Contenu de ma chronique du 16 janvier sur La Première.

Aujourd’hui on va parler de la déprime hivernale ou, en tout cas, des moyens de lutter contre cette déprime.
Ben oui, vous n’avez pas pu manquer la nouvelle : hier, c’était le Blue Monday, le jour le plus déprimant de l’année selon certains. Alors si tout le monde ne considère pas ce jour comme une réalité scientifique, nombreux s’accordent à dire que les journées sont déprimantes.

Les réunions chaleureuses de famille sont derrière nous, le froid et les épidémies grippales sont là, les vacances sont loin et on part presque tous les matin quand il fait noir pour revenir le soir… quand il fait noir.

J’ai donc décidé de vous donner quelques conseils efficaces testés par… moi-même.

  1. A bas la sonnerie de réveil agressive au bip bip strident. On se réveille avec une musique sympa qui respire le soleil et la bonne humeur. Moi, j’adore les Beach Boys au petit matin, mais un bon Don’t Worry Be Happy, ça marche très bien aussi.

  2. On dit bonjour aux couleurs! C’est vrai, en hiver, allez savoir pourquoi, on dégaine tous les gris, le noir et le brun. Alors qu’en été, on affiche haut nos couleurs, on ose le rouge, le rose ou le jaune, voilà que durant la période la plus triste de l’année, on se rabat sur les couleurs déprimantes. Je dis NON! Il fait moche? Je mets un vernis fuchsia. Il pleut? J’enfile un gilet rouge! Il neige? Va pour le bonnet bleu électrique! Et c’est valable pour les hommes : si en été vous portez des t-shirts colorés, rien, absolument rien ne vous contraint à les ranger pour les mauvais jours. Mieux que ça : n’hésitez pas à repeindre les murs d’une pièce, à changer vos draps de lits par des parures vives ou vos coussins de salon! Bref, remettez de la couleur dans tout ce gris!

  3. On se fait un petit déjeuner vitaminé avec un vraie boisson chaude. Un vrai jus gorgé de vitamines, un smoothie dans lequel on ajoute un peu de vanille, le tout avec un thé menthe à la marocaine avec de la fleur d’oranger ou un chocolat chaud tout doux. On démarre le matin sur une bonne note en se faisant plaisir et en réconfortant son corps dès le départ.

  1. On évite d’avoir froid. Avoir froid, ça nous rappelle en permanence qu’on est en hiver. Donc on essaie un max d’éviter de ressentir la sensation de frissons glacés dans le dos. Alors il y a des marques bien connues qui proposent des sous-vêtements moches mais chauds qu’on peut planquer sous sa petite laine. On en trouve aussi de très sympas dans certains magasins de sport. On superpose les couches en commençant par de très fins tissus et on termine par de bonnes épaisseurs qu’on peut enlever plus tard. Ne pas ressentir le froid, c’est presque oublier l’hiver.

  2. On se fait des soupes de midi! Essayez pour voir : le dimanche, faites vous un petit stock de soupes originales, épaisses et veloutées. Du butternut, des potages originaux du genre « carotte lait de coco »… et associez ça avec un bon pain super frais avec un beurre de ferme salé… Du réconfort de midi garanti!

  3. Au retour du boulot, faites-vous du bien! Un feu de cheminée, si vous en avez un, une de ces grenouillères ultra douces pour adulte qu’on voit partout aujourd’hui (je vous jure, par expérience, c’est le truc le plus GENIAL qu’il m’ait été donné de porter dans le canapé), des plaids doux, et on s’accorde une vraie pause.

  4. On allume les lumières, on allume des bougies parfumées, on met des fleurs bien en vue (des orchidées par exemple qui aiment beaucoup l’intérieur de nos maisons), on peut même changer les meubles de place pour apporter un peu de nouveauté dans cette passade tristoune.

  5. En parlant de pause, on se choisit des séries d’hiver ou des programmes, qui permettent de se réjouir de rentrer allumer la télé. Je vous conseille par exemple les nouvelles séries Netflix. En été, vous aurez mieux à faire, mais maintenant, finalement? Profitez-en pour ne pas vous engourdir devant les programmes répétitifs des grandes chaînes mais pour découvrir ces séries divertissantes de qualité ou des films passionnants ou encore pour enfin lire ces romans qui vous attendent depuis des lustres.

  6. Si vous lisez, d’ailleurs, ou si vous cuisinez ou dessinez ou occupez votre esprit d’une façon ou d’une autre, passez-vous des sons apaisants comme celui de la mer ou des sons d’été. Il y en a des tas sur Youtube qui vous permettront de vous transporter ailleurs.

  7. On peut d’ailleurs ajouter ce bonus sonore à… un long bain chaud plein de mousse. On n’hésite pas à y ajouter les huiles essentielles qui fonctionnent bien en hiver comme l’eucalyptus radié par exemple. En mélangeant 30 gouttes d’huile essentielle dans un verre de lait ou de gros sel que vous verserez dans votre bain pour ses vertus préventives anti- bactériennes.

  1. On dort BIEN. On aère sa chambre. Inutile de se coucher dans une pièce chauffée pour bien dormir, que du contraire. On peut glisser dans le lit des bouillottes qui le rendront accueillant mais on garde un air frais pour aller dormir. On s’offre de bons oreillers, des tissus douillets et colorés (si vous avez suivi) et on ne se couche pas trop tard : démarrer la journée fatigué rend l’effet de l’hiver bien pire. Ceux qui peuvent se le permettre auront beaucoup à gagner en se réveillant naturellement sans réveil, mais nous sommes peu nombreux à pouvoir compter là-dessus…

    Je vous concède qu’elle n’a pas de couette, mais elle est sous la mer en même temps hein!

  2. Le weekend, on va respirer l’air frais. On bouge, on sort, on prend la lumière. Parce que oui, c’est une des choses qui nous manque le plus, la lumière. On parle actuellement beaucoup de luminothérapie. Je n’ai jamais testé, mais je sais pertinemment qu’une longue promenade dominicale sur un marché, dans des rues commerçantes ou dans la campagne pour ceux qui aiment ça est efficace. Nous n’avons pas besoin de soleil, bien que nombreux confondent. Mais de lumière. Et la lumière, on la trouve partout en journée. Il suffit de l’offrir à notre visage de façon régulière.

  3. On réserve ses vacances, ou du moins on y rêve. Planifier ses semaines au soleil, ça remonte déjà le moral.

  4. On ne s’enferme pas dans la culture de l’hiver. Même si on aime le cosy, on ne s’y terre pas. On invite les amis, on organise des raclettes, on va au restaurant, on prépare des apéros, des jeux de société, des soirées karaoké, des sorties shopping, ou tout autre activité qu’on pratiquerait en été.

Et surtout, SURTOUT, on arrête de dire qu’on déteste l’hiver. On affirme haut et fort qu’on l’aime et qu’on apprécie ses avantages. L’esprit obéit scrupuleusement à la parole. Ce que nous disons le convainc aisément. Nous devons donc un maximum prononcer les phrases qui le motivent plutôt que l’inverse. Ou, au moins, ne pas répéter qu’on déteste le froid, la neige et ses copains.

On cultive l’amour de l’hiver, des écharpes douces, de l’air vivifiant, de l’odeur de cannelle et de chocolat. Et on en profite parce que dans quelques petits mois, on râlera qu’il fait trop chaud…