connais pas Imprévu??? Non mais faut que tu connaisses hein! ».

Imprévu, t’es où?

Imprévu ne se vend pas en ligne. C’est un choix délibéré de Justine qui aime le vrai contact humain. Elle aime rencontrer les boutiques qui la distribuent, comme moi j’aime rencontrer les créateurs. On est faites pour s’entendre, vous voyez!

Donc actuellement, elle est dispo dans 70 boutiques belges, après deux ans d’existence. Je la voudrais partout, perso, mais elle veut aussi rester fidèle à ceux qui lui ont fait confiance dès ses débuts (big up, Antoine Active, cette boutique dont je vous ai déjà parlé et qui a eu le nez de la vendre en premier! Preuve encore que cette boutique familiale ose lancer des petits Belges!)

Vous trouverez toutes ces boutiques en suivant ce lien.

Je vous suggère aussi de filer suivre la page Facebook pour être prévenues des nouvelles sorties de capsules!

Merci…

Merci Justine, pour ta confiance. Pour ta gentillesse et ton sourire aussi…
Tu fais des merveilles et tu mérites vraiment ton succès dans notre plat pays. Ton souci des femmes, de leurs envies, de les faire belles à des prix abordables, de t’adapter à leur mode de vie et à leurs soucis quotidiens d’être lookées avec originalité, ça vaut de l’or.

Tu es, vraiment, une de ces belles rencontres pour lesquelles j’aime tant bloguer!

PS : et merci à mes photographes de fortune, Gérald Micheels, Guillaume Ledenyi, mes collègues et Lola, mon petit coeur, qui adore se mettre à la photo à la maison!